nirvana

  • Nirvana - Live at Reading

    Que dire sur Nirvana qui n'a pas encore été dit ! Si ce n'est que malgré le fait que c'est un beau moyen pour les héritiers Cobain et les deux autres comparses de remplir allégrement leur(s) compte(s) en banque; cette plaque est une petite merveille.

    Ce live at Reading de Nirvana est sorti en 2009. Il avait été enregistré le 30 août 1992 devant les 60 000 personnes présentes lors du festival de Reading. Il fait clairement partie des 2 lives à retenir du groupe avec le MTV Unplugged. Le groupe est en pleine explosion suite à la sortie de Nervermind un an plus tôt.

    Kurt Cobain arrive sur scène en chaise roulante en se faisant passer pour un gars complètement stone, dès le début des accords de Bleech qui ouvre on sait que l'on aura droit à une déferlante de riffs grunge ! Un des meilleurs live de tous les temps ! Une intensité parfaite et un groupe au sommet de sa forme ! On a droit à 1h40 de pur bonheur avec tous les titres phares du groupe (Bleech, All Apologies, Polly, Tourette's, Territorial Pissings, About a girl, Lithium, Silver, Aneurysm, Smells Like Teen Spirit, ...

    Une plaque à détenir par tous les amateurs de rock ! A l'instar d'un Hendrix à Woodstock, un live essentiel !

  • Rock One - Nirvana

    NirvanaCela faisait un petit temps que, hormis le rock'n'folk, je n'avais pas achêté de magazine musicaux en librairie. Je craque parfois devant quelques éditions spéciales, ce fut le cas ici avec ce spécial Nirvana de la part de Rock One. Quelle grossière erreur !

    Il y a quelques années d'ici, j'étais un lecteur assidu de rock sound (et puis de punk rawk). Mais j'ai laché ces magazines vers la fin. Ils m'ont fait découvrir pas mal de groupes en étant adolescent et post adolescent ... Mais vers la fin, ces magazines tournent en fait avec une grosse trentaine de groupes et ne courrent pas derrière la nouveauté, j'ai donc laissé tomber suite aussi à l'ampleur du net qui permet  de découvrir un max de groupes par soi-même.

    Néanmoins, avec ce spécial Nirvana, je m'attendais à quelque chose d'un minimum bien foutu. Hormis le fait que graphiquement c'est bien foutu et qu'il n'y ait pas encore trop de pub ... journalistiquement parlant ce truc ne vaut pas un balle. Ca démarre par un live report de Murderdolls (quel est le lien avec Nirvana, j'ai toujours pas trouvé !). Puis pendant une trentaine de pages, le journal ne s'en sort pas trop mal avec Nirvana de A à Z, une page sur les Foo, une page sur chaque zikos (enfin juste les trois principaux), la discographie et une interview de Dave Grohl. C'est après que ça part en couille: Nirvana vu par la scène française ... un article d'auto promotion des nouveaux groupes actuels de la scène française et assez underground (ALCH3MY) ou assez team Nowhere (Paris se regarde le nombril). Par après, place à un dossier: Héritage Nirvana en 2011 ... là ça devient carrément du délire ! Je choisis comme extrait la description de Theory Of A Deadman: "Le groupe se lance sur les routes pour son Avalanche Tour 2011 pour une vingtaine de concerts du 24 mars au 30 avril. Tyler a collaboré pour la seconde fois avec le DJ et producteur belge Regi Penxten sur le morceau "Runaway". Il a également apporté sa touche personnelle sur un titre de Jones Kaya, l'ex Pussycat Dolls." ... put*** mais c'est quoi le rapport avec le combo grunge de Seattle ????? Et c'est pas le seul dans le cas: idem pour la plupart des articles de ce dossier bidon où on retrouve un vrai fourre tout: Radiohead, Stone Sour, Civet, Muse, Nickelback, ...

    Plus loin, retour sur un article plus intéressant mais très peu fourni sur la description des groupes: 1987-1993 les années grunge. Mais pour le final ... interview de Seb de Doyle (connait pas ce groupe non plus), sur ce qu'il pense de Nirvana ... mais on s'en tappe ....

    En résumé, si vous voyez ce magazine chez votre libraire ... ne cherchez même pas à la voler, laissez-le bien en rayon que ces journalistes musicaux les reçoivent bien en retour !

  • Quelques vieilleries

    Simages.jpguite à la lecture d'un conversation de Nasty Samy dans son zine, je me suis mis à écouter quelques vieux trucs datant des années '90. Ce sont principalement des disques que je n'écoute presque plus à l'heure actuelle ... pourtant ces quelques vieilleries sont toujours aussi jouissive à entendre.

    Le premier skeud de ma discothèque que j'ai ressorti est Infernal Love de Therapy?. Cet album est le dernier de la trilogie (Nurse-Troublegum-Infernal Love) qui a révelé le groupe au grand public. A la sortie de cet album le groupe jouait dans de grosses salles et était présent dans tous les gros festivals. A l'heure actuelle le groupe tourne toujours mais sa renommée est bien retombée. On retrouve dans ce disque sorti en 1995 quelques singles du groupe dont "Diane" (reprise de Husker Du), Stories (titre vraiment énorme).

    L'album suivant que j'ai été recherché est un classique: In Utero de Nirvana ... mais habituellement j'écoute plutôt Nervermind ou le Unplugged. In Utero est une réponse au succès foudroyant de Nevermind. Ce disque est sale du début à la fin. De plus, l'album n'a pas pris une ride !

    Par après, je me suis mis dans les oreilles, BCBG de Campag Velocet. Cet album a été pour le NME un des albums de l'année 1999. On est clairement là avec du rock à l'anglaise ... ce groupe est peut-être précursseur des Libertines et autres groupes anglais du début et milieu des années 2000. Ca envoie du lourd ! Deux titres sont clairement à retenir: "Bon CHic Bon Genre" et "To Losse LA Trek". Le groupe n'existe plus depuis 2004.

    Place ensuite à la pop douce de Jonny Polonsky. Ca reste très frais ... mais cela n'a cependant rien de transcendant.

    Je suis vite retourné dans la discothèque pour y prendre Nu-Clear Sounds de Ash. Avec cet album, le trio pop-rock anglais devient un quatuor. On retrouve sur ce disque quelques singles comme Jesus Says. Ce disque a été descendu par les critiques à sa sortie car il n'avait pas la qualité du précédent, Trailer. C'est clair qu'il y a moins de single et de pop-song que sur Trailer ... mais cela n'empêche que cet album est d'un très bon niveau. Ash existe toujours à l'heure actuelle, mais comme Therapy? a perdu  pas mal de son public ... surtout pour ne pas faire de concession musicale.

    Le dernier disque que je suis en train d'écouter est Wrecked by Lions de Number One Cup. C'est le troisième des 4 albums de groupe de Chicago. C'est plutôt dans une veine pop-indie. Cela me fait penser entre autres à Sebadoh. Album très agréable ... surtout en ce dimanche après-midi. Cet album comme le précédent, on été acheté chez Discophil à Soignies (ville à côté d'où j'habite) à l'époque où les discaires indépendants existaient encore ... et où dans les magasins de disque, on ne trouvait pas de jeux vidéos.