dub inc

  • Dub Inc @ AB - Bruxelles - 13/10/11

    Je suis arrivé pendant la première partie, Les Colocs. Je ne suis pas resté longtemps devant, trop reggae français à mon goût. Les Dub Inc ont débarqué sur scène à 21h pétantes. J'avais vraiment bien aimé leur concert en clôture de Couleur Café. Cette fois-ci, ils m'ont plutôt déçu. Leur concert était très similaire à celui de Couleur Café. Et j'ai trouvé que les morceaux étaient tirés en longueur et cela par facilité face à un public qui ne demandait qu'à donner de la voix. Au niveau de la set list, pas grand chose à reprocher cependant, les titres phares et les morceaux du dernier album étaient présents. A revoir, en espérant ne pas confirmer cet avis mitigé de ma part.

  • Dub Inc - Hors controle

    dub incHors Controle est le dernier album des Stéphanois de Dub Inc. Il est sorti en 2010 sur leur label, Diversité. C'est le quatrième album studio du groupe (leur discographie compte aussi deux ep et un live). En une grosse dizaine d'années, le groupe est devenu un des plus gros groupes de reggae que compte la France.

    Sur cet album, on retrouve tous les ingrédients qui ont fait (et qui font) la recette du groupe. Le duo de chanteurs est toujours en forme. Les deux voix se complètent à merveille. Et les textes sont toujours aussi engagé et contre les politiques d'immigration et d'exclusion actuellement en place en France et en Europe ("Tu fermes ta porte, mais tu es le bienvenu chez moi", "Né en France ! Yeah, je l'aime cette terre" dans Tout ce qu'ils veulent; "Ce qui rapporte le plus, c'est la peur du voisin" dans Dos à Dos). Au niveau musical, on est toujours avec un reggae assez posé avec présence de son ragga et de son dub.

    Cet album n'a pour moi pas la force de leur excellent album "Dans le décor", mais il n'en est pas moins, une réussite. Pas mal de titres sont fait pour fonctionner en live (Funambule, Fils de, Dos à Dos, ...), là où le groupe est une vrai machine de guerre. J'aime aussi particulièrement le titre El Djazzair aux sons arabisants avec la présence de Jimmy Oihid et Amazigh Kateb en invité. Hors controle est un très bon album de la part des Dub Inc et qui continuera à les faire connaître et grandir dans la scène reggae française.

  • Couleur Café @ Tour et Taxis - Bruxelles - 26/06/11

    buenas ondas,calle 13,dub inc,band of gypsies,hocus pocus,jammin' troopers,alborosieJe suis arrivé assez tôt pour ce dimanche à Couleur Café. J'ai eu lee temps de croiser quelques connaissances et de déambuler sur le site avant le concert de Buenas Ondas. Je n'avais plus vu le groupe depuis au minimum deux ans. On est toujours dans le même domaine: de la fiesta latina bien rock. Ca bouge dans tous les sens et le public est déjà bien présent et a déjà du répondant. A la fin de leur concert, je passe voir un bout de Hocus Pocus. Belle découverte au niveau hip hop français. Je ne reste qu'une dizaine de minutes, mais je trouve le truc pas trop mal. A revoir. Les Bruxellois de Jammin' Troppers débarquaient à 17h30 sur la petite scène pour un concert plein d'énergie reggae/rock/ska. Les gars sont contents d'être là et partagent leur bonheur avec le public bien présent. J'aurai bien voulu voir tout leur concert, mais j'ai quitté la place pour Band Of Gypsies que j'avais vu cette année à l'AB. Il s'agit de deux groupes de l'est: Taraf de Haidouks et Bukovina Orkestar qui se réunissent pour un concert. J'ai trouvé le son un peu mou tout comme les groupes. J'avais un meilleur souvenir de leur concert de décembre. Dommage. Je suis resté sur la main stage pour Alborosie et son reggae. Ce genre de reggae n'est vraiment pas mon truc et après une chanson, je décide de faire dans les stands de nourriture. Je passe ensuite voir un bout du projet Congotronics Vs Rockers. C'est un projet qui compte une quarantaine de musiciens: d'un côté des Africains avec des intruments tradionnels et de l'autre des Européens avec des instruments électriques. Cela forme un bel ensemble avec un mix de blues, de rock et de musique animiste. Je ne reste pas longtemps car on m'a conseillé d'aller voir Irma (non pas madame). Elle est par moment seule avec sa guitare sur scène et à d'autres moments, elle est accompagnée d'un batteur et d'un bassiste. La dame a un belle voix qui me fait penser à Ayo. Elle s'en sort d'ailleurs avec les honneurs. A revoir.

    J'ai ensuite fait un petite pause, en passant voir le début de Seal, mais moins de cinq minutes m'ont suffit. Sous la tente Univers, Calle 13, groupe de Porto Rico a démarré avec une dizaine de minutes de retard, cela ne m'a pas empêché d'apprécier le groupe. On est dans un registre ska/dub/hip hop avec chant masculin et féminin. Par moments, leur musique avait des passages pouvant faire penser à Sonic Boom 6. Même si on était plus dans un registre hip hop ... c'était comme si les Beastie Boys faisant du ska/dub/hip hop au lieu de leur rock/hip hop. Une très belle découverte et une put*** d'énergie sur scène. J'ai terminé mon Couleur Café avec Dub Inc, le groupe que j'attendais le plus de la soirée. Les gars de Saint-Etienne ne m'ont pas du tout déçu. Quelle énergie et quelle motivation. On a eu droit à un gros concert de leur part avec des titres comme Murderer, Dos à Dos, Rude Boy (énoooorme) et pas mal d'autres. Omar Perry est venu jammer avec eux sur un titre pour encore faire monter l'ambiance d'un cran. Un très bon concert pour terminer la journée.

    Je retiendrai de ce Couleur Café pas mal de positif comme: les stands de nourriture toujours aussi attrayants et variés, l'eau gratuite, les toilettes en "dur", l'attitude cool des gens et les belles découvertes (Irma et Calle 13 principalement).