foo fighters

  • Foo Fighters - Sonic Highways

    foo fightersBon, l'ami Dave Grohl peut tout se permettre ... un agenda de ministre, un CV en béton et un carnet d'adresse à faire palir tout le gratin du rock. En gros, le bonhomme a joué dans ou avec (entre autres): Nirvana, Queens of The Stone Age, Tenacious D, Cat Power, Nine Inch Nails, Juliette & The Licks, Paul McCartney, Prodidgy ... sans oublier son projet Probot et bien sûr les Foo Fighters ! Respect !

    En cette fin d'année 2014, son groupe Foo Fighters sort 8ème album. Ce huitième album avait été annoncé déjà en 2012 dès la fin de la tournée du groupe. Dave Grohl avait dit qu'ils penchaient sur un projet différent pour cette huitième sortie et qu'ils se donnaient le temps. Il aura donc fallu 3 ans pour réaliser ce nouvel album de seulement 8 titres, mais qui dure au total plus de 40 minutes. Le concept a été d'enregistrer un titre dans 8 villes différentes des Etats-Unis pour profiter de 8 différents studios, équipes, matériel ou musiciens sur place. Bon ce concept, malheureusement ne s'entend pas sur l'album et pour ma part est de la branlette d'expert acousticien, mais soit l'idée est originale. On retrouve d'ailleurs Butch Vig au son pour l'ensemble de l'album.

    Ces 8 titres enregistrés à Chicago, New York, Austin, La Nouvelle-Orléans, Nashville, Washington, Seattle et Los Angeles forment cependant un excellent album. Le groupe nous sort un condensé de rock FM super bien foutu. Ca transpire la classe et cela sent bon le rock made in US. Du tout bon mainstream loin de la pop (merde) habituelle formatée pour les radios.

    Un album qui restera dans ceux qui marqueront 2014.

  • Foo Fighters - Wasting Light

    foo fightersWasting Light est le septième album studio des Foo Fighters et il était attendu. Surtout quand on savait que c'est Butch Vig qui se trouvait à l'enregistrement (comme c'était le cas pour Nevermind) et que sur un titre, Dave Grohl avait invité Krist Novoselic (lui aussi ex-Nirvana). De plus, les Foo Fighters ont enregistré l'album dans la cave de Dave Grohl pour obtenir un son plus "garage" et avec le moins d'effets possibles. En ayant toutes ces infos en main, on pouvait comprendre l'attente pour ce disque sorti début avril.Surtout que Dave Grohl fait partie des quelques musiciens rocks qui comptent dans la musique actuelle.

    Avec cet album, les Foo Fighters reviennent à du bon rock. Pas du gros rock tendance hard rock comme il l'ont parfois fait, ni à du rock hyper speed et stoner comme c'était le cas avec One By One (pour moi leur meilleur album). On a ici droit à des titres bien power-rock énergique (c'est le cas de la plupart des titres). Certains sont légèrement plus brutaux comme le quatrième titre: White Limo, d'autres sonnent comme de Soundgarden: I Should Have Know.

    Ce septième album des Foo Fighters ne fait pas tâche dans leur discographie (loin de là même) et contribuera à les consacrer comme un des grands groupes rocks de ce monde. Le moins que l'on puisse dire est que Dave Grohl et sa bande (Taylor Hawkins à la batterie maitrise à fond son instrument et est un vrai métronome) savent composer des put**** de chansons ! Avec Wasting Lights, les Foo Fighters ne font que conforter leur position de très grand groupe rock ricain. Cet album est à mettre entre toutes les mains (surtout pour les amateurs de grunge, Led Zeppelin, QOTSA, ...).