the inspector cluzo

  • Bilan de l'année 2016

    Hop hop, traditionnel petit bilan de début d'année sur l'année musicale écoulée. Malgré toutes les super stars de l'industrie du disque mortes en 2016, j'ai eu quelques bons trucs à me mettre sous la dent pour cette année 2016. Mais, il y a aussi eu quelques cessations d'activités qui m'ont plus marquées que d'autres comme la fin de Wank For Peace, de Flying Donuts, Silly Snails. Cependant si certains cessent d'autres naissent et 2016 a été riche en découvert avec entre autres Heavy Heart (album prévu pour ce début 2017).

     

    Les disques

    J'ai eu l'occasion de chroniquer 36 disques sortis cette année, j'en ai zappé quelques uns et d'autres sont toujours emballés (Against Me !, The Interrupters, ...). Il me faudrait une année sabbatique pour récupérer le retard de toute façon. Je retiendrai pour cette année les disques suivants:

    Dans la catégorie EP/7":

    - 13 Crowes - The dividing Line

    - Struggling For Reason - Last time for second chance

    Dans la catégorie album:

    - Charly Fiasco - Chroniques d'un temps détourné

    - Pears - Green star

    - Lost Love - Comfortable Scars

    - The Inspector Cluzo - Rockfarmes (+ DVD !)

    - Antillectual - Engage

    - Descendents - Hypercaffium Spazzinate

    - Demain, Encore - Nouveaux souvenirs

    - Nofx - First Ditch Effect

    - PUP - The Dream is over

    - Atlas - Blush

     

    Les concerts

    Cette année, ce fut 146 soirées concert (ça diminue d'année en année) et plus 350 groupes différents vus. Les salles où j'ai pointé le plus souvent le bout de mon nez ont été le Magasin 4 à Bruxelles ainsi que Le Temple et Le Bitu à Namur (c'est une habitude).
    J'ai aussi été aux festivals suivants: Groezrock (Be), Brackrock EcoFest (Be), Arc-en-Musique (Be), Rock Werchter (Be), Jera On Air (NL), Bear Rock (Be, première fois) et les deux meilleurs festivals de l'année: This Is My Fest (Fr) et le Punk Rock Holiday (SL). C'est aussi beaucoup moins que les années précédentes.
    Les groupes que j'ai vu le plus durant cette année sont les suivants: Corbillard (19x - suivi en tournée), Struggling For Reason (17x), Radio 911 (10x), Fire Me ! (8x), Black Sheep (7x), Charly Fiasco (5x), Gipsy Rufina (5x), Hello My Name Is (5x), Wolves Scream (5x), Muncie Girls (4x), Antillectual (4x), Silly Snails (4x dont la fin), The Poneymen (4x), Year Zero (4x).

     

    Niveau top concert, je retiendrai:

    - Charly Fiasco @ This Is My Fest <3

    - Heavy Heart + Justin(e) @ This Is My Fest

    - PJ Harvey @ Forest National - une énorme de concert de la dame avec un son hors norme pour FN.

    - le concert d'Against Me ! à Brugge ! De vrais patrons !

    - Lord James @ Le Petit Bitu - Namur

    - The Interrupters @ Cinema - Aalst

    - Descendents @ Punk Rock Holiday <3 No Fun At All, Such Gold et Authority Zero au même endroit.

    - Dog Eat Dog @ Le Reflecktor à Liège. Le concert de l'année !!!

    - The Movement @ Skate and Rock à Tournai - conditions épouvantables, groupe hors norme ... la magie !

    - Mad Caddies & Pears au Groezrock.

    Et niveau concerts organisés, je retiendrai:

    - Jonah Matranga + Gipsy Rufina @ Atelier 210

    - The Real McKenzies + Topsy Turvy's + Brewed in Belgium @ Le Temple - Namur

     

    Les groupes

    En 2016, j'ai suivi les groupes suivants: Corbillard, Black Sheep, Fire Me!, Struggling For Reason, Radio 911 et Gipsy Rufina. Pas mal de dates et de kilomètres au compteur.

    Mon année aura surtout été marquée par la fin des groupes suivants: Silly Snails qui ont terminé par une belle fête au Belvédère à Namur. Flying Donuts que j'ai suivi pendant quelques temps.

    Heureusement quelques nouveaux groupes comme Chump qui revient au turbin après 11 ans de pause ainsi que les découvertes Heavy Heart, Youth Avoiders, Brutal Youth, Pears. Le retour réussi de At The Drive In et dans une moindre mesure de Dog Eat Dog qui fête les 25 ans de ses albums phares.

