miles oliver

  • Miles Oliver - demo

    Miles OliverMiles Oliver est un projet solo d'un guitariste de la région parisienne qui officie plutôt dans un registre hardcore habituellement (Atelo, Dead Project). Cette fois-ci, il prend donc la six cordes acoustique pour un truc plutôt pop bien dark. On a droit à 6 titres dont un (Going Nowherre fast) accompagné d'une comparse au chant (Milkywee). L'univers des 6 titres semble très sombre et ne donne pas envie de se fendre la tronche en écoutant cela. On navigue quelque part entre un truc à la Bob Dylan et Joy Division. Ça me fait aussi parfois penser aux titres les plus sombres de Eels.

    A ranger aux côtés de l'Allemand Oldseed.

  • The Absolute Never & Miles Oliver @ Auberge de Jeunesse Jacques Brel - Bruxelles - 05/12/13

    the absolute never, miles oliverPas mal de truc à faire ce soir su Bruxelles dont Girls Against Boys, mais ayant calé le concert de ce soir, je pousse ma tête à l'Auberge de Jeunesse Jacques Brel. Je croise enfin Miles Oliver après avoir échangé un paquet de mails avec lui. La rencontre se passe à merveille. C'est lui qui va ouvrir avec un set d'une trentaine de minutes. On navigue plutôt dans un truc "plaintif" à la Sigur Ros et ce genre d'atmosphère. Ce n'est habituellement pas mon trip, mais là j'accroche au set du gars et je trouve cela même un poil trop court.

    The Absolute Never est d'un tout autre style. On est dans un registre plus blues/folk/rock. Les gars sont deux, un guitariste chanteur et un gars à "la caisse". C'est beaucoup énergique et ce changement de style me plait bien. Ca me fait penser à du Tim Holehouse et ce genre de truc blues bien crade. Parfait !