black sheep

  • 11-13/11/16 - This Is My Fest 4

    This Is My Fest édition 4 avait lieu au Gibus, célèbre club du centre de Paris et ce durant le weekend du 11 novembre. Trois jours de fête et de punk rock à Paris organisé par Guerilla Asso. 25 groupes au programme pour 25€, c'est plus que honnête. Contrairement aux cannettes de 50cl de 1664 vendues au bar pour 5€ (enfin, il parait que c'est pas cher pour Paris. Ça reste cependant cher pour des cannettes d'eau pétillante).

    This Is My Fest, c'est un peu la réunion de famille, genre mariage ou communion. C'est l'occasion de revoir tous les copains de la scène punk rock française (ainsi que suisse et belge) que l'on croise de temps en temps sur la route. On passe pas mal de temps à discuter de projets, de tournées et ça dans une ambiance festive.

    Je suis arrivé le vendredi pile pour le début du premier concert. Johk, de Poitiers a la charge d'ouvrir le festival. La salle est encore en mode vendredi 16h45, il y a un peu de monde, mais c'est pas encore la grosse foule. Pourtant les 4 gars assurent grave et relèvent le défi haut là main. 30 minutes d'un excellent set pour démarrer. D'ailleurs 30 minutes, c'est la règle pour tout le monde hormis les 3 headliners qui ont droit à 45 minutes. Après chaque minute, on a droit à 15 minutes de pause avant de réattaquer avec le suivant et ça marche, l'horaire est respecté de A à Z. Shut Up ! Twist Again ! les lascars de Bayonne bercés au son de Dead To Me et The Flatliners (dont ils reprennent un titre sur scène) poursuivent la fête. Leur débauche d'énergie sur scène (et même devant car on a droit à un morceau acoustique joué dans la fosse) m'impressionne une fois de plus. Deux groupes et la barre est déjà bien haute. Col Rouge remplace ensuite Mauvaise Pioche dont le leader, Antho est actuellement en tournée aux States comme musicien pour Arms Aloft. Col Rouge, c'est un nouveau projet international avec au chant Noé Talbot de Montréal, aux guitares Paul Pechenart (Guerilla, Bien à tien, ...) et Kev (Intenable, Nina School, ...), Esteban le bassiste de Bien à Toi et un batteur que je ne connais pas. Pour un premier concert, ça envoie grave. Quelques compos originales et quelques chansons de Noé Talbot sont au programme.

    Je fais ensuite une petite pause sur Disco//Oslo, groupe punk rock allemand. J'écoute de loin, mais sans plus. Par contre, je me rapproche pour les ricains de Spanish Love Songs. Les gars déballent un excellent indie punk dans la veine de ce qui se fait de mieux pour le moment dans le style. Excellent découverte ! Les papys de Ravi (sur les routes depuis 1999) suivent ensuite avec un set bien classe. A conseiller à tous les amateurs de Burning Heads et Hot water Music.

    Les Anglais de Great Cynics suivent et là, surprise. Exict la bassiste remplacé par un bassiste et une claviériste. Grosse déception du festival, les deux anciens membres assurent le truc, mais la claviéritse ne sert strictement à rien et pourri pas mal le set. A oublier, dommage. Not Scientists termine la première journée avec 45 minutes d'un excellent punk rock. Le groupe avec deux ex Unco cartonnent toujours autant sur scène. Punk rock ramonesque, parfait pour clôturer cette première journée. D'ailleurs, l'after party, ce sera sans moi.

    Samedi 12, arrivée sur place pile pour le concert de Quitters. Le groupe n'a plus de batteur, c'est donc Romain (ex-Nichiels, Traders) qui s'en charge. Il assure sans problème ! De nouveau, le premier groupe met déjà la barre bien haut avec son punk rock teinté de Flatliners. Les Suisses de Hello My Name Is poursuivent la fête. Le trio fait un excellent set, à conseiller à tous les amateurs de Charly Fiasco et Guerilla Poubelle ! Chavire et son post hardcore suit. Encore une belle découverte, les 5 Nantais tiennent bien le truc avec un chanteur (ancien de chez Homesick) qui passe son temps à parcourir la scène et à défendre ses idées face au public. A placer entre un Defeater et un Nine Eleven. Je me détache un peu de la scène ensuite pour taper la discute avec pas mal de potes. J'entends de loin le punk rock des Allemands de The Deadnotes et le hardcore de Hightower. Je reviens vers le devant pour Heavy Heart, la nouvelle sensation indie version nantaise. Le groupe comprend un ancien One Thousand Directions et des anciens La Rupture. C'est la découverte et la claque du festival. Un excellent indie punk quelque part entre du Smith Street Band et du Bangers. Nine Eleven suit mais je suis assez déçu par le set, je les préfère clairement dans des lieux encore plus petit. Je trouve que cela manque d'énergie. Est-ce que c'est parce qu'il y a quelques nouvelles que je ne connais pas ... aucune idée, mais j'accroche pas au concert. Ensuite, avec P.O. Box c'est tout le contraire. Le groupe a un nouveau batteur (celui de Reviens) et balance un excellent set de 30minutes, un peu de ska punk à l'ancienne pour se défouler après quelques groupes de coreux.

    La soirée se termine avec un set spécial de Justin(e). Les Nantais (encore) jouent leur premier album de la première à la dernière chanson avec le line up de l'époque donc à 5 avec Fab à la deuxième guitare. Le public est survolté. Le set se termine avec le retour de Fab à la basse et de Fix à la batterie et avec quelques classiques ... un Jean Claude Suaudaeu de toute beauté pour finir ! Le samedi fut un belle réussite avec plus de 500 personnes, ça prend d'ailleurs du temps pour sortir ...

    Dimanche, dernier jour du festival. Cela s'ouvre par une foire au distro. C'est l'occase de boire quelques coups dans le calme avant le rush de la dernière journée. Malheureusement pas grand chose de bien intéressant dans les bacs. Ça démarre avec Buried Option qui ne m'emballe pas outre mesure tout l'inverse des Suisses de Capital Youth. Punk rock hyper bien foutu, belle découverte que ce jeune groupe de Genève.

    The Boring suit et son hardcore m'ennuie. Place ensuite à Deecracks, j'avais un excellent souvenir des Autrichiens. Punk à 4 accords super accrocheur. Mais, cette fois-ci, il y a un truc qui ne passe pas ... trop redondant, pas assez motivant.

    Place ensuite à une "réformation": Vérole des Cadavres monte sur scène accompagné de deux Guerilla Poubelle, de Bat Bat des Diego Pallavas et de Fab des Justin(e) à la basse. Je connais à peine les Cadavres donc le projet n'a pas la même saveur que pour certains plus vieux présents dans la salle. A revoir en ayant écouté du Cadavres.

