jonah matranga

  • Jonah Matranga - Voices & Dedication

    Jonah Matranga est une légende, ancien chanteur de Far, groupe culte de la scène néo métal (à classer du côté de Deftones et pas des autres). Le groupe a sorti deux albums fin des années nonante. Depuis lors, Jonah Matranga traverse le monde pour y partager sa musique qu'il joue seul à la guitare. Le tout comme un vrai hobo et sans prétention.

    Depuis 2005, le gars a sorti plus d'une dizaine d'album ou de ep. Voices & Dedication date de 2012 et comprend plusieurs versions. La version vinyl compte 9 titres. Sur ce projet, Jonah Matranga rend hommage à différents artistes en reprenant seul à la guitare acoustique quelques covers. La plupart sont méconnaissables. On retrouve entre autres: Born To Run de Bruce Springsteen, My Girl des Temptations, We can never break up de Alkaline Trio, Daydream Believer des Moonkes, To Ramona de Dylan, Stars de Hum, Fade Into You de Mazzy Star, A sorta fairytale de Tori Amos et Thank you de Led Zeppelin. On voit que le choix des artistes est assez large. 

    Le tout est joué en finesse par Jonah Matranga. On est comblé avec 40 minutes de pop lofi super douce. A déconseiller d'ailleurs aux amateurs de suicide :)

  • Groezrock @ Meerhout - 28-29/04/2012

     seconds, slapshot, good riddance, anti flag, jonah matranga, chixdiggit, counterpunch, authority zero, the copyrights, the mezingers, no more black, the bouncing souls, belvedere, off with their heads, heideroosjes, rancid, refused, chuck ragan, mike herrera, tommy gabel, Je suis arrivé le samedi matin au Groezrock avant que les premiers groupes débutent. J'ai passé pas mal de temps à zoner et à afficher dans l'enceinte du festival. Le premier groupe que j'ai vu sont les Canadiens de Chixdiggit. C'était vraiment très bon et parfait pour démarrer un week-end sous le signe du punk-rock. Dès la fin de leur concert, les premiers choix s'imposent déjà tellement il y a des bons groupes à voir ! Je décide de passer voir un bout de Counterpunch et son punk rock bien foutu ... mais je ne vois que les 10 premières minutes, car mon choix se porte ensuite sur les excellents Authority Zero. C'est la première fois que je les voyais, c'est le premier concert du festival que je vois en entier et c'est déjà la grosse claque. Les gars envoient un excellent punk rock teinté de street punk. J'adhère à 100% ! Je pousse ensuite la tête jusqu'à The Copyrights ... malheureusement pour eux, c'est déjà le quatrième groupe dans le même style et j'accroche donc moins, ne connaissant auncun des titres du groupe. Il en est de même avec The Mezingers. On m'en avait dit le plus grand bien, mais je trouve le truc un peu mou. Je quitte le chapiteau avant la fin du concert pour aller dans le nouveau chapiteau installé cette année. Ce chapiteau est consacré à de l'acoustique. Il est déjà fort bien rempli pour le concert des Boucing Souls en acoustique. J'ai déjà vu un paquet de fois le groupe en live (et en électrique) et à chaque fois, je ressors avec le même goût de trop peu par rapport à ce qu'ils font sur albums et par rapport à pas mal d'autres groupes. Ici, c'est l'inverse ! Les Bouncing Souls réalisent un excellent concert; ils laissent même le choix des titres au public ! Vraiment tout bon.