     

    Les dix disques les plus écoutés en 2016

    Noir Desir - Des visages, des figures / Lord James - Don't hope, walk hard and meanwhile fuck you ! / The Interrupters - The Interrupters / Descendents - Hypercaffium Spazzinate / Poesie Zero - L'album bleu / Oasis - (What's the story ?) Morning glory / Les Snuls - Best Of / Demain Encore - Nouveaux souvenirs / Antillectaul - Engage / Seasick Steve - Keepin the horse between me and the ground

     

    Les dix disques à retenir

    Voici une liste des 10 disques que je garderai en cette fin année ... si je devais garder que ceux là (genre t'es sur une île déserte et tu as droit à 10 disques):

    The Clash - London Calling / Blur - 13 / Nirvana - Live at Reading / Justin(e) - Treillières Uber Alles / Looking Up - Got another answer? / The Pookies - Stunts fights and mariaches / Descendents - Milo goes to college / Brel - L’œuvre intégrale / Noir Desir - Des visages, des figures / Weezer - Blue album

  • The Inspector Cluzo - Rockfarmers

    Les Gascons d'Inspector Cluzo nous ont sorti en avril un cinquième album en autoproduction. Mais les gars ne se sont pas arrêtés là; on a droit à bien plus. Le package comprend un double ep, un livre et un DVD.

    Le duo rock/noise/grunge/math-rock/groove/barré/etquesaisje gascon nous offre avec Rockfarmers une ode à leur région et leur vision du monde 2.0. Le disque s'appelle Rockfarmers car les gars ont poussé le concept local en reprenant une ferme et en créant eux-même leur foie gras ainsi que leur potager et autres. Tout cela est expliqué dans le livre et dans le DVD d'une trentaine de minutes. Les deux gaillards nous expliquent leur démarche du retour à la terre accompagnée de tournées et d'échanges à travers le monde. Ils nous parlent aussi de leur refus du monde de la consommation et de l'uniformisation sans pour autant oublier de rencontrer et de partager avec les autres cultures. On les voit au Chili, au Japon, en Corée, en Afrique du Sud, aux 4 coins de l'Europe ... le tout entrecoupé par des moments dans leur ferme. Le passage où explique le pourquoi de leur choix est tout simplement merveilleux de justesse !

    Niveau musical, le duo revient avec un cinquième disque fort ! Un mix parfais entre groove et rock grunge. 15 titres où l'on passe du blues à des sons garage, punk, rock avec talent et aisance. Une diversité énorme ... par moments, on est face à la mélodie d'un Jeff Buckley ou d'un Johnny Cash par d'autres, on est face à la fureur destroy d'un Nirvana. Les gars profitent aussi de leur album pour faire passer leur message au niveau des textes (entre autre GMO & Pesticides).

    En gros, foncez acheter ce disque ! C'est bénéfique, on est très loin de la merde radiophonique entendue partout malgré que le groupe joue dans tous les festivals à travers le monde ! Une visite du monde mais sans uniformisation ! Parfait !

  • Madness @ BSF - 11/08/13 - Bruxelles

    madness, the inspector cluzo, rachid taha, dandy warholsLe BSF est un festival d'une dizaine de jours s'étalant sur 3 scènes dans le coin du palais royal à Bruxelles. Madness était la tête d'affiche de la journée du dimanche. L'occasion de revoir les Anglais pour pas trop cher et pas trop loin.

    Les Gascons de The Inspector Cluzo ouvraient la grande scène. Qui paraissait vraiment grande pour ce duo guitare/batterie. Le groupe s'en est sorti haut la main avec comme à son habitude un set plein d'humour et de rock'n'roll. Par moments, leur délire et leur musique me fait penser à The Experimental Tropic Blues Band. Le groupe n'a pas non plus peur de dire ce qu'il pense sur un peu près tout (le music bussiness, Madness, Hollande, ...). Toujours aussi bon avec bien sûr le titre "Fucking the bass player" ainsi que quelques nouveaux titres. J'écoute de loin Rachid Taha et son rock teinté de music arabisante. Le concert se clôture par sa reprise du Rock The Cashba des Clash. Je fais de même avec les Dandy Warhols et leur pop bien anglaise. Mon esprit est plus tourné vers les potes et le bar que vers les Dandy Warhols. Madness débarque vers 22h30 pour un concert de plus ou moins 1h30. Comme d'hab, ça démarre super bien avec One Step Beyond, mais très vite le concert s'essouffle avec pas mal de titres du dernier album entre autres. Il faudra attendre l'horrible reprise de Highway to hell avec le saxophoniste au chant et tout ça sur bande (les autres musiciens le regardant faire !) pour que Madness déboule enfin avec ses tubes: Baggy Troussers, Our House, ... et un excellent rappel avec Madness et Night Boat to Cairo.