    La question suivante est de savoir où en est Youth Avoiders, les Parisiens reviennent d'une tournée en Angleterre et arrive pile au début de leur soundcheck. C'est la course pour que tout soit prêt à temps. Mais, ce sera le cas. Punk/noise/hardcore bien classe, grosse claque énergique ! 20 minutes d'un set ultra énervé ! Cela finira même en avance.

     Black Sheep démarre ensuite, mais est vite arrêté par une coupure de courant. Après 5 minutes, tout reprend dans l'ordre et les Belges placent une belle prestation en mettant la salle dans leur poche. Charly Fiasco termine en beauté le festival avec le concert ultime. Une clôture en toute beauté !

  • Black Sheep - Motion Pictures

    Les potes belges de Black Sheep sortent un nouvel album pour septembre de cette année 2015. Une version limitée a déjà vu le jour cet été (pour leur tournée). C'est à nouveau difficile de faire un compte rendu objectif alors que je vois presque tous les concerts du groupe et que je les accompagne depuis près de 10 ans un peu partout.

    Depuis le dernier album sorti en 2012, il y a à nouveau un changement de guitariste. Exit Jeremy et place à Romain qui est aussi le gars qui les enregistre depuis le début. Le quatuor nous sort 11 titres.

    Musicalement on reste dans la veine punk rock avec une petite tendance hardcore, mais les titres sont moins énervés que ceux de l'album précédent ... bon on est loin de la pop et des trucs tout mous pour autant. Quelques titres perpétuent ce qui a été fait dans l'album précédent comme All My Friends Are In Trouble ou Good Intentions. Du punk rock ultra rapide teinté d'une petit touche hardcore. D'autres titres s'écartent un peu de cette ligne et fleurent avec ce qui se fait actuellement dans la scène punk rock (Red City Radio, Iron Chic, ...). On retrouve quelques passages un poil plus mélo mixé avec un chant toujours aussi vener'.

    Comme les groupes précités, Black Sheep est un digne successeur de Latterman (référence dans le genre), dont la description wikipedia peut coller aussi à merveille aux Belges: " le quatuor jouait un punk rock énergique, aux guitares agressives et au chant rauque et parfois crié, proche du punkcore mélodique, mais Latterman prêtait aussi attention aux mélodies et aux refrains, toujours entraînants et propices à être repris en chœur".

    Bref si ce genre de truc comme Latterman, Red City Radio, ...; fonce sur le dernier Black Sheep, tout devrait t'y plaire !

  • Black Sheep/Silly Snails @ Concert privé - Ecaussinnes - 24/01/15

    Petite soirée à la cool, dans le cadre d'un annif avec deux groupes que je suis depuis près de 10 ans.

    Les Namurois de Silly Snails ont ouvert le bal avec un set super carré d'une cinquantaine de minutes. Leur ska punk fait mouche ! Le public apprécie, même si certains ne sont pas habitués aux concerts (anniversaire oblige).

    Black Sheep suit, les 4 Mouscronnois sortent d'un week-end de résidence et proposent pas mal de nouveau titre. C'est clairement de bonne augure pour l'album qui se prépare. Du tout bon punk rock teinté de hardcore !

    Toute bonne petite soirée, entre potes !

  • Leftover Crack @ Kavka - 04/08/13 - Antwerp

     

    Je suis arrivé avant l'ouverture des portes dans ce centre des jeunes anversois. La salle tout en longueur avec un bar dans la pièce derrière est assez cool. Et me fait penser dans sa conception à un mini Vk*.

    Outline ouvrait la soirée. Formation flandrienne qui joue du punk/hardcore. Il y avait peu de monde dans la salle pour les écouter. A revoir dans des meilleures conditions. Les potes de Black Sheep ont ensuite joué une demi huere devant une salle légèrement olus remplie. Bon concert pour les moutons noirs avec pas mal de'énergie dégagée. Place ensuite aux ricains de Get Dead que j'avais déjà pu apprécier au début de leur tournée. Les gars balancent du punk rcok avec des touches street punk qui envoient du bois. Comme lors du Mighty Sounds, je suis sous le charme des 5 gars de SF. Excellent, même si le public regarde le concert assez passivement. Place ensuite à Anti Vigilante. Les Anglais jouent du skacore dans la même veine que Random Hand (avec un sax au lieu du trombonne). Mais malheureusement, ils n'ont pas - je trouve - le niveau de ces derniers. Je ne regarde le concert que par bribes, mais ça sonne sans me convaincre à 100%. Place ensuite à Leftover Crack qui m'avait déçu lors de leur passage au Mighty Sounds. C'est l'inverse cette fois-ci. Gros concerts de la part des New-Yorkais. Hormis le chanteur, le bassiste est aussi celui d'origine. Le second guitariste étant celui d'Anti Vigilante qui s'enchaine deux concerts par soir. Le chanteur communique pas mal avec le public, boit énormément de Wihsky entre les morceaux et le public est déchaîné (pogos, stage, ...). La set list est cool avec 3 ou 4 titres de Choking Victims en prime.

    Une toute belle soirée placée sous le signe du punk/skacore et avec Leftover Crack qui a effacé de ma mémoire son abominable prestation du Mighty Sounds.

  • Jare Birtday Bash @ Rock Café - Leuven - 21/02/13

    Le bassiste de Face The Fax organisait un petit concert pour son anniversaire. Au programme 3 groupes venant d'horizons différents. La soirée s'est ouvert avec le punk-rock à tendance hardcore des Black Sheep. Un set aussi bon que ceux vus durant la tournée précédente avec cette fois-ci le retour de Jérem à la guitare. Un set bien énergique ... tout bon. Place ensuite aux Hollandais de Progress, on est dans un style plus street punk. Très belle découverte avec la musique de ce groupe qui reprend apparement les concerts après une pause. On termine avec le punk hyper technique des Italiens de 1000 Degrees. On navigue dans un truc à la A Wilhem Scream. C'est bien en place et les gars qui sont en tournée assure avec un guitariste bien bavard. Trois bons p'tits concerts pour un jeudi soir ... que demander de plus !

  • Black Sheep @ Winter Tour - France/Suisse/Allemagne - 09-16/02/13

    black sheep, la rupture, burn your tv, alien nation, tony wanks, charly fiasco, fat loose milk, twice a day, zero talent, archers and arrows, we saidJ'ai à nouveau eu l'occasion de suivre Black Sheep en tournée. Cette fois-ci, pendant 8 jours. Direction Mouscron pour rejoindre les copains qui ont déjà eu la bonne idée de charger le camion. Certains sont encore dans le mouve de la soirée de la veille ...

