crossing the rubicon

  • Jedethan Vs Crossing The Rubicon - Split

    Retomber sur un split vinyl entre les Anglais de Jedethan et les Parisiens de Crossing The Rubicon, ça fait un bien fou aux oreilles. Le disque date déjà de 2009 et était sorti chez Musical Bridge, le label du batteur de Jedethan (actuellement batteur de Maladroit). Chacun des groupes place 3 titres sur le split.

    Avec les deux groupes, on navigue en plein punk'n'roll. Du punk qui suinte bon le gros rock. On est en plein entre The Bronx et les actuels Frank Carter avec les Parisiens de Crossing. Pour Jedethan, on est face à un truc plus noise/hardcore. C'est plus rapide, crade et violent.

    On sent que les deux groupes ont envie d'en découdre. 6 titres et 15 minutes de bonheur pour les oreilles. Malheureusement à l'heure actuelle, les 2 groupes n'existent plus, mais c'est toujours un plaisir de s'en remettre une bonne tranche dans les oreilles.

  • Crossing The Rubicon - Definitely deaf

    crossing the rubiconCrossing The Rubicon est un groupe de Paris qui avait sorti un très bon album il y a deux ans. De plus les gars en concert tabassent tout. Ce deuxième effort, à nouveau sorti sur Guerilla Asso, est dans la même lignée. Le groupe continue dans une veine stoner/punk hyper speed. Par moments ça me fait penser à du Motorhead alors qu'à d'autres moments à des trucs moins métals comme Danko Jones voire des trucs plus noise comme The Jesus Lizard. Ce groupe est vraiment aux confins de plusieurs styles, mais cela est sans concession et doit être joué hyper rapidement. Les 11 titres que l'on retrouve sur ce Definitivement Fou, sont tous à garder. Ce disque est pour moi encore un niveau au dessus par rapport au précédent, il me semble encore plus rentre dedans. Ce groupe et ce disque sont à conseiller aux amateurs de The Bronx, Danko Jones et autres bien énervés !

  • Black Sheep @ Risquons tout - Mouscron - 18/06/11

    axis of, black sheep, rat attack, crossing the rubiconCe samedi 18, c'était la fête de la musique un peu partout en Belgique ... avec plein de concerts gratuits. J'ai choisi de me rendre à un des seuls concerts payants de la francophonie (belge). Ce concert était organisé dans un local scout ... et ça le faisait à mort de voir les groupes jouer devant un immense tableau de Baden Powel.

    Axis Of, trio (roux) d'Irlande (comme le pays l'indique) débute la soirée. Le concert est déjà bien véner. Il y a déjà des petites poussades devant. Personellement, je n'accroche pas trop à leur hardcore/punk. Je trouve le truc pas assez original et fort "criard". Les Anglais de Rat Attack (avec deux roux ... anglais cette fois-ci) poursuivent sur la lancée bien rentre dedans. J'avais bien aimé leur concert à Bruxelles quelques jours auparavant. On rentre ici dans un autre registre. Le concert est beaucoup plus énergique et le public répond présent ... ce qui enchante le chanteur qui n'est jamais sur "scène" mais toujours dans la fosse. Ca fait des stage-diving et des pogos dans tous les sens. Un des concerts de l'année actuellement.

    Crossing The Rubicon a poursuivi sur la même voix avec un concert ultra spéedé et rentre dans le lard. Le chanteur qui paraît tout gentil sans un micro en main, se déchaine dans tous les sens et motive le public qui répond présent. Les gars ont principalement joué des titres de leur dernier album (seulement deux titres de l'ancien me semble-t-il). Black Sheep n'a pas fait retombé la pression avec un set assez court (et avec un roux) et a surtout balancé ses morceaux les plus violents pour laisser tomber les passages skacore. Dommage, mais vu le tabassage des précédentes, cela était plus que compréhensif.

    A part, Axis Of, un ton en dessous, 3 concerts et groupes à retenir !!!

  • Un album de plus

    Pour Crossing The Rubicon. Celui-ci sort ce mois-ci et les gars effectuent aussi une tournée française.

  • Crossing The Rubicon - Crossing The Rubicon

    coveralbumthumbCrossing The Rubicon est un quatuor parisien qui sort son premier album chez Guerilla Asso. Le groupe balance de l'excellent hardcore/punk dans la veine Rentokill, Stryke Anywhere et autres. J'ai vu le groupe en concert et le moins que l'on puisse dire est qu'ils dégagent vraiment un truc tant leur set est puissant. On ressent un peu moins cette puissance sur l'album, sans pour autant être déçu, loin de là même. Les 13 titres se valent tous et sont un vrai mix entre punk et hardcore avec une voix bien terrible ! Encore une toute bonne découverte sortie chez Guerilla Asso en 2009. Le tout avec une très chouette pochette.