the irradiates

  • The Irradiates - Revenge of the plants

    The IrradiatesThe Irradiates est un groupe de Besançon (France) qui pratique de la surf music. Il y a une belle scène surf actuellement en France et The Irradiates sont déjà des vieux dans le renouveau surf français (avec un ex-Hawaii Samurai en son sein). Revenge of the Plants est le troisième album du groupe et est sorti en 2014. Le groupe existant depuis 2007. Pour cet album sorti chez Productions de l'Impossible et Dirty Witch, le groupe intègre un nouveau guitariste (suite au départ du précédent).

    La pochette signée Victor Marco met déjà la barre très haut. Un superbe visuel où des plantes carnivores se font un p'tit dej' à base d'hommes. Sur le disque, on retrouve 12 titres de surf music bien teintée de rock et de rock'n'roll. The Irradiates fait plus que de la surf music, on a droit à un mélange de style tendance surf/rock. Cette fois-ci l'ambum est à deux exceptions uniquement musical (seuls "Jack-in-the pulpit" et "Tales of a poisoned seed" sont chantés et sont un poil plus punk que le reste). On a aussi droit à la présence de la section cuivre de Tow Tone Club sur Unidentified Wild Flower. Ce disque plein de vibrato surf et de Theremin est une véritable perle surf/rock.

    Grâce à ce superbe effort, The Irradiates montrent qu'ils font partie des groupes qui comptent dans la scène surf/rock hexagonale et même européenne. A écouter de toute urgence !

  • Hellbats/The Irradiates - Iron Maiden's Gonna Get You Matter How Far

    hellbats, the irradiatesDeux excellents groupes de surf/psycho/rock'n'roll français s'associent pour un petit hommage à Iron Maiden. Hellbats remprend sur la première face Running Free et The Irradiates se charge de Ides of March et The Trooper sur la deuxième face. Le visuel est une tuerie, l'idée est tout aussi cool ... la musique suit ! Parfait !

  • The Irradiates @ DNA - Bruxelles - 23/09/11

    the irradiates, the stopping smokers, the taikonautsDernière (pour moi) soirée surf de la semaine avec ces 3 concerts au DNA. The Taikonauts a ouvert la soirée avec un set réduit à 35 minutes. Encore peu de monde pour leur passage, mais comme lors des deux jours précédents les gars ont bien assuré ! Ils sont suivis par The Stopping Smokers, groupe Bruxellois de surf qui a joué devant une salle déjà plus remplie. Du vrai surf ... pour gens qui ne se prennent pas la tête par des gens qui ne se prennent ps la tête. The Irradiates a légèrement varié les tyles avec su surf teinté de punk et de rock'n'roll. Pendant 45 minutes, les gars de Besançon ont joué principalement leur dernier album devant un public conquis ! Toujours aussi jouissif en concert !

  • D'Hiverrock Festival @ Maison de la Culture - Tournai - 18-19/02/11

    the caroloregians, la troba Kung-Fu, Peter Pan Speedrock, Dead Elvis, Marklunk, Black Sheep, Random Hand, DAAU, Chevreuil, The Inspector Cluzo, Hurra Torpedo, Alek et les Japonaises, Tagada Jones, The Irradiates, Thee Vicars, Willis Drummond, Frank Shinobi, Dubioza KolektivLe D'Hiverrock est devenu pour moi un incontournable des festivals de début de saison. Ce festival en était à sa neuvième édition et a lieu dans la maison de la culture de Tournai. Le programmateur avait réussi à avoir une très belle affiche pour cette année. Cela partait dans tous les sens avec une série de découvertes et des groupes confirmés ... mais sans véritable grosse tête d'affiche.

    Je suis arrivé le vendredi soir alors que le festival avait déjà commencé depuis plus d'une heure. Le premier groupe que j'ai été voir était The Caroloregians. Les Bruxellois/Caroloregians ont encore fait un excellent concert. Leur rocksteady est une pure merveille et leurs reprises dont Satisfaction des Stones sont tout simplement énormes. Place ensuite à La Troba Kung-Fu sur la grande scène. Le groupe est catalan et joue de la rumba. C'est assez spécial de retrouver ce genre de groupe dans un festival rock ... mais cela change et apporte un peu de fraicheur. Il n'empêche que je ne tiens pas tout le concert. Changement de style complet ensuite avec les Hollandais de Peter Pan Speedrock et son punk/rock'n'roll. Les gaillards envoyent de nouveau des titres hyper spéedé à toute vitesse. Toujours aussi impressionnant sur scène, même si je trouve que leur concert manque de variété. De nouveau un changement radical après avec les bosniaques de Dubioza Kolektiv. Ce groupe composé de deux chanteurs, une basse, une guitare, une batterie et un dj (où ils sont tous habillés en jaune et noir) est hyper impressionnant. C'est un mix musical à mi chemin entre House of Pain et Cypress Hill d'un côté et un côté plus punk de l'autre à la Berurier Noir. Une excellente découverte ! La soirée se termina pour moi avec Dead Elvis. Le gars est tout seul et joue du rock'n'roll à l'ancienne avec un masque de Elvis mort sur la tête. Je l'avais déjà vu et comme la dernière fois, sa voix m'a vite lassé.

