la mano negra

  • La Mano Negra

    manoLe groupe est né du mélange de plusieurs groupes, dont les Hot Pants, Joint de Culasse, Issue de Secours, Los Carayos et les Casse-pieds. En l'espace de sept années (jusqu'à leur séparation en 1994), la Mano Negra est devenu un grand groupe de rock en France comme à l'étranger, notamment en Amérique latine. Après leur séparation, leur leader, Manu Chao a poursuivi une carrière solo. On peut considérer le groupe comme l'équivalent des Clash français ! _________________________________________________________________________ Le groupe est composé de Manu Chao (Oscar Tramor), Antoine Chao (son frère), Santiago Casariego (dit Santi), Philippe Teboul, Daniel Jamet, Joseph dahan, Thomas Darnal et Pierre Gauthe (dit Kropöl). _________________________________________________________________________ Leur premier album Patchanka sort chez Boucherie Productions (son patron, François Hadji-Lazaro, avait joué avec Manu Chao dans le groupe Los Carayos). Les groupes alternatifs fleurissent au milieu des années 1980 et la Mano se distingue par sa musique multiculturelle : rock'n'roll 50's, reggae, ska, punk, rhythm'n'blues, folk américain, rap, flamenco, etc. Et aussi par son nombre de langues parlées : trois dans ce seul album (anglais, espagnol et français). _________________________________________________________________________ Après le premier album, la formation se stabilise avec Manu à la guitare, son cousin Santi à la batterie, son frère Tonio (Antoine Chao) à la trompette, Tom aux claviers, Jo à la basse, Phil aux percussions, Kropol au trombone, Daniel Jamet à la guitare, tous chantant plus ou moins. _________________________________________________________________________ Bien vite le succès dépasse les capacités de l'artisanat de Boucherie Productions, et la Mano signe son deuxième album, Puta's Fever chez Virgin avant d'entamer un premier voyage en Amérique latine, au Pérou et au Mexique. Ils feront aussi une tournée des quartiers chauds de Paris pendant plusieurs soirs d'affilé préférant jouer dans des petits endroits que dans des grandes salles. _________________________________________________________________________ En 1991 sort King of Bongo, leur troisième album, entre java et musique latine, qu'ils jouent en banlieue. Avec le Royal de Luxe et Philippe Decouflé, la Mano Negra s'embarque pour le « Cargo 92 » et fait une tournée en Amérique latine. Puis une tournée au Japon d'où sort le live : In the Hell of Patchinko (leur quatrième album, jeu de mots entre Patchanka, leur premier album, et Pachinko, un jeu japonais). La Mano Negra part fin 1993 pour la Colombie en train. Toute cette aventure est racontée par Ramón Chao, le père de Manu, dans son livre Un train de glace et de feu. Le groupe devient instable (des membres partent, un chanteur nommé Fidel les rejoint en cours de route). Les séances de Casa Babylon, leur cinquième album, s'étirent sur 2 années : il commence à être enregistré à Ornano et finit à Cologne en 1994 en passant par plein d'endroits. Puis Manu Chao tourne avec Radio Bemba pendant 2 ans, en continuant sous le nom de Mano Negra alors que la plupart des membres du groupe ont changé. _________________________________________________________________________ Source: Wikipedia, Out of Time (Dvd de la Mano)