    C'est parti pour 8 jours de punk-rock et de fête, direction Angers pour la première date. Les copains de Wank For Peace organise le concert au Café Latin. On arrive sur place assez tôt et on monte le bordel en faisant la connaissance avec les deux autres groupes de la soirée: Burn Your School et La Rupture. Ce sont les jeunes de Burn Your School qui ont démarré. Les gars ont à peine la quinzaine et sont déjà bien au point et hormis deux reprises pas trop necessaire (dont Song2 de Blur), les gars proposent un pop-punk déjà bien en place. La Rupture est aussi un jeune de groupe de la région d'Angers. Les gars proposent un punk/hardcore chanté en français, ce qui est plutôt rare mais qui sonne pas mal aux oreilles. Deux belles découvertes pour démarrer la soirée avant un excellent concert de Black Sheep où le public est bien au taquet. Vankou, le chanteur, l'a d'ailleurs bien mise dans sa poche en courant dedans en tout sens sur les titres où il n'avait pas la gratte. Très bon concert pour démarrer la tournée ... et très belle première after avec au programme: un pub, une boîte PD inondée et une tropézienne devant un rassemblement de collocs.

    Lever pas trop matinal ! Avant de prendre la route pour Clermont-Ferrand, direction l'atome ... mega complexe commercial complètement irréel et vide un dimanche midi pour aller se tapper un burger mega cher dans une chaine de resto pas top. Après être repu, on fonce sur Clermont-Ferrand en traversant des averses de neige. On arrive à l'heure prévue au Raymond Bar, excellent squat autogéré. L'accueil est splendide. Black Sheep joue avec deux groupes locaux bien cools. Alien Nation qui balance du bon punk rock en ouverture devant un public présent pour un dimanche soir. Tony Wanks suit avec un truc bien plus vener, plus hardcore. J'ai bien aimé leur concert, bien mieux que les souvenirs que je me faisais du groupe. Black Sheep fait un concert semblable à celui de la veille et le public répond bien présent. Vraiment bien cool pour un dimanche soir, l'after sera d'ailleurs plus calme que la veille.

    Le lendemain, on prend la direction de Toulouse pour y passer deux day-offs chez les potes de Charly Fiasco. Ces deux days off ne feront très vite plus qu'un car les Charly Fiasco nous organise le mardi soir un petit concert dans leur local de répét. Pendant ces deux jours à Toulouse, je passerai du temps chez Vicious Circle (disquaire), au salon de tattoo et à faire la fête avec les Charly Fiasco. Le concert du mardi soir sera bien fun et malgré le fait qu'il n'y ait que 15 personnes présentes dont I Was A Teenage Alien qui répétait ce soir-là (bien classe d'ailleurs), ce sera très énergique.

    Mercredi, on a pas trop de route, donc on se lève bien tard (tête dans le fion) pour prendre la route pour Montpellier et l'Up & Down. Le bar est bien difficile d'accès en van ... c'est un peu la lutte, ce sera pire en repartant. Heureusement l'accueil du patron est royal. On joue dans la cave du bar et c'est bien rempli. Le groupe qui ouvre est Fat Moose Milk ... pas trop mon truc et ça semble pas encore trop au point. Black Sheep fera un bon concert malgré le fait qu'il n'y ait qu'un micro. Ce n'est pas le meilleur ... mais les gars s'en sortent assez bien. Le lendemain ... on est à nouveau en day off, donc on viste un peu Montpellier (burger time !) avant de partir pour Lyon où on passera voir deux groupes de glam/r'n'r au Trokson dont j'ai oublié les noms ... l'after dans une rhumerie et chez Yann qui nous héberge sera bien épique ! La matinée sera dur pour certains.

    On décolle vers midi pour rejoindre la Suisse et l'anniversaire de Rick Lette, le guitariste de We Said qui fête ses 27 ans. On arrive là super tôt et on est accueilli comme des rois ! Bières et alcool à foison ainsi qu'un festin à faire baver un goinfre ! We Said démarre les hostilités avec du son hardcore à la Comeback Kid. Je suis vraiment dead et j'ai dur d'en profiter. Archers and Arrows suit et là, c'est la CLAQUE. Le groupe suisse s'est y faire ! Une tuerie de punk/hxc bien actuel. A la fin du concert, je n'avais qu'une envie ... que ça recommence ! Vivement que je les revois ! Une tuerie ! La barre est mise bien haut, mais Black Sheep arrive à passer au dessus avec le meilleur concert de la tournée. Le reste de la soirée sera phénoménale: boissons à foison, danse, délires, musique à donf ... le tout finit avec le soleil qui se lève. Parfait ... merci la Suisse !

    C'est avec un gros pincement au coeur que l'on quitte nos nouveaux potes pour prendre la route de l'Allemagne. On a droit à un mini festival dans une MJ locale. C'est assez grand et ça semblera bien vide. Les Français de Zero Talent et leur ska punk démarre. Le son n'est vraiment pas top; cela ajouté à la fatigue me fera vite décrocher du concert. Le public semble par contre aimer cela. Les locaux de Twice a day suivent. Les gars jouent pendant plus d'une heure un émo punk à mêche ... horrible. Black Sheep termine la tournée avec un concert très correct mais, malheureusement le public a un peu déserté la salle. Dès la fin du concert, on remballe, direction Burger King et arret dodo à Metz au milieu de la route pour le retour en Belgique.

    Ce fût bon, alcoolisé, épique, suisse, drôle ... vivement la prochaine.

  • Rat Attack @ DNA - Bruxelles - 17/12/12

    rat attack, black sheepBlack Sheep qui n'avait plus fait de concert à Bruxelles depuis pas mal de temps ouvrait pour Rat Attack ce soir. Devant pas mal de potes, les Black Sheep ont pendant 40 minutes fait un excellent concert. Les gars ont joué les titres de leur dernier album: Friendship, Dead End, 4 wheels of hell et une dizaine d'autres ! 

    Les Anglais de Rat Attack ont suivi avec un set d'une grosse demi heure. Le chanteur était habillé tout en paillettes. Malheureusement c'est le moins bon concert que j'ai vu d'eux, même si ce n'était pas mauvais. Les Rat Attack m'avait habitué à mieux les 3 premières fois que je les avais vus. On reste cependant dans du bon hardcore qui butte bien !

  • Black Sheep @ Taverne du Théâtre - La Louvière - 08/12/12

    big fat lukum, black pigeon, black sheepRetour à la Taverne, 15 jours après l'avoir quittée. Cette fois-ci, ce sont les potes de Black Sheep qui font office de tête d'affiche. Mais la soirée débute avec Big Fat Lukum. Le groupe de la région namuroise avant du tout bon rock bien ficelé. Les gars prennent beaucoup de plaisir sur scène et le partage avec le public (dont pas mal de fans du groupe). Très agréable entrée en matière pour cette soirée. Place ensuite aux Toulousains de Black Pigeon. Les gars ont fait un meilleur concert que celui du mardi, les conditions étaient réunies pour ! Black Pigeon confirme la belle découverte punk rock sans prise de tête entendue le mardi de la même semaine. Black Sheep a à nouveau succdédé aux Toulousains pour un très bon concert avec pas mal de pêche et un paquet de titres bien rodés.

