discoballs

  • Mighty Sounds @ Tabor (CZ) - 19-21/07/13

    66721_584331004922089_639229435_n.jpgRetour en République Tchèque pour le Mighty Sounds festival comme l'année précedente. Cette année, j'ai pu profiter de cet excellent festival sous un énorme soleil. Ce festival est un véritable coup de coeur avec une prog centrée sur le punk, le hardcore, le r'n'r et le ska. De plus, les gens sont super sympas et détendus, la bouffe est excellente et les boissons à un prix plus que démocratique.

    Je commence pénard la journée du vendredi par parcourir le site qui a très peu changé depuis l'année dernière. Il y a juste l'apparition d'une zone sportive et d'une zone sport extreme sponsorisée par une marque de cigarette. Les festivités musicales commencent avec Green Smatroll, un groupe tchèque de ska-jazz. Dès le départ la barre est mise bien haut surtout que la moyenne d'âge du groupe semble avoisiner les 20 ans. Les gars ont en plus l'honneur de faire quelques titres avec Mr-T Bone qui les rejoint avec son trombonne sur scène. Je quitte le concert avant la fin pour aller voir sous le chapiteau Momma Knows Best, groupe screamo/hardcore tchèque qui envoie un truc bien rentre dedans. A nouveau, le groupe est de qualité. Dès qu'ils finissent, je vais voir Discoballs que j'avais déjà vu au même endroit l'année dernière, en ouverture de la scène principale. Le groupe ska punk tchèque s'en sort toujours aussi bien avec une demoiselle au chant. Je ne reste à nouveau pas tout le concert, j'en profite pour aller découvrir Houba, excellent punk rock (encore) tchèque. Un jeune trio envoie du bon son sur scène.

    Place ensuite au Skarface, groupe se voulant une référence ska en France. J'avais vu, il y a peu, que le groupe tournait encore. C'est assez peu original et ça me lasse très vite. Je les laisse finir à leur aise leur set et je pars plutôt attendre The Mezingers. J'avais raté ces derniers au Groezrock. C'est donc la première fois que je les vois et je ne suis pas déçu du tout. On m'avait dit énormément de bien de ce groupe et ça se confirme sur scène. Le groupe qui balance un punk rock à la Against Me ! est bien en place et me fait bien kiffer. Après leur set, je me prends une grosse pause d'une heure et je reviens devant la même scène pour The Creepshow. Belle claque et grosse découverte. Les gars sont 5 et viennent du Canada avec un meuf au chant qui assure. C'est un condensé de punk et de rock'n'roll. C'est parfait ! A revoir ! Dès qu'ils finissent direction la troisième scène pour Atlas Losing Grip. Re claque. Les anciens Satanic Surfer assurent et balancent un excellent punk rock on ne peut plus basique. Je suis complètement conquis ! Le concert fini, je retourne devant la deuxième scène, pour une troisième claque d'affilée (jamais deux sans trois) avec les Canadiens de Comeback Kid. C'est la première date de la tournée du groupe et il y a de l'énergie à revendre. Enorme concert avec un gros pit et un public qui en veut !

    Je me dirige ensuite sous la petite tente Lucky Hazzard où a lieu quelques concerts de groupes plus petits ou acoustiques. Cette fois-ci on a droit à un putain de super band autour de Alberto Tarin avec Freddie Rocksteady de NYSJE, Kevin Batchelor et Mr-T Bone. Malheureusement c'est plutôt une jam qu'un concert et les gars ne joueront que 25 minutes avec pas mal d'impro pas super bien calée et beaucoup de chant pour Freddie Rocksteady et Kevin Batchelor. C'est une déception. Déception qui sera bien vite oubliée devant l'excellent concert des Bad Manners et leur ska. Les cuivres, très jeunes, court dans tous les sens sur scène et s'amusent comme des enfants ! Le reste du groupe nous la joue plutôt adulte mais semble prendre autant de plaisir que ces cuivres. Parfait pour terminer ma journée, en m'endormant comme une merde en allant juste chercher un truc à ma tente (ce qui va m'arriver tous les jours :).