    Retour assez tôt au festival le samedi. Monotonix a annulé sa venue au festival et n'a pas été remplacé (suite aux échos de leur concert du lundi à Bruxelles ... c'est bien dommage). Le premier groupe à jouer ce samedi était les locaux de Marklunk qui ouvrait la grande scène. Les Mouscronnois font du tout bon rock teinté de noise. Une nouvelle bonne découverte. Leurs amis de Black Sheep ont eux ouvert la petite scène avec comme ils en ont l'habitude un excellent concert. La set liste était "classique". Le public est déjà bien présent et au taquet. Passage ensuite dans l'autre salle pour voir un petit bout du concert de Frank Shinobi. Du tout bon rock bien foutu, mais pas mal de gens avec qui boire des coups et discuter, donc je ne reste pas longtemps. Je retourne dans l'autre salle pour les Anglais de Random Hand. J'avais organisé leurs deux concerts sur Bruxelles et je n'avais donc pas eu l'occasion de bien voir leur show. Je me rattrape ici. Ils assurent sur scène et font un gros concert avec des titres du nouvel album en préparation et du dernier. Le concert du festival !

    Je passe par après voir Willis Drummond, cela avait été la découverte du festival il y a 4 ans d'ici. Je suis cette fois-ci légeremment déçu par les jeunes basques. Je ne retrouve pas dans leur rock la follie qui m'avait frappé la dernière fois. S'ensuit le concert de DAAU. ce groupe joue de la musique classique avec la façon de faire des rockeurs pourrait-on dire. Au final, c'est plus de la branlette musicale qu'autre chose. Ils sont excellents sur cd mais leur concert me déçoit. Chevreuil qui devait jouer sur la troisième scène a décidé de jouer au milieu du hall d'entrée. Le duo guitare/batterie balance une noise bien foutue. The Inspector Cluzo est aussi un duo guitare/batterie (d'ailleurs ils emmerdent les bassistes et le font savoir). Ce duo est le groupe français du moment. C'est drôle sur scène, ça joue la provoc et ça envoie du très bon rock. Dès qu'ils finissent, je vais en vitesse voir le début du concert des Suédois de Hurra Torpedo. Ce trio est complétement déjanté: il est composé d'un guitariste et deux batteurs ne jouant que sur des appareils électroménager (plus d'idées via Youtube). Ils ne jouent que des reprises, mais je ne reste pas car The Irradiates joue en partie en même temps. Le quatuor français envoie de l'excellent surf/rock'n'roll. Un concert devant pas mal de monde et les gars mettent une putain d'ambiance. Vivement leurs prochains concerts en Belgique. Pour la fin de soirée, je reste devant cette scène-là (ou plutôt le bar qui en est proche) et je regarde le concert des anglais de Thee Vicars. Il s'agit de trois gamins qui jouent déjà le rock comme les grands ! Ils sont sacrément bons ! La soirée se termine avec le duo kitch: Alek et les Japonaises qui comme à leur habitude mettent une excellente ambiance.

    Cette neuvième fournée du D'Hiver Rock fut d'une excellent qualité. A retenir: les bières et rencontres ainsi que Black Sheep, Random Hand, The Irradiates, Thee Vicars, The Caroloregians, Dubioza Kolektiv.

  • The Irradiates - First radiations

    FirstRadiations-1OinchesEn regardant la superbe pochette du vinyl des Irradiates en trouve leur biographie au verso. Elle dit en gros ceci: The Irradiates sont 4 frères issus de la rencontre entre un  père guitariste et une mère astrophysicienne. Ils sont à la recherche d'expériences musicales à base matériel intersideral. Ils sont de retour sur Terre depuis 2007.

    En gros, leur album est sorti fin 2007 sur le label Productions de l'Impossible, le groupe date d'ailleurs de 2007 aussi. Il comprend des membres de Hawaii Samurai et Ronnie Rokcets. Au niveau musical, on est entre du surf, du rock'n'roll et quelques expérimentations/sons électroniques (dont certains produits avec un thérémine - pour info: page wikipédia de la chose). La musique de base des compos est clairement de la surf music. D'ailleurs les dix titres sont autant de reprises à la sauce Irradiates: donc du surf avec une touche électro (nucléaire dit la promo).

    Ce disque est pour les amateurs de très bons sons (les fanas de Pulp Fiction et de série Z, ce disque est pour vous !)... et qui en ont marre d'écouter la soupe radiophonique. Attention, la plupart des titres sont sans chant. Petit plus avec le vinyl, le CD est offert, d'ailleurs pas moyen de l'acheter séparemment.