  • Struggling For Reason @ Panique D'o - Mechelen - 04/12/12

    black pigeon, black sheep, struggling for reasonDirection Mechelen pour un concert avec des potes ! Les Black Pigeon de Toulouse ont ouvert la soirée vers 19h45. Le groupe est composé de Mato des Charly Fiasco qui se trouve ici au chant et à la basse, on retrouve aussi un Saturn dans ce trio. Leur truc est bien foutu et ça envoie du bon punk rock sans prétention et en français devant une salle qui se remplit. Vers 20h30, les Black Sheep attaquent pour un excellent set d'une grosse demi heure. Très bon concerts avec des titres tirés principalement du dernier album. Les Struggling For Reason ont terminé avec un excellent concert bien pêchu comme les gars savent très bien le faire depuis quelque temps. Parfait pour un mardi soir !

  • Black Sheep @ Petit Bitu - Namur - 19/11/12

    black sheep, dirty beesDeux groupes que j'adore pour un petit concert un lundi soir ... que demander de plus ! Les Dirty Bees ont ouvert les hostilités avec un set d'une quarantaine de minutes alliant nouveaux et anciens titres. C'est clairement leur plus mauvais concert depuis bien longtemps. Leur concert manquait de pêche, les interventions entre les chansons n'étaient pas nécessaires et ne semblaient pas naturelles, le tout accompagné de deux/trois pains ... c'est lundi soir pour tout le monde.

    Juste derrière, les Black Sheep ont tout fracassé sur leur passage avec un set bien plus pêchu et qui a fait la part belle aux titres de leur dernier album. De l'excellent punk rock devant un public conquis !

  • Black Sheep @ Mj - Ecaussinnes - 26/09/12

    black sheep, wolves screamPetit concert du mercredi soir avant un jour de congé ... parfait ! Les Wolves Scream ont ouvert les hostilités avec un nouveau set (en tout cas pour moi). Il était assez court, une demi heure et on y retrouvait quelques nouveaux titres et aussi quelques classiques du groupe comme leur reprise de Pokerface. Le temps de souffler, les Black Sheep attaquent pour un set d'une quarantaine de minutes avec des titres tirés principalement de leur nouvel album pour le plus grand bonheur du public présent et bien chaud. Comme dit pour commencer ... juste parfait pour se donner le pêche un mercredi soir !

  • Festytotem @ Kain-la-Tombe - 22/09/12

    abuzska, dirty bees, black sheep, barrio populo, skank killaJe suis arrivé au Festytotem juste pour la prestation du deuxième groupe, les Dirty Bees. Le chapiteau était encore loin d'être rempli mais les gars ont assuré. Leur set était très semblable à celui de Namur de la semaine précédente. Quelques nouveaux titres comme Ghost Town et des titres plus anciens comme Deux hommes, Look Out (avec Vankou en featuring). Les locaux d'Abuzska ont suivi. J'avais entendu beaucoup de bien sur eux. Je suis malheureusement resté sur ma faim. Le groupe joue une sorte de reggae/ska/dub. C'est pas trop mon truc. Changement de style complet avec le punk rock des Black Sheep qui ont bien envoyé la purée ! Très bon concert devant un public assez déchainé. Les nouveaux titres passent de mieux en mieux en live. J'ai raté le début de Barrio Populo, mais j'ai vraiment bien aimé le reste de leur concert. Je m'attendais encore à une enième fanfare et ce ne fut pas du tout le coup. Le groupe lyonnais joue du rock/folk dans la veine des Fils de teuphu. Ca m'a même fait penser par moment à du Noir Désir (la voix du chanteur y est pour quelque chose). Belle découverte en tout cas. Les Skank Killa avait la dure tâche de clôturer le festival devant un chapiteau qui s'était bien vidé après le concert de Barrio Populo. Je les avais vus au début de l'année, mais je n'accorche toujours pas trop à leur dub.

    En résumé: des copains, trois bons groupes et deux qui sont moins mon truc.

  • Black Sheep - The straight line will take you only the death

    black sheepComment chroniquer ce dernier album des Black Sheep ... je suis le groupe depuis près de 5 ans et je les vois en concert minimum 20 fois par an ! Je vais quand même tenter de rester objectif et décrire ce deuxième album. Il est à nouveau sorti chez Guerilla Asso (et Bad Mood).

    Que de chemin parcouru depuis 2008 et "Premières conclusions". Le line up du groupe a changé. Jerem, ex-Happening Leek a fait son apparition à la guitare en lieu et place de Noar qui a quitté le groupe. Le groupe a aussi décidé d'augmenter les watts; les passages skacore présents sur le premier album ont complètement disparu. Black Sheep délaisse un peu les influences comme Union Jack ou Leftover Crack pour se diriger vers un punk/hardcore plus classique mais néanmoins tout aussi efficace. Les gaillards nous balancent 14 morceaux (dont Don't Give Up que l'on retrouve 2 fois - en acoustique et en électrique) super efficaces. Black Sheep semble avoir voulu supprimer tous les côtés superflus du punk/hardcore pour aller à l'essentiel. La plupart des morceaux ne dépassant pas 2minutes30. Je suis entièrement conquis par leur évolution, ce sont d'ailleurs les pistes les plus rapides du cd qui ont ma préférence: All you need is love but all I got is hate et 4 wheels of hell. Comme d'habitude une grande place est laissé aux choeurs ... du pur bonheur !

    Les Black Sheep ont su évoluer sans faire de concessions. Je conseille ce disque à tous les amateurs de punk-rock. C'est clairement ce qui se fait de mieux dans le style en Belgique francophone (-qui a dit "pas uniquement !"). Foncez achêter, commander, écouter ce disque !

  • A Wilhem Scream @ Shaka Laka - Hazebrouck - 23/08/12

    a wilhem scream,face the fax,black sheep,kill for peaceJe suis arrivé lorsque le premier groupe venait de monter sur scène. Je ne connaissais Kill For Peace que de nom. Les gars font du hardcore (tendance Do Or Die, ...). Ce n'est pas trop mon truc même si ils font déjà bien bouger le public présent. Black Sheep suit avec le retour de Jérem à la guitare. Les gars font un bon concert devant un public assez nombreux qui semble conquis. La set list ressemble à celle de la tournée avec quelques "vieux titres" comme Sabotage, This is not a Michaël Jackon gigs et pas mal de nouveaux comme 10 years, Don't Give Up, 4 wheels of hell. Les Flamands de Face The Fax que j'ai eu l'occasion de voir il y a un mois suivent. Devant un public qui les découvre les gars font un tout bon concert. Comme dit précédemment, belle évolution depuis quelques années.

    A Wilhem Scream clôture la soirée, la salle est remplie et les murs sont bien suintants avec la chaleur qui règne dans le Shaka Laka. Cela n'empêchera pas une bonne partie du public de pogoter et de chanter sur la plupart des titres des ricains. A revoir dans des conditions ... moins humides pour que le concert soit vraiment bon.