    Le deuxième jour démarre avec le hardcore des Allemands de Crashing Caspars. J'avais entendu beaucoup de bien. C'est du gros hardcore bien lourd mais bien foutu, même si c'est pas trop mon truc. Je ne suis pas resté jusqu'au bout, j'ai été voir un bout du concert de locaux de Burning Steps qui jouent plus du punk/hardcore. PAs trop mal. La première découverte du jour a lieu avec The Steadytones et leur ska/rocksteady. Le groupe est assez nombreux sur scène avec une chanteuse au premier rang, ça me fait penser à des trucs comme Moon Hop, Train's Tone et cette vague-là. Il y a quelques reprises et quelques chansons bien drôles avec le batteur au chant. Ensuite, retour sur la deuxième scène pour le punk teinté de rock'n'roll de The Gangnails. Bien foutu, bien rock'n'roll. Encore un groupe tchèque dans ce rayon ! Par la suite, je vais voir de loin The Chancers, groupe vu l'année dernière au même endroit, qui joue du 2Tone. Je les laisse pour Spicy Roots et son ska plutôt rocksteady sous le chapiteau. Je reste d'ailleurs sous le chapiteau pour voir Roughneck Riot et son folk/punk. Belle grosse découverte en live. Les Anglais assurent et se mettent très vite le public dans la poche. Bien impressionnant. Ils font partie des groupes que je n'hésiterai pas à aller revoir. Je vais ensuite voir Jaya The Cat que j'ai déjà vu plusieurs fois (surtout que Down By Law initialement prévu au même moment a annulé sa tournée européenne). Leur mélange de rock, de funk, de reggae et de punk fonctionne à merveille. C'est toujours aussi bon à voir. Dès qu'ils finissent, je vais voir un petit de roi de la Oi!, The Bussiness. C'est assez répétitif et je laisse le groupe à son truc préférant retourner devant la deuxième scène pour attendre Swingin' Utters. Cela faisait un petit temps que je voulais voir les Ricains et j'ai pas été déçu. Excellent concert punk rock de 45 minutes ! Efficace, sobre ! Après quelques détours par les petites tentes et des spectacles en tchèque qui semblent bien faire marrer les locaux, je vais voir The Computers. J'adore ce groupe, mais on m'avait prévenu que le dernier album n'était pas aussi bon que les précédents et que leur dernière tournée n'était pas execptionnelle. Après deux morceaux, je fais le même constat. C'est devenu du sous Hives sans plus aucune folie. Le groupe a perdu sa rage et son côté rock'n'roll/hardcore. Il est où ce chanteur qui courait et sautait dans le public ? Hormis deux anciens titres, le groupe n'a joué que des nouveaux morceaux qui ont clairement perdu leur côté rock'n'roll. Putain de grosse déception ! Retour au camping, pour à nouveau m'endormir comme une merde et rater Random Hand qui a d'après les dires, fait un des concerts du festival. Shit !

