freygolo

  • Freygolo - Surprizé fool

    freygoloSurprizé fool est le premier album des défunts niçois de Freygolo. Cet album remonte à 2002. On retrouve les 16 premiers titres du groupe. Ce n'est clairement pas le meilleur album du groupe (je préfère clairement les deux albums suivants: Time To Drop The Gun et Stereo Fighters). Néanmoins avec ce premier album, les gars montrent déjà très bien où ils veulent en venir. Ces Niçois sont un des seuls groupes représentant le ska punk type Mad Caddies ou Catch 22 en France. On retrouve déjà sur ce premier album, ce qui fait Freygolo: des cuivres bien présents, une énergie débordante, un mix de passage plus skas et de passages plus rapides, ... Tout est déjà en place pour une belle carrière. Même si ce n'est pas le meilleur album, je ne boude pas mon plaisir à l'écoute de ce premier album.

  • Freygolo - We all have a voice

    freygoloMalheureusement  à l'heure où vous lirez ces lignes, il vous sera impossible de revoir les Freygolo en concert, le groupe ayant splitté quelques mois après la sortie de son dernier album. C'est bien dommage car ce disque des Nicéens est une très belle réussite.

    Avec Po Box, les Freygolo sont le fer de lance de ska punk made in France et comme les Po Box, ils ont eu l'occasion de tourner à l'étranger et ont eu l'occasion de se faire une belle base de fans à travers le monde. Ils ont aussi été assez intelligent pour ne pas se cantonner uniquement au ska punk classique. C'est encore le cas sur cet albu, We all have a voice. On a des titres bien ska-punk comme le titre d'ouverture "Sitting on a time bomb" avec la présence de quelques notes de clavier qui apporte un plus à l'album. Le deuxième titre va encore plus loin dans la veine ska-punk; Dead and Gone aurraot pu être joué par Mad Caddies que cela n'aurait choqué personne ! Human's chronicle continue dans la lancée. Avec "The girl that I want", on change de registre; Freygolo nous sort un petit bien ska, influence Slackers. Les gars nous replacent ensuite 3 titres bien ska, avec l'excellent Holy Story, pour nous rejouer le coup d'un titre ska en huitième position avec Friday night. Les 3 derniers titres reviennent vers du ska punk bien old school. J'aime bien les plages 10 et 11 qui sont liées entre elles.

    Freygolo, nous sort donc ici un excellent album de ska-punk. Mais pas uniquement. Je n'ai qu'un regret à l'écoute de ce titre ... c'est que le groupe a cessé ses activités !

  • C'est la fin

    Les Nicéens de Freygolo annoncent la fin du groupe ...

  • Freygolo @ Le vecteur - Charleroi - 08/04/11

    Cela faisait longtemps que je n'avais plus mis les pieds à Charleroi pour un concert ... il faut dire que c'est clairement pas la ville qui bouge le plus au niveau du rock. Le concert de ce soir avait lieu dans le bar de la salle culturelle, Le Vecteur que je ne connaissais pas. L'endroit n'est pas exceptionnel pour faire des concerts et le son de la soirée n'a pas été execptionnel.

    Vers 21h, les locaux de Dirty Fingers venaient présenter leur clip: Black Land Crew. Le concept est assez cool et la vidéo est de bonne qualité. Ils feront ensuite un concert très court (pas plus de 20 minutes). C'est dû au fait qu'ils recherchent toujours au deuxième chanteur. Le public venu en masse pour Dirty Fingers est à fond dedans et ça pit dans tous les sens sur le hardcore des Carolos.

    A 22h, place aux Nicéens de Freygolo, changement de style complet et de public aussi. La salle est à moitié vide par rapport au premier concert. Les Freygolo viennent présenter leur nouvel album. Leur ska punk qui sonne de façon très ricaine est bien foutu et ça envoie vraiment pas mal. Le public lui est chaud bouillant et ça pogotte bien gentiment devant le groupe. Groupe qui reviendra faire plusieurs rappels avec des anciens titres suite à la demande du public pour les anciennes compos.

  • Du neuf à Nice

    Freygolo a sorti son troisième album cette semaine.

  • Freygolo - Stereo Fighters

    m_fa752cb3597db7b4c4bff21d92c0ed3aCet album de Freygolo est sorti en 2007. J'ai un autre album d'eux (Time To Droop The Gun) et je trouve que il y a une très belle évolution entre les deux albums. Ce dernier album sonne beaucoup plus ricain dans le son et la production. Les 14 titres ska-punk me font penser à Goldfinger et à PO Box.

    En définitive (eh oui ... très courte chronique, mais j'ai plus de 30 albums à écouter), un très chouette album de ska punk de la part d'un groupe français qui n'a rien à envier à ses compères américains.