  • Black Sheep @ The straight line will take you only the death France Summe Tour

     

     

     

    black sheep, pogo assaut, bien à toi, mon autre groupe, stygmate, rené binamé, 70's Pornographik Men, Flagship, Rien à foutre, the ba froggies, intenable, sock-7;, I.M.O.D.I.u.M, fortune cookie club, Damages & ParanoÏa08 août 2012.

     

     

     

    J’accompagne Black Sheep pour une douzaine de jours en tournée en tant que roadie. Le départ m’est donnée début d’après-midi à Bruxelles pour rejoindre le groupe sur ses terres, à Mouscron. Pendant que les gars font une dernière répetition, je tchecke le stand merch.

     

     

     

    La première date a lieu à Lille, salle l’Imposture ... à quelques kilomètres de la Belgique. L’Imposture est un petit café concert bien accueillant. Cette date fait un peu office de release party. Effectivement, c’est la première date où Black Sheep a son nouvel album sous le bras: The Straight Line Will Take You Only To Death. Les locaux de Flagship ouvrent la soirée. Les gars sont assez jeunes et cela se ressent dans leur musique. On navigue entre des influences métal et des trucs plus punks. Black Sheep attaque vers 21h30. Les gars sont motivés et le public pas énormément nombreux semble content du concert. Pas mal de nouveaux titres sont joués pour la première fois (ou presque) et ceux-ci semblent bien fonctionner en concert. Voici d’ailleurs, la set list de base de la tournée (de manière générale) : Ten Years, Bored to seems, All you need is love, Tattoos and changes, Friendship, Wrong Escape, This is not a Michael Jackson gig, We try, Those ghosts, Wheels of Hell, Dead End, Sabotage et Don’t give up.

     

     

     

    Après le concert, retour à Mouscron pour une dernière nuit en Belgique avant le vrai depart en tournée.

     

     

     

    09 août 2012

     

     

     

    Le van ayant déjà été chargé la veille, on récupère tous les zikos sur Mouscron et on attend Alex, à la gare. Ce dernier remplacera Jérem à la gratte sur la tournée. A 11h30, après une petit Jupiler en terrasse, on prend la route pour Tours ultra motivé par ces 10 jours de tournée qui nous attendent.

     

     

     

    On arrive à Tours vers 16h30 après un trajet sans fioritures. On joue dans un lieu qui s’appelle l’Académie de la bière ... ça s’annonce donc pas trop mal. D’ailleurs le bar a une belle carte de bières belges. On ne sera pas trop dépaysé. On arrive sur Tours en même temps que Fortune Cookie Club et I.M.O.D.I.U.M, deux des autres groupes de la soirée. Après avoir retrouvé l’organisateur, Brice. On va un peu glander tous ensemble le long de la Loire.

     

     

     

    A 18h, on retourne au bar pour s’installer. Vers 20h alors que la Kwak (au fût) coule à flot, Sick-7, groupe local démarre. J’accroche pas trop à leur truc. Les I.M.O.D.I.U.M suivent. Je les avais vu pour la dernière fois il y a deux ans, je trouve que leur truc a vraiment bien évolué. Les Monégasques assurent leur set sans trop de difficulté devant une salle bien remplie. Je découvre ensuite les Québequois de Fortune Cookie Club. On retrouve dans ce groupe un ancien Old School Politics. J’aime assez bien leur musique qui me fait penser à des trucs plus « Fat Wreck » comme Flatliners. Les Black Sheep terminent la soirée avec un très bon concert. Alex à la guitare, pour son premier concert avec eux s’en sort avec les honneurs.

     

    On ne s’éternisera pas trop au bar après les concerts, surtout que les groupes ont fait place à un DJ « hors pair ». On boit encore quelques coups avec les autres groupes tout en remballant le matos. Avec Black Sheep, on loge chez Mélanie (qu fait partie de l’orga de ce soir) où on s’endormira assez vite ... devant quelques coquillettes.

     

     

     

    10/08/2012

     

     

     

    Après plusieurs déboires pour se trouver une date et malgré une proposition de dernière minute, ce vendredi sera un day off. On a prévu de faire étape pour la soirée chez Louis de l’orga « Des ciseaux et une photocopieuse » où l’on retrouvera quelques Wank For Peace. Mais, on passe d’abord l’après-midi à Tours pour se restaurer et glander le long de la Loire. Avant de décoller, on recroise I.M.O.D.I.U.M et Fortune Cookie Club pour un dernier aurevoir. Après deux heures de route, on arrive à Angers où on est super bien accueilli chez Louis. La soirée bien bibitive (trop pour certains) se passe dans la bonne humeur et dans la déconnade. On découvre le Beer Pong, sorte de Ping Pong sans raquette et agrémenté de pas mal de boissons alcoolisées.

     

     

     

    11/08/2012

     

     

     

    Après un réveil tardif et un plan tatouage avorté (ce ne sera pas le seul de la tournée), on se met en route pour le PMU de Treillières. La date est organisée par Fab des Justin(e). On arrive vers 17h30 sur place, on discute avec Fab et les quelques personnes déjà présentes. Ce bar semble être le seul de Treillières (petite ville typique de banlieue française). Damages et Paranoïa sera le premier groupe de la soirée. J’accroche pas du tout à leur post/punk avec des claviers. Je préfrerai le groupe suivant : 70's Pornographik Men. Ces derniers jouent du punk influencé par des trucs comme les Bérus et cette scène française. Sur le coup de 23h, Black Sheep attaque. Ce concert avec un son nikel, sera pour moi, le meilleur concert de la tournée. Le public est bien attentif au set des BxS et ces derniers envoient la purée. On a droit à Saborage avec Fab et Olar des Justin(e) comme guests. Une fois le concert fini, la soirée n’a fait que commencer. Meilleur concert et meilleur after de la tournée : du sucre, du Jean-Jacques Perret, des farandoles, du rhum, ...

     

     

     

    12/08/2012

     

     

     

    Deuxième day off de la tournée. On arrive d’abord à faire ouvrir la pizzeria de Treillières censée être fermée le dimanche (on a bien sympathisé avec Pierrot, le patron, la veille). On se farcit donc d’énormes pizzas à la crème de Whisky pour le dîner. Ensuite, les Black Sheep délirent en enregistrent un titre chez Fab. Vers 18h, on redescend vers Nantes où l’on passe la soirée dans un très chouette bar (La Maison) ; où l’on sympatisera avec presque tout le monde.

     

     

     

    13/08/2012

     

     

     

    Vers 13h, départ pour Bordeaux. La route se passe sans soucis et on arrive devant le Chabi, bar de ce soir. En descendant du van, on tombe nez à nez avec Vincent McDoom qui boit des coups en terrasse. Avant de s’installer, on retrouve quelques potes bordelais ; on fait une visite express du quartier. Puis, on descend le matériel et on s’installe pour le concert de ce soir. The Bad Froggies, jeune groupe ouvre la soirée devant une salle assez peu remplie. Intenable, nouveau projet du guitariste et du chanteur de Nina School suit. Le batteur de Helltons est derrière les fûts. Musicalement, on est dans un style punk assez mélo. J’ai bien aimé leur truc. Black Sheep suit ensuite avec un concert gâché par des problèmes techniques. Le groupe a des problèmes avec un ampli, pête des cordes de guitare, une corde de basse et même la peau de la grosse caisse. Je trouve que malgré cela les gars s’en sont bien sortis. On aura à nouveau droit à une très chouette after avec pas mal de potes dans un bar pirate.