    Le troisième jour commence avec le groupe de swing de la ville: Swing Band Tabor. Ce méga orchestre de swing est méga en place et c'est drôle de voir ce genre de groupe dans un festival punk, mais l'initiative est sympa et le groupe s'en sort haut la main ! Dès qu'ils finissent, direction la troisième scène pour les français de Blasting Box. Les gars jouent un rock/ska fusion. Un mix entre les premiers No One Is Innocent et des trucs comme Fishbone. C'est à nouveau une belle découverte, même si le groupe joue devant à chapiteau presque vide. A la fin de leur concert, je pousse une tête sur la main stage pour voir Confessions Roots Reggae Band. Tout est dit dans le nom :) Je ne reste qu'un temps, pour retourner sous le chapiteau pour voir Radio Dead Ones. Les Allemands jouent devant un chapiteau qui déborde malgré l'heure matinale (14h). Pur punk. Super bon concert et grosse ambiance. Puis, je file sous la tente Lucky Hazzard pour y voir Nezfales, groupe punk/r'n'r local. C'est en place, mais ça ne casse pas trois pattes à un canard. Retour ensuite sous le chapiteau pour les Anglais de Eletric River. Du bon punk sans grande originalité. Ca fait passer le temps en attendant The Offenders. A peine, arriver devant la grande scène pour attendre The Offenders, que le speaker annonce leur annulation. Shit, en même temps, cela me permettra d'aller voir Get Dead. Un des derniers groupes signés chez Fat Wretch. Ca evolue dans la veine punk rock actuelle (Flatliners, ...). C'est super bon et ça envoie du gros son. Bien content de les revoir plusieurs fois cet été. A la fin de leur concert, grosse pause bière/bouffe au son du hip hop de Prago Union, du hip hop en tchèque ! Je passe aussi voir Slaves of Stadium Rock. Leur nom fait peur, mais ces papys envoient plutôt un truc assez punk. Je me dirige ensuite devant la deuxième scène pour les Slovaques de Polemic, mais leur ska très classique me fait vite chier, je retourne dans sous le chapiteau pour Waynard Caines. J'ai bien fait ... putain de grosse claque. Les Allemands jouent un ska teinté de rock'n'roll et de punk. Quelque part dans la viene Looking Up et ce genre de kiff. Tout bon ... à revoir absolument ! Ensuite, Your Demise et son hardcore démarre sur la Main Stage. A la fin du premier morceau, le chanteur descend dans le public pour s'en prendre à un gars et lui donne des leçons sur sa manière de pgoter. Assez pathétique :) Hardcore bourrin à souhait ! Skindred, eux envoient par contre un excellent mélange de metal, punk et reggae. Le chanteur assure le show ! Toujours aussi bon à voir en live. Place ensuite à Anti-Flag, la tête d'affiche punk du festival. Comme les dernières fois, j'accroche bien à leur concert et la set list est bien cool avec pas mal de tubes et de titres du dernier cd. Efficace, "engagé" et bien en place ! Suicidal Tendencies, qui fait office de tête d'affiche hardcore, suit en balance un set bien véner' avec beaucoup de nouveaux titres. La fin avec Freedumb et ST est une petite tuerie qui achève le public. Je décide ensuite d'aller voir Leftover Crack. Dès le deuxième morceau, je commence à trouver ça chiant. Le groupe a l'impression de ne prendre aucun plaisir, ça ne communique pas et les gars ont l'air de vrai fantôme sur scène ... je ne tiendrai d'ailleurs pas tout le concert.

    En définitive, toute bonne édition du Mighty Sounds avec quelques déceptions: Leftover Crack, avoir raté Random Hand, l'annulation en dernière minute de The Offenders et Down By Law et The Computers. Mais, je retiendrai surtout le paquet de groupe tchèque qui en valent la peine et les concerts de Comeback Kid, Atlas Losing Grip, The Creepshow, Bad Manners, Roughneck Riot, Get Dead, Suicidal Tendencies, Anti-Flag et Waynard Caines ... et vivement l'année prochaine !

  • Mighty Sounds Festival @ Tabor Capuv Dvur - 13-15/07/12

    bombs from heave, dirty blondes, znouzectnost; Mr Cocoman and the solid vibes, The Detectors, Subsource, The Crimson Ghosts, Poison Idea, Talco, The Adolescents, Biohazard, Alborosie, Prague Conspiracy, bloodsucking zombies from outerspace, Los de abajo, discoballs, irie fm, basta fidel, evil mopped, The Upsessions, Queens of everything, los tres puntos, slam & howie and the reservemen, graveyard johnnys, The skints, the peacocks, toy ellis and the magic touch, Dj Roel, the real mckenzies, the locos, the meteors, fast food orchestra, stage bottles, the resignators, the chancers, buster shuffle, crazy arm, Distemper, set your goals, pipes and pints, frank turner, gallows, unholy preachers, street dosg, sonic boom 6Quelques potes sont déjà au festival ... de Dour ; mais depuis que j’ai vu l’annonce de ce Mighty Sounds Festival à Tabor en République Tchèque, mon choix est fait. Je délaisse le festival belge et son affiche trop éclectique ainsi que ses prix élevés pour le Mighty Sounds et son affiche uniquement punk et ska et ses prix attractifs.

    Après un voyage en avion (et la perte d'une tente), je fais Prague-Tabor en train. Je rejoins le couple d’amis qui est arrivé en voiture. Une fois la place achêtée, direction le camping. Celui-ci est divisée en 2 parties, une petite partie payante et une grande partie gratuite. La partie payante semble avoir très peu d’avantages (douche gratuite, lumières et service de gradiennage), nous nous dirigeons vers la partie gratuite. Le camping vaste semble un peu anarchique sans chemins. Grosse déception, la tente que je pensais avoir acquise est une simple bâche (merci madame la vendeuse de m’avoir confirmé que c’était bien une tente !). Mes potes ont heureusement vus un Intersport à quelques centaines de mettre du site avant d’arriver. J’y achête donc une vraie tente ! Une fois installé (vers 15h), direction le site du festival qui vient de commencer.