  • Power Festival @ Tivoli - La Louvière - 21 juillet

    castles, highsleep (w) sloane, obstacles, le chat noir, rockin and drinkin guys, sonic boom 6, romano nervoso, the real mckenzies, the bellrays, bob log III, demented are go, bang bang bazooka, gentleman of verona, the inspector cluzoL'affiche que le Power Festival proposait ce 21 juillet à La Louvière était pour moi, un des meilleurs affiches de l'été ... surtout pour un festival de cette ampleur. Seul regret de la journée, le temps assez froid.

    Je suis arrivé au tout début du festival, le premier groupe a ouvrir est Highsleep (w) Sloane. Le trio est en retard et balance un rock noise sans chant. C'est pas trop mal, mais il y a beaucoup mieux dans le style. Le trio suivant, Castles qui jouent dans la même catégorie est déjà, malgré son peu de concert dans les pattes (9ème concert pour ce nouveau groupe belge), d'un niveau bien meilleur. Très belle découverte rock/noise. Avec Obstacles du Danemark, on est toujours dans le même style et je commence un peu à me lasser. Je ne regarde qu'un bout du concert de ces derniers. Changement complet ensuite avec le rock'n'roll déjanté des Rockin and Drinkin Guys. Excellent concert des Tournaisiens. Je n'accroche pas trop au rock de Gentleman Of Verona et j'attends les Sonic Boom 6 et leur ska hip hop. Les Mancuniens font un excellent concert et balancent quelques nouveaux titres. Tout bon. Je fais ensuite une petite pause musicale et je rate Le Chat Noir et Bang Bang Bazooka et je reviens devant la scène pour le concert des locaux de Romano Nervoso. Comme à leur habitude les gars font un excellent concert. Leur glam/stoner rock est une petite merveille et la reprise (cette fois-ci ode à Ghinzu) des Damned est toujours aussi terrible. Mangia Spaghetti !

    Place ensuite aux excellents The Inspector Cluzo, les Français balancent toujours du rock sans bassiste et avec beaucoup d'humour. Très bon concert de leur part. Retour surla grande scène pour les Real McKenzies. Ce n'est clairement pas le meilleur concert que j'ai vu d'eux. Le chanteur est pas mal emmeché, il a d'ailleurs passé son après-midi à picoler sur le site du festival. A revoir sobre ... Demented Are Go envoient par après de l'excellent rockab/psycho sur la petite scène. Une belle claque en live. Les Américains de Bellrays clôturent en beauté avec un très bon concert (mille fois meilleur que leur passage en acoustique à La Louvière il y a plus d'un an) la grande scène du festival. A revoir ! Bob Log III, lui clôture seul la petite scène avec un se toujours aussi barré pour l'homme orchestre robot.

    En résumé, un très bon festival avec très peu de déceptions musicales et quelques découvertes.

  • D'Hiverrock Festival @ Maison de la Culture - Tournai - 18-19/02/11

    the caroloregians, la troba Kung-Fu, Peter Pan Speedrock, Dead Elvis, Marklunk, Black Sheep, Random Hand, DAAU, Chevreuil, The Inspector Cluzo, Hurra Torpedo, Alek et les Japonaises, Tagada Jones, The Irradiates, Thee Vicars, Willis Drummond, Frank Shinobi, Dubioza KolektivLe D'Hiverrock est devenu pour moi un incontournable des festivals de début de saison. Ce festival en était à sa neuvième édition et a lieu dans la maison de la culture de Tournai. Le programmateur avait réussi à avoir une très belle affiche pour cette année. Cela partait dans tous les sens avec une série de découvertes et des groupes confirmés ... mais sans véritable grosse tête d'affiche.