     

     

     

    14/08/2012

     

     

     

    On se lève super tôt (moins de deux heures après avoir été dormir pour certains) pour aller se faire tatouer. On a enfin un plan qui se concrétise. On va très vite déchanter, on est tombé dans le meilleur salon de chat et de dauphin de France, mais pour le reste ... on oublie !

     

     

     

    On part dès lors en direction d’Albi pour le concert de la soirée. Il commence à faire une chaleur bien torride et on ne rêve que de plan d’eau ou de piscine. On arrive au Gambrinus, bar de ce soir vers 16h. Dès le départ, les gars de l’asso organisant le concert nous mettent l’eau à la bouche : ce soir, ce sera open bar et possibilité d’aller au plan sleeping de ce soir avant le concert .... l’endroit a une piscine extérieure ! Le bonheur.

     

     

     

    Le concert a lieu durant un tournoi de beer-pong. Ca boit et ça joue dans tous les coins du bar ! Mais les gens sont réceptifs au concert des Black Sheep qui à mon goût manque de pêche. La sono n’est pas super cool et je n’arrive pas « à rentrer » dans le concert. Ce sera pour moi, le pire concert de la tournée. On recroise aussi quelques potes des Charly Fiasco. L’after sera aussi pas mal ... avec piscine et drame conjugual !

     

     

     

    15/08/2012

     

     

     

    On est reparti pour un day off ... on passe la matinée et la moitié de l’aprèm dans la piscine avant de décoller pour Clermont-Ferrand où Yohan de Tony Wanks nous accuielle pour la nuit. On arrive vers 20h30 à Clermont et la ville semble morte. Il fait mauvais, les jeunes n’ont pas l’air de s’amuser. On craint la soirée pourrie. Heureusement Yohan nous fera changer d’avis en nous montrant de très chouettes bars.

     

     

     

    16/08/2012

     

     

     

    Après une dernière vaine recherche pour un plan tattoo, on visite la ville de Clermont avant le départ pour Paris. Après 4h30 de route, on arrive au Rigoletto à Paris. On joue dans la cave d’un bar/restaurant. Malgré la sono pourrie et le manque de lumière, le lieu est bien cool. Bien à toi ouvre la soirée. C’est de nouveau un truc qui ne sera pas trop dans mes goûts. Les gars jouent un genre de post rock ... c’est bien en place, mais c’est vraiment pas ma came. Je revois par contre Mon Autre Groupe avec plaisir. C’est à nouveau une nouvelle formule avec Fanny au chant. C’est toujours aussi violent, ça tabasse toujours tout en un minimum de temps. Parfait ! Black Sheep suit avec un excellent concert. La soirée se termine pénard chez Till.

     

     

     

    17/08/2012

     

     

     

    Alors qu’un day-off est à nouveau censé être prévu, on arrive à s’incruster en dernière minute, sur un plan à Montreuil où les René Binamé jouent. On rejoint le bar dans l’après-midi après être passé par chez Big Fernand, probablement le meilleur resto à hambuger de Paris. On joue dans un bar en tout premier. La salle est encore un peu vide, mais les personnes présentes semblent apprecié le concert des Black Sheep. Je découvre ensuite Stygmate. Ce quatuor joue du punk influencé par les grands frères français comme les Bérus et OTH (dont ils feront une reprise). Je trouve le concert un peu long, mais ça me fait pas mal penser aux Diego Pallavas. On regardera la début du concert de Binam’ qui jouera devant une salle bondée. On s’écoute un petite « La vie s’écoule » avent de rejoindre Noyon (endroit du concert du lendemain et plan de logement de la soirée).

     

     

     

    18/08/2012

     

     

     

    On passe l’aprés-midi devant un énorme barbecue et ensuite à la recherche d’un plan d’eau. A la cool ! On rejoint la Paillotte vers 19h. Le patron du bar est bien craignos ! Il ne semble pas content, fait tout le temps tout changer ... un vrai patron de bar du fin fond de la France !

     

     

     

    Rien à Foutre débute la soirée. Les gars font quelques reprises (Tim Vantol, Dolores Riposte), mais ce n’est pas encore trop au point. Pogo Assaut s’en sortira mieux même vu leur jeune âge. Black Sheep fait ensuite un excellent concert devant un public surchauffé qui pogote et stage dans tous les sens. Excellent pour clôturer cette tournée !

     

  • Fights and Fires @ Petit Bitu - Namur - 18/06/12

    fightsandfires_namur_18_06_.jpgLes Black Sheep ouvraient la soirée devant une salle encore en train de se remplir. Les gars proposaient un nouveau set composé des titres suivants: Ten years, Bored to seems, All you need is love, Reste là, Friendship, Wrong Escape, This is not a Michaël Jackson gig, We try, Those ghosts, Wheels fo hell, Dead End, Sabotage et Don't give up. Leur concert a été bourré d'énergie et de folie. Vankou, le chanteur, courant partout et grimpant sur tout ce qui était possible (table, bar, escalier, ...). Les quelques petits soucis techniques n'ont même pas réussi à rendre morose ce concert qui transpirait la bonne humeur et l'énergie. Les Fights and Fires, devant une salle bien plus remplie, on poursuivit dans la même énergie. Les 4 compères ont principalement parcouru leur dernier album plus qu'excellent pour le plus grand bonheur du public.

    Une soirée de cette qualité musicale, avec cette ambiance et cette énergie .... le tout un lundi, c'est juste parfait

  • Patrock 4 @ Locaux Patros - Quiévrain - 12/05/12

    Lors de mon arrivée au Patrock, très chouette petit festival, un groupe supplémentaire par rapport au programme initial jouait. On sent bien que le groupe dont j'ai oublié le nom n'a pas l'habitude des scènes tant les musciens semblent coincés. Musicalement, c'est pas trop mon truc non plus ... trop pop-rock à mon gout. Avec Black Sheep, on change de registre et on passe à un niveau musical bien haut dessus. Pendant une quarantaine de minutes, devant un public acquis à leur cause, les Black Sheep ont envoyé le même set que la veille. Celui-ci comprenant un mix d'anciens et de nouveaux morceaux. Les Nina School vont avoir un peu dur à enchainer tant les Black Sheep ont mis la barre haut. On sent que le groupe n'est pas au meilleur de sa forme, cela n'empêche pas le public d'apprécier et de chanter sur les titres les plus connus du groupe. La fin de concert sera légèrement chaotique avec un batteur envoyant tout en l'air :). Je n'ai pas vu les autres groupes de la soirée ...