    Il y a 2 scènes extérieures assez grandes (je dirais +/- 7000 personnes) et une grande scène sous chapiteau (+/- 800 places) ainsi qu’une série de chapiteau avec des dj’s. Le prix de la bière est plus qu’attractif (1€10 pour 0,40 l) et la bouffe est variée (locale et internationale).

    Je passe devant le concert de Bombs From Heaven, groupe tchèque qui envoie du punk rock bien foutu. Je reste quelques minutes avant de me diriger vers Dirty Blondes qui jouent sur la deuxième scène en plein air. C’est un quatuor punk-rock avec chant féminin (il semblerait que pour jouer au Mighty Sounds, il faut soit une contrebasse, soit une femme dans le groupe tant la proportion des groupes comprenant l’un ou l’autre est énorme). C’est super bien foutu, ça envoie pas mal. Ca me fait penser à du Annita Babyface. Très bonne première découverte ! A la fin de leur concert, direction le chapiteau pour les Tchèques de Znouzectnost ( !!!!), les gars envoient du punk-rock bien foutu mais pas trop original. N.V.U est le deuxième groupe à jouer sur la deuxième scène. Les gars sont, semble-t-il, une référence dans la scène punk du pays. Leur musique est très punk plutôt tendance Ramones/Sex Pistols. Bof ! Mr. Cocoman and The Solid Vibes annoncé comme un groupe reggae est plutôt ska punk. Encore un groupe du coin qui joue assez bien. Le deuxième groupe dont je vois le concert en entier, est The Detectors. Les Allemands balancent un punk-rock teinté de street punk vraiment bien foutu. Deuxième découverte du festival. Subsource, jouant sur la Main stage, est décrit dans la programme comme un groupe dans la veine de La Phaze. C’est clair qu’il y a quelques similitudes mais les sons sont plutôt électro/rock ... c’est pas très punk, mais les Anglais font bien danser le public présent. Je passe ensuite voir un bout de The Crimson Ghosts, groupe rockab/rock’n’roll. C’est pas vraiment bien foutu et malgré le grand public présent, je trouve le truc assez mou. Je passe donc voir un bout des légendaires Poison Idea. Le chanteur énorme est bien dégueulasse et n’a pas beaucoup de souffle pour jouer correctement. Ca sonne super punk seconde zone. Les Italiens de Talco jouent devant une main stage bien remplie. Leur ska punk ravi le public présent. Musique dans la veine de Ska-P. Retour, ensuite, à la deuxième scène pour d’autres légendes américaines, j’ai nommé The Adolescents. C’est un plaisir d’enfin voir le groupe ricain. Leur concert me plait bien même si les gars sont un peu statique sur scène. Malgré cela, l’heure passée en leur compagnie passe assez vite tant leurs titres sont un régal pour les oreilles. A la fin de leur concert, direction la grande scène pour le concert des Italiens d’Alborosie. Je ne suis pas un grand fana de reggae, mais le chanteur a malgré tout une putain de voix ! Je quitte leur concert pour le hardcore limite métalcore de Biohazard qui officie sur la seconde scène. J’avais vu le groupe en janvier en salle et j’avais préféré ce concert-là. Malgré tout, ça s’acharne sur ses instruments pour envoyer des gros riffs bien lourds. Le public est totalement conquis par la puissance des Ricains. A la fin de leur set, je vais voir Prague Conspiracy. Je croyais connaître le groupe, mais le groupe que je connais est Prague Ska Conspiracy. Le principe est cependant le même, le groupe avec une chanteuse reprend des standards du punk et du rock ; c’est cool d’entendre du Rancid ! Petite pause bouffe locale, avant le début du concert des Autrichiens de Bloodsucking Zombies from Outerspace. Pendant ce temps, Los de Abajo, sur la main stage, reprend le titre Clandestino de Manu Chao. Bloodsucking Zombie que j’avais eu l’occasion de voir l’année dernière est un quatuor jouant du psycho en étant déguisé en zombie. La musique envoie vraiment bien et c’est assez drôle sur scène avec ce chanteur/batteur qui arrangue la foule tout au long du concert. Très bon concert de leur part. Malheurseument, la pluie fait son apparition durant leur concert et le public disparait petit à petit. A la fin de leur concert, je regarde au loin le ska punk de Discoballs ... jusqu’au moment où la pluie double d’intensité, moment où je décide de rejoindre ma tente pour la première nuit ratant au passage La Fanfare en Pétard et La-Boum.

