iggy pop and the stooges

  • Cabaret Vert @ Charleville-Mezières - 26-28/08/11

    Viscera, rock'in bitch, hatebreed, this is not hollywood, the do, the wombats, iggy pop and the stooges, atarai teenage riot, Cela faisait quelques années que je trouvais la programmation de ce festival bien sympathique. Il en allait de même cette année avec la présence de Nofx, Suicidal Tendencies et quelques autres. C'était aussi une bonne manière de terminer l'été pourri en beauté ... surtout après l'échec du Pukkelpop.

    On part donc la veille pour s'installer sur place. On se retrouve dans un camping un peu anarchique et archaïque, mais où il y a de la place ... par contre, hormis des pizzas rien pour se sustanter ou boire un coup. Heureusement que les sacs étaient bien chargés pour passer la nuit sur place. Le vendredi matin, bien long (eh oui, pas de concerts avant 15h, on l'a de nouveau passer à vider nos canettes. Je débarque sur le site vers 14h30 et la première réaction est de se demander pourquoi le festival met tant en avant le côté écologique ... Il n'y a pas grand chose de moins ou plus écologique ici ou à Dour et dans un tas d'autres festivals, hormis un centre de tri juste à côté du site (gobelet tout ce qu'il y a de plus jetable en plus!).

    Le premier groupe à ouvrir sous la pluie est Viscera, combo métal de la région qui est une pale copie de Lofofora et autres. Ils n'arriveront pas à me convaincre. C'est tout le contraire de leurs successeurs sur scène: Rock'in Bitch. Excellente formation régionale qui propose un rock bien rageur teinté de hardcore et de testostérone. Parfait pour se réchauffer sous le crachin. Place ensuite à Hatebreed et son gros metalcore qui tâche. Toujours aussi brutal et crasseux ... mais toujours pas à mon gout. Je passe ensuite voir un bout de This is not Hollywood et son rock. Le groupe est bien en place, mais ça manque d'un truc pour sortir du lot. The Wombats est ensuite toujours aussi fade que la semaine précédente au Pukkelpop. The Death Set, que j'avais vu il y a deux ans, semble avoir perdu pas mal de pêche (le lieu ?, le temps, .... ?). The Do est aussi mou et peu motivant que The Wombats, même si leur musique est bien jolie. Place ensuite à Atari Teenage Riot; cela faisait un temps que je voulais voir le combo électro/indus/punk allemand et je n'ai clairement pas été déçu. Pendant une heure, le trio a balancé de l'excellent son. D'ailleurs Iggy Pop & The Stooges m'a semblé bien mou juste après. C'était la deuxième fois que je voyais l'Iguane et son groupe, et comme la première fois, cela m'a semblé manquer de dash. N'étant pas fan des Sexy Sushi et Vitalic, la journée s'est donc terminée avec Iggy Pop pour moi ... il en est de même d'ailleurs avec le festival ... mais ça c'est une autre histoire (bien plus bibitive, celle-là).