  • Nina School @ MJ Rix - Rixensart - 11/05/12

    black sheep, small brains, nina schoolPetite soirée punk-rock prévue à la MJ de Rixensart. Les concerts ont commencé avec un peu de retard et les Small Brains ont attaqué à toute vitesse leur set comme les gars savent bien le faire. Leur punk hardcore bien rentre dedans plait au public présent. Il en sera de même pour Black Sheep qui présente à nouveau son nouveau set avec un mix de nouvelles chansons et de titres plus anciens. Très chouette concert de la part des Mouscronnois. La soirée se termine par le concert de Nina School, exceptionnellement leur chanteur n'est pas là et celui-ci est donc remplacé au chant et à la guitare par leur batteur lui-même remplacé par un gars ayant déjà fait quelques dates avec eux à la batterie. Malgré ces changements, le groupe assure et fait un set très correct en parcourant leur discographie.

  • Antillectual @ Garcia Lorca - Bruxelles - 04/05/12

    the ocropussy's, black sheep, the arteries, antillectualTerrible affiche punk-rock, malheureusement très peu de gens présents au Garcia Lorca pour cette soirée. The Octopussy's a ouvert avec son punk-rock influencé principalement pour No Use For A Name et Lagwagon. C'est super bien foutu et bien au point ... mais musicalement, même si les gars assurent sur scène, ce ne sort pas du lot.

    Avec Black Sheep, changement de style. On aborde un truc beaucoup plus rentre dedans ! Le set est semblable à celui de la taverne trois jours plus tôt. Les Hollandais de Antillectual jouent ensuite pendant une quarantaine de minutes. Le set est vraiment cool et malgré le peu de monde, le groupe assure. Ils présentent même quelques nouveaux titres (en prévision d'un nouvel album !). Avec The Arteries, on continue dans la qualité. Les Anglais réalisent une mini tournée ... et sont bien chauds. Excellent concert de leur part.

    Comme dit en ouverture, dommage pour le peu de monde ... pour le reste excellente affiche punk-rock .. et les absents ont toujours tort !

  • Du rock pour le 1er mai @ Taverne du Théâtre - La Louvière - 01/05/12

    Je suis arrivé à la fin du premier groupe dont j'ai malheureusement oublié le nom. Après quelques soucis de timing, les Dirty Bees ont débuté un très bon set vers 20h. Le set est bien au point et le public présent apprécie le show. On retrouve des titres comme Ghost Town, Deux hommes, Moment d'intimté, Notre Belle Europe, Gris, ...

    Black Sheep suit avec un set rempli de nouveaux titres qui commence à bien se roder. Leurs nouveaux titres sont bien vénères à souhait ! Juste parfait ! Les Australiens de Hits ont suivi. Du rock à tendance punk. Et Crazy Arm a fini avec un excellent concert, comme à son habitude. Le groupe était revenu à la formation de base, donc exit le clavier qui les accompagnait sur la tournée en compagnie de Against Me ! Les Anglais envoient toujours aussi fort et aussi bien leur punk-rock aux relents de folk !

    Merci la taverne pour ce 1er mai bien musical avec de tout bon groupes !

  • Diego Pallavas @ Bateau Ivre - Mons - 22/04/2012

    black sheep, diego pallavasTrès chouette concert programmé un dimanche au Bateau Ivre. Les presque régionaux de Black Sheep démarrent un set bien rentre dedans devant pas mal de monde (surtout pour un dimanche). Les Mouscronnois envoient des nouveaux titres par paquet pour le plus grand bonheur du public présent sans oublier quelques titres plus vieux. Concert impeccable de leur part. On est dans le même registre qualitatif avec le punk rock chanté en français des Diego Pallavas. Le groupe des Vosges vient présenter son nouvel album et laisse donc une grande place à ceux-ci dans sa set list ... sans oublier les titres plus anciens. Soirée parfaite pour transformer un dimanche qui pue en une très bonne soirée punk-rock !

  • Des moutons en studio

    Les Belges de Black Sheep sont en studio pour un deuxième album prévu chez Guerilla Asso !

  • The Filaments @ Magasin 4 - Bruxelles - 10/02/12

    black sheep, the filaments, deadline, usual suspectsGros succès pour ce retour des Filaments en Belgique après près de 6 ans. Je ne m'attendais pas à ce que le groupe ait toujours autant de fans. Magasin 4 bien rempli et très bonne ambiance pour une excellente soirée !

    Black Sheep a démarré vers 20h45 devant une salle déjà à moitié remplie. Les gars ont balancé un très bon set avec pas mal de nouveaux titres. Vivement l'album ! Les Usual Suspects et leur punk/dub ont bien fait danser les gens présents en masse devant la scène. J'ai ensuite été un peu déçu par Deadline. J'avais un meilleur souvenir du groupe et j'aime vraiment bien leur musique sur skeud. Mais là, j'ai trouvé le truc très redondant. Dommage.

    Vers 23h30, les Filaments sont montés sur scène. Ces gars font partie de mes groupes préférés et j'écoute encore très régulièrement leurs deux albums. Mon espoir était de ne pas être déçu par un truc qui aurait mal veilli ou par un groupe reprenant les concerts après une longue pause mais sans envie ... dès le début mes inquiétudes ont été balayées. The Filaments a mis le paquet et à pioché dans ses deux albums pour répondre au public qui était au taquet ! Les gars ont entre autres joués BPC, Bastard Coppers, Men Of The Law et un paquet d'autres titres en une grosse quarantaine de minutes. C'était juste parfait ! Vivement leur(s) prochain(s) par chez moi !!!!

  • Dead To Me @ DNA - Bruxelles - 23/01/2012

    Grosse affiche punk rock prévue un lundi soir au DNA avec Black Sheep et Dead To Me. Lorsque j'arrive les portes sont encore fermées, les groupes étant en train de faire leur soundcheck. C'est l'occasion de discuter avec quelques potes avant de rentrer ... mais les gorges s'assechant, nous ferons précipiter l'ouverture des portes. Vers 20h20, les Black Sheep montent sur scène devant un public déjà tout acquis à leur cause. Les Belges jouent quelques nouveaux titres (album prévu pour cette année) et des morceaux plus anciens. Le concert a lieu dans une excellente ambiance et tout le monde semble heureux d'être là.

    Vers 21h20, c'est au tour des Californiens de Dead To Me de monter sur scène et même si on est dans le même registre musical, on est à un autre niveau ! Les Américains sont hyper impressionnants et balancent un punk rock bien rapide et sans anicroche. Dead To Me joue principalement des titres de leur dernier album mais n'oublie pas pour autant de piocher dans ses autres sorties. La première claque scénique et musicale de cette année 2012 !