    Lever assez traditionnel en camping de festival (voisins bruyants, chaaleur dans la tente, ...). Je passe la matinée dans un bar/sandwicherie local qui se trouve dans le même batiment qu’un pépinièriste (ou un truc du genre) ... assez chelou. Le groupe d’ouverture est Irie FM et leur reggae. Pas trop mon truc, je vais voir Basta Fidel sur la deuxième scène. Ska Punk avec chant féminin, assez cool mais pas transcendant. Passage ensuite devant le concert des Autrichiens de Evil Mopped. Punk rock bien couillu et bien foutu. Les gars envoient du bon gros son tendance Motorhead et ce genre de délire. Le premier groupe que je voulais voir de la journée est The Upsessions. J’avais déjà vu, il y a pas mal de temps, le groupe des Pays-Bas et je n’en avais pas beaucoup de souvenirs. Leur skinhead reggae est une pure merveille. Les gars tout habillé en vert et jaune (en dirait les Tortues Ninjas) apportent un rayon de soleil sous le temps couvert de Tabor. Vraiment content d’avoir revu ces derniers. A la fin de leur concert, direction le concert de Queens Of Everything. Groupe de punk/rock’n’roll tchèque qui envoie pas mal. Chouette petite découverte. Los Tres Puntos démarre ensuite son concert sur la grande scène. Le groupe français, un peu hautain dans ses interventions. Les Français parcourent leurs différents albums pour un concert assez chouette de leur part sous une pluie qui ne fait qu’augmenter. C’est d’ailleurs pour cela que je vais sous la chapiteau à la fin de leur concert. Slam & Howie and The Reservemen y jouent. Ce groupe tchèque joue de la country mixée avec du rock’n’roll. Excellente découverte. Leur musique permet de se remuer les jambes et m’a bien fait tripper. Je reste ensuite sous le chapiteau à attendre les Anglais de Graveyard Johnnys. J’avais vu un bout de leur concert cet annéed dans un bar à Mons. Les gars m’avaient laissé une très chouette impression. C’est encore le cas maintenant. Leur rockab fait encore bien mouche et le public est conquis pas le trio anglais. Un tout bon concert avec rappel de leur part. A la fin de leur concert, retour du soleil. The Skints, groupe anglais melant des passages reggae et des passages plutôt ska punk joue sur la grande scène. Leur musique cuivrée et le soleil fait passer un bon moment. The Peacocks et son rock’n’roll jouent ensuite sur la deuxième scène, mais je ne reste pas trop longtemps car j’attends avec pas mal d’impatience le concert de Roy Ellis. A la base, c’était Symarip qui était prévu, mais finalement Roy Ellis était accompagné des Allemands de The Magic Touch. J’ai vraiment adoré le skinhead reggae de ce grand monsieur de la musique ska. Excellent concert avec des titres comme Skinhead Girl, Geronimo et d’autres. Après son concert, petite pause musicale pour s’abreuver (encore) et manger un bout. Je me retrouve aussi sous un chapiteau à danser sur les sons ska et punk envoyé par Dj Roel des Pays-Bas. C’est toujours plaisant d’entendre du Looking Up au fin fond de la Tchèquie !

    The Real McKenzies jouaient devant un public très nombreux sur la deuxième scène du festival. Leur concert fut une grosse déception. Les gars ont joué de manière acoustique la plupart de leurs titres; ça manquait de punch et c’était très mou. Je ne suis d’ailleurs pas resté voir tout leur concert. Vivement un passage en salle, car leurs deux derniers concerts en festival m’ont bien déçu. Je suis donc passé voir un bout du concert de The Locos. Leur ska-punk a ravi le public présent en nombre devant leur concert. Il faudra un jour que l’on m’explique la différence entre Ska-P et The Locos ... car musicalement, je n’en vois aucune. Après eux, les légendaires Meteors jouaient sur la deuxlème scène ... devant un public très clairsemé. Cela ne les pas empêché de faire un excellent concert ! Un des références de la musique psycho ! Un concert nickel ! Passage ensuite devant Fast Food Orchestra, la tête d’affiche tchèque de la journée ... un truc mixant du ska punk et de la pop punk ... bof bof. Le street punk des Allemands de Stage Bottles était bien plus à mon goût ! Toute bonne découverte dont je connaissais juste le nom. A revoir !