    Je suis arrivé le vendredi soir alors que le festival avait déjà commencé depuis plus d'une heure. Le premier groupe que j'ai été voir était The Caroloregians. Les Bruxellois/Caroloregians ont encore fait un excellent concert. Leur rocksteady est une pure merveille et leurs reprises dont Satisfaction des Stones sont tout simplement énormes. Place ensuite à La Troba Kung-Fu sur la grande scène. Le groupe est catalan et joue de la rumba. C'est assez spécial de retrouver ce genre de groupe dans un festival rock ... mais cela change et apporte un peu de fraicheur. Il n'empêche que je ne tiens pas tout le concert. Changement de style complet ensuite avec les Hollandais de Peter Pan Speedrock et son punk/rock'n'roll. Les gaillards envoyent de nouveau des titres hyper spéedé à toute vitesse. Toujours aussi impressionnant sur scène, même si je trouve que leur concert manque de variété. De nouveau un changement radical après avec les bosniaques de Dubioza Kolektiv. Ce groupe composé de deux chanteurs, une basse, une guitare, une batterie et un dj (où ils sont tous habillés en jaune et noir) est hyper impressionnant. C'est un mix musical à mi chemin entre House of Pain et Cypress Hill d'un côté et un côté plus punk de l'autre à la Berurier Noir. Une excellente découverte ! La soirée se termina pour moi avec Dead Elvis. Le gars est tout seul et joue du rock'n'roll à l'ancienne avec un masque de Elvis mort sur la tête. Je l'avais déjà vu et comme la dernière fois, sa voix m'a vite lassé.

    Retour assez tôt au festival le samedi. Monotonix a annulé sa venue au festival et n'a pas été remplacé (suite aux échos de leur concert du lundi à Bruxelles ... c'est bien dommage). Le premier groupe à jouer ce samedi était les locaux de Marklunk qui ouvrait la grande scène. Les Mouscronnois font du tout bon rock teinté de noise. Une nouvelle bonne découverte. Leurs amis de Black Sheep ont eux ouvert la petite scène avec comme ils en ont l'habitude un excellent concert. La set liste était "classique". Le public est déjà bien présent et au taquet. Passage ensuite dans l'autre salle pour voir un petit bout du concert de Frank Shinobi. Du tout bon rock bien foutu, mais pas mal de gens avec qui boire des coups et discuter, donc je ne reste pas longtemps. Je retourne dans l'autre salle pour les Anglais de Random Hand. J'avais organisé leurs deux concerts sur Bruxelles et je n'avais donc pas eu l'occasion de bien voir leur show. Je me rattrape ici. Ils assurent sur scène et font un gros concert avec des titres du nouvel album en préparation et du dernier. Le concert du festival !

    Je passe par après voir Willis Drummond, cela avait été la découverte du festival il y a 4 ans d'ici. Je suis cette fois-ci légeremment déçu par les jeunes basques. Je ne retrouve pas dans leur rock la follie qui m'avait frappé la dernière fois. S'ensuit le concert de DAAU. ce groupe joue de la musique classique avec la façon de faire des rockeurs pourrait-on dire. Au final, c'est plus de la branlette musicale qu'autre chose. Ils sont excellents sur cd mais leur concert me déçoit. Chevreuil qui devait jouer sur la troisième scène a décidé de jouer au milieu du hall d'entrée. Le duo guitare/batterie balance une noise bien foutue. The Inspector Cluzo est aussi un duo guitare/batterie (d'ailleurs ils emmerdent les bassistes et le font savoir). Ce duo est le groupe français du moment. C'est drôle sur scène, ça joue la provoc et ça envoie du très bon rock. Dès qu'ils finissent, je vais en vitesse voir le début du concert des Suédois de Hurra Torpedo. Ce trio est complétement déjanté: il est composé d'un guitariste et deux batteurs ne jouant que sur des appareils électroménager (plus d'idées via Youtube). Ils ne jouent que des reprises, mais je ne reste pas car The Irradiates joue en partie en même temps. Le quatuor français envoie de l'excellent surf/rock'n'roll. Un concert devant pas mal de monde et les gars mettent une putain d'ambiance. Vivement leurs prochains concerts en Belgique. Pour la fin de soirée, je reste devant cette scène-là (ou plutôt le bar qui en est proche) et je regarde le concert des anglais de Thee Vicars. Il s'agit de trois gamins qui jouent déjà le rock comme les grands ! Ils sont sacrément bons ! La soirée se termine avec le duo kitch: Alek et les Japonaises qui comme à leur habitude mettent une excellente ambiance.

    Cette neuvième fournée du D'Hiver Rock fut d'une excellent qualité. A retenir: les bières et rencontres ainsi que Black Sheep, Random Hand, The Irradiates, Thee Vicars, The Caroloregians, Dubioza Kolektiv.