    Par la suite, retour à la Main Stage pour boire quelques bières avec la musique de None More Black en fond en attendant le retour sur scène de Belvedere. Les Canadiens viennent de se reformer et ont donné leur premir concert la veille à Paris. Ils sont bien en forme et envoient un excellent set en parcourant les discographies. Retour gagnant ! A la fin de leur concert, direction la Etnies Stage pour Off With Their Heads. De nouveau un très bon concert. Dès qu'ils finissent retour sur la Main Stage pour The Bouncing Souls ... et comme à chaque fois, c'est une petite déception, surtout suite à leur concert acoustique. A 18h30, Heideroosjes qui effectue sa dernière tournée, envahit le grand chapiteau pour un excellent concert que je passe dans la fosse. La set list est vraiment cool et comprend presque tous les titres écrits dans la langue de Vondel ! Après leur concert, grosse pause ... zonage/bière et ... oups j'ai oublié d'aller voir The Dilliger Escape Plan, Verse, Face To Face, Gallows et Lagwagon ... Retour à la réalité des concerts avec les Californiens de Rancid. Comme je m'y attendais le concert me déçoit. J'ai plutôt l'impression d'assister à un concert de Lars Frederiksen que de Rancid. Tim Armstrong semble bien absent. Malgré cela la set list est assez cool, le public bien content et je n'hésite pas à chanter en choeur avec le reste des gens.

    Le reste de la soirée, se passera au bar Leffe avant de se finir au camping ! Le reveil du dimanche est d'ailleurs assez dur ! Je raterai pas mal de groupes matinaux comme MxPx, Make Do and end, Trigger Effect et Zebrahead. J'arrive sur le site juste pour le concert de Jonah Matranga. J'avais déjà eu l'occasion de le voir à Dour il y a plus ou moins 10 ans. Je suis toujours aussi fan du gars qui joue seul avec sa guitare (parfois aidé par son Iphone pour quelques sons). Le gars a joué devant peu de monde ... mais c'est à nouveau la grosse claque acoustique ! Dès qu'il fint, je file voir Hot Water Music ... mais malgré un bon concert ... j'ai dur (merci la grosse fiesta de la nuit). Je retourne alors au calme de la scène acoustique pour voir Mike Herrera, le leader de MxPX pour un set acoustique. Après son concert, j'enchaine un peu plus les concerts et je commence par le hardcore bien terrible de The Bronx. Malheureusement, je reste sur la faim (surtout par rapport à leur concert en salle), je me dirige donc vers le punk-rock de Good Riddance, une des autres reformations du week-end. Leur punk-rock typiquement californienne fonctionne encore à merveille. Je les quitte avant la fin pour voir les hardcoreux de Slapshot. Les papys font de la résistance et le font plutôt bien ! Je passe ensuite en coup de vent devant le chapiteau où joue Anti-Flag ... mais c'est plutôt mission impossible pour entrer dedans; place dès lors à une "session écoute de loin" avant d'aller rejoindre le concert de 7 Seconds ... où je ne reste que quelques minutes, leur préférant Tommy Gabel (chanteur de Against Me!). Je ne regrette pour rien au monde mon choix. Le concert de Tom Gabel est vraiment tout bon et c'est vraiment plaisant de l'écoute hors du cadre Against Me ! Chuck Ragan viendra d'ailleurs lui filer un petit coup de main sur un titre (il lui rendra la pareille). Par la suite, je choisis à nouveau la scène acoustique entre Chuck Ragan (projet en trio folk du chanteur de Hot Water Music) et les hardcoreux de Gorilla Biscuits. Chuck Ragan parcourt sa discographie et son concert me ravit. A la fin de son concert, direction la main stage pour LA reformation du week-end avec Refused. Les Suédois ont quitté la scène, il y après de dix ans dégouté par le fait qu'ils n'arrivaient pas à "monter". Leur arrêt a d'un coup, fait passer le groupe au stade de groupe culte. Le groupe est dès lors bien heureux et étonné d'être là. Ils profitent d'un petit passage entre deux titres pour en parler et remercier tout le monde. La set list est vraiment nickel et se compose de Worms of The Senese/Faculties of thee skull, The Refused Party Program, Liberation Frequency, Rather Be dead, Coup d'état, Summerholidays vs. Punkroutine, The deadly rhythm, Hook line and sinker, Everlasting, Refused are fucking dead, The Slayer, The Shape to punk to come et en rappel New Noise te Tannhäusser/Derivè.

    En résumé, hormis la grosse fête punk rock, je reetiendrai principalement deux concerts: ceux de Authority Zero et Refused ... et je like la scène acoustique !