gogol bordello

  • Couleur Café @ Tour et Taxis - Bruxelles - 01/07/2012

    Madé J, sebastien sturm, orquestra buena vista social club, zebda, brigitte, ben l'oncle soul, hypnotic brass ensemble, gogol bordelloC'est toujours agréable de passer un moment à Couleur Café. Ce festival presqu'urbain qui a lieu à Tour et Taxis, laisse la place à pas mal de découverte et une programmation assez variée. Cette année, le site comportait quelques changements dans sa disposition et une nouvelle scène. Le première groupe qui joue est Madé J. C'est un trio blues/rock'n'roll avec un guitariste/chanteur, un contrebassiste et un batteur. C'est une agréable surprise et une très belle découverte pour ouvrir ce dimanche venteux. A conseiller à tous les amateurs de blues et de rock'n'roll. La petit reprise de Johnny Cash a bien fait plaisir. A revoir. J'ai ensuite été voir l'Orquesta Buena Vista Social Club. Avec ce groupe, on a l'impression d'humer l'air de La Havane. Mais cela devient vite répétitif et lassant. Je passe alors jeter un oreille au reggae de Sebastien Sturm. Du reggae sans grande originalité.

    Zebda ouvre ensuite la grande scène. C'est LE groupe pour lequel j'ai fait le déplacement. Les Toulousains ne me déçoivent pas du tout. Pendant une heure, le groupe partage son univers et sa musique urbaine aux multiples influences. Après neuf ans de pause, les gars reviennent avec une grande pêche sur le devant de la scène et parcourent leur discographie en terminant le set énergique avec - bien sur - "Tomber la chemise" et "Motivés". Comme leurs potes de Massilia Sound System, les gars savent se mettre un public dans la poche et partager leur plaisir. A la fin de leur concert, je me dirige vers la dernière grosse sensation de la scène française: Brigitte. Ce duo féminin au chant distille une musique entre électro/rock et hip-hop. C'est beaucoup moins cliché que ce à quoi je m'attendais. Leur reprise de Ma Benz de NTM est bien foutue et ça vaut le déplacement. Je les quitte pour aller manger un bout avant de me diriger sur la grande scène pour le punk/tzigane de Gogol Bordello. Les New-Yorkais savent aussi comment se mettre la foule dans la poche. Cela faisait un petit temps que je ne les avais plus vu et ce fut un plaisir de les retrouver. Le seul regret est que leur laisser la scène pendant 1h15, c'est un peu trop. Je trouve qu'il y a une vingtaine de minutes en trop et malgré leur énergie, je décroche un peu vers le milieu du set.

    A la fin de leur concert, petite pause footbalistique devant l'écran géant (mais pas assez grand pour le public amassé devant) qui diffuse la finale de l'Euro. Je passe aussi voir le concert de la déliceuse Ayo qui propose un funk bien doux. J'avais préféré son concert sur la grande scène, il y a quelques années. Je pars légèrement déçu pour retourner voir la deuxième mi-temps avec Ben l'Oncle Soul qui monte en pleine forme sur la grande scène. Le Français a un grand succès public, mais un peu moins critique (il y a clairement des groupes souls bien meilleur que le sien). Je me laisse cependant surprendre par sa présence sur scène et sa soul de bonne qualité. Je le quitte après une demi-heure pour me diriger vers Hypnotic Brass Ensemble. Ce Brass Band composé de 8 frères nous viennent de Chicago et joue sous un chapiteau un peu vide (foot oblige !). Je suis directement par leur musique de Brass Band teinté de hip-hop. Les gars assurent et mettent le feu sous le chapiteau. Seul regret, pendant les interludes entre les morceaux, on entend le son de la grande scène ... c'est assez dérangeant. Leur concert (et le week-end musical) m'achève. Je retourne chez moi avec leur musique enivrante résonnant dans les oreilles !