    Lever assez tardif pour me diriger à 13h vers le premier groupe de la seconde scène, The Resignators. Encore un groupe tchèque, ils jouent du ska punk assez bien foutu ... parfait pour terminer de se réveiller. A la fin de leur concert, direction la main stage pour le concert des Praguois de The Chancers. Je connaissais déjà ce groupe ska ayant eu à un moment un de leur cd sur mon pc. Ce joue du ska version 2-tone assez bien foutu. Très bonne confirmation de ce que je pensais du groupe. Je suis resté ensuite sur la même scène pour voir les Anglais de Buster Shuffle. C’est la troisième fois que je les vois en deux mois et je ne m’en lasse pas, les gars pratiquent un excellent ska.

    A la fin de leur concert, le vent s’est levé et une grosse pluie a pointé le bout de son nez. J’ai passé une grosse heure à boire des cannettes dans la voiture à l’abri de la pluie. Retour sur le site pour le concert des Anglais de Crazy Arm que j’adore. Malheureusement il y a peu de monde pour leur concert. Celui-ci est cependant, comme à leur habitude, excellent. Les gars sont à 6 avec chanteuse additionnelle et clavier. Le groupe joue principalement des titres de leur dernier album, Union City Breath. Daren pousse même le public à faire une pyramide humaine sur un des titres ... tout ça termine bien évidemment dans la boue. A la fin de leur concert qui a eu du retard, je vois juste le dernier titre des Russes de Distemper ... tanpis ce sera pour une prochaine. Je passe aussi voir un bout du punk/hardcore des ricains de Set Your Goals. Ca envoie du bon son bien lourd ! Retour ensuite sur la grande scène pour les Pipes and Pints. Excellent découverte que ce groupe de street/celtic punk. Ca part dans les sens, le public est au taquet et ça bouge sur scène ! A revoir ! Je les quitte à contre coeur avant la fin, mais je n’ai pas envie de rater une miette du concert de Frank Turner. J’ai bien raison, l’anglais et son groupe, The Sleeping Souls a fait un très bon concert, le meilleur du festival et de loin. Le public a semblé conquis par la prestation de Frank Turner. Voilà la set list du bonhomme:  If every I stray, The road, Peggy Sang The blues, Reasons not be an idiot, Glory Hallelujah, The Real Damage, Wessex Boy, Substitute; Recovery, I’m Disappeared, Long live the Queen, Four simple Words, Try this at home, I still believe et Photosynthesis. Dès que le concert fini, je file voir le punk/hardcore de Gallows. Je les ai déjà vu deux fois (avec leur ancien chanteur) et j’avais deux images différents – un excellent et un concert tout pourri. Cette fois-ci ce sera plutôt un bon concert. Les gars assurent et envoient du lourd. Je pousse ensuite une tête jusqu’au chapiteau pour Unholy Preachers, excellent groupe de garage/rock’n’roll tchèque ... une dernière bonne découverte pour ce Mighty Sounds. Place ensuite au Street Dogs. De nouveau un excellent concert de la part des Bostonniens. On retrouve la même set list que pour leur concert au Magasin 4 en juin. Tout bon ! Je termine le festival par Sonic Boom 6. J’adore le ska/punk/hip-hop des Anglais qui étaient programmés en remplacement des Voodoo Glow Skulls. Malheureusement, ce concert sera bien mauvais. Les gars semblent avoir délaissé le ska/punk pour du hip/hop énergique. Je me force à rester jusqu’au bout mais ça manque de dash ... dommage.

    En résumé, Mighty Sounds est un excellent festival où je compte bien retourner. Pas mal de découvertes locales: Dirty Blondes, Slam & Howie and The Reservemen, Discoballs, Unholy Preachers, The Chancers, Prague Conspiracy et j'en passe. Quelques déceptions: The Real McKenzies et Sonic Boom 6 ainsi que d'autres excellents concerts comme The Adolescents, The Meteors, Crazy Arm, Roy Ellis et Frank Turner