  • Dolores Riposte @ Shaka Laka - Hazebrouck - 23/10/11

    old school politic, nina school, dolores riposte, black sheepPas encore rassasié après les 4 jours de concert, je continue la série lessivé mais motivé. J'accompagne les Black Sheep pour leur concert au Shaka Laka. C'est à eux d'ouvrir la soirée. Il est 17h30 et le Shaka Laka est déjà bien rempli pour leur concert. Celui-ci est très semblable à celui de La Louvière sauf que Krostif, le bassiste des Dolores est venu jouer Sabotage à la basse avec les Black Sheep.

    Les Canadiens de Old School Politic démarre une tournée européenne (deuxième date de la tournée) avec pas mal de problèmes vu que deux musiciens ont quitté le groupe la veille du départ. Romain, le batteur de The Traders/Nichiels et Clément, gratteux des Nina School, complétaient le duo québéquois et ce en toute dernière minute. Pour un groupe qui en était à son deuxième concert et une répet, les gars ont bien assuré. Nina School a suivi avec un très bon concert. Les Bordelais parlent moins entre les titres et le concert semble dès lors plus concis. Le rendu est beaucoup mieux. Dolores Riposte terminait la soirée, le groupe est un peu sorti des projecteurs ces derniers temps pour enregister un album ambitieux. Au début du concert, ils ont joué quelques anciens titres et placé quelques nouveaux. Les gars ne m'ont jamais transcendé sur scène. C'est encore le cas ici, nous ne resterons d'ailleurs pas tout le concert.

  • Mr Pierre Birthday @ Belgique - 19-22/10/11

    nowadayz,corbillard, overweight, eleven !, black sheep, dirty bees, thee infidels, foolish, po box, the decline, street poison, burning ladyJ'avais organisé 4 jours de concerts dans le cadre de mon annif avec principalement des groupes que j'adore. Le premier jour avait lieu à Mons au Bateau Ivre. C'était l'occasion de revoir les Bordelais de Nowaydayz. Ils étaient passés en Belgique, il y a 4 ans et cette fois-ci étaient aussi sur la route avec juste deux jours de tournée. Ils envoyent toujours du punk rock bien influencé par NoFX et font toujours bien cela. Corbillard déboulait ensuite avec son punk rock chanté en français. Les gars sont toujours aussi éfficace sur scène et envoie toujours une énergie de dingue et de la bonne musique ! Vivement la sortie d'album.

    La soirée du jeudi était plus calme (niveau bibitif). Les Bruxellois d'Eleven ! ouvrait le show à Coiffure Liliane. Toujours aussi éfficace et bon ! Vivement les nouveaux titres ... Overweight suivait avec son ska punk. Concert identique à celui de Namur début du mois. Public légerement plus nombreux et réactif cependant.

    Vendredi, direction la Taverne du Théâtre qui était vraiment bien remplie. Avec un peu de retard, les Dirty Bees ont fait un excellent concert. Le public était au taquet et le groupe a envoyé le bouzin avec une set list très ressemblante aux dernières (Your Life, Gris, Europe, The Future, ...). Thee Infidels a ensuite continué dans le même registre ska core ... mais sans cuivres cette fois-ci. Malgré un son pas top, les Allemands ont assurés. Black Sheep a ensuite achevé les gens avec un set contenant 4 nouveaux titres qui sont vraiment excellents ! Cheap and Expensive nous a refait le coup qu'il  avait fait avec Guerilla Poubelle, en mixant dès la fin du concert "La folie" ... fun !

    Dernière soirée, samedi, direction le Garcia Lorca. Au programme un mix de ska/punk et de street punk. Street Poison de Paris ouvrait la soirée. Très chouette punk avec pas mal de passages me faisant penser à Transplant. The Decline a suivi et ce fut une excellente découverte. Le groupe est composé avec deux anciens membres de Nevrotic Explosion et ils balancent du très bon street punk. A revoir absolument ! Burning Lady que j'adore a suivi avec un concert semblable aux précédents que j'ai vu de leur part. Toujours aussi jouissif. Place ensuite aux PO Box. Les gars ont fait un concert pour les amis. Il y avait une soixantaine de personnes présentes et le groupe s'est amusé avec le public, en leur laissant pas mal de place. Un groupe heureux d'être sur scène et qui ne se prend pas au sérieux ! Dommage que certains nouveaux titres sont moins pêchus. Les Foolish ont terminé dans la même veine mais avec plus d'énergie. Pour l'occasion, ils avaient un batteur de remplacement qui a bien assuré.

    En résumé, 4 jours de punk rock et de bonheur musical pour ma part ... merci aux groupes et aux personnes présentes.

  • Black Sheep @ Risquons tout - Mouscron - 18/06/11

    axis of, black sheep, rat attack, crossing the rubiconCe samedi 18, c'était la fête de la musique un peu partout en Belgique ... avec plein de concerts gratuits. J'ai choisi de me rendre à un des seuls concerts payants de la francophonie (belge). Ce concert était organisé dans un local scout ... et ça le faisait à mort de voir les groupes jouer devant un immense tableau de Baden Powel.

    Axis Of, trio (roux) d'Irlande (comme le pays l'indique) débute la soirée. Le concert est déjà bien véner. Il y a déjà des petites poussades devant. Personellement, je n'accroche pas trop à leur hardcore/punk. Je trouve le truc pas assez original et fort "criard". Les Anglais de Rat Attack (avec deux roux ... anglais cette fois-ci) poursuivent sur la lancée bien rentre dedans. J'avais bien aimé leur concert à Bruxelles quelques jours auparavant. On rentre ici dans un autre registre. Le concert est beaucoup plus énergique et le public répond présent ... ce qui enchante le chanteur qui n'est jamais sur "scène" mais toujours dans la fosse. Ca fait des stage-diving et des pogos dans tous les sens. Un des concerts de l'année actuellement.

    Crossing The Rubicon a poursuivi sur la même voix avec un concert ultra spéedé et rentre dans le lard. Le chanteur qui paraît tout gentil sans un micro en main, se déchaine dans tous les sens et motive le public qui répond présent. Les gars ont principalement joué des titres de leur dernier album (seulement deux titres de l'ancien me semble-t-il). Black Sheep n'a pas fait retombé la pression avec un set assez court (et avec un roux) et a surtout balancé ses morceaux les plus violents pour laisser tomber les passages skacore. Dommage, mais vu le tabassage des précédentes, cela était plus que compréhensif.

    A part, Axis Of, un ton en dessous, 3 concerts et groupes à retenir !!!

  • P.O.Box @ Le Hublot - Nancy - 10/06/11

    p.o.box, black sheep, nine elevenEn ce vendredi de mi juin, fin d'après-midi ... je pars avec l'équipe sauvage des Belges de Blackl Sheep pour aller faire la fiesta pour les 10 ans des PO Box. Après quatre heures de route et pas mal de bières enfilées ... arrivée au Hublot vers 19h30 pour y croiser les copains des Po Box qui terminent de préparer la soirée.

    A 21h, alors que la salle est seulement en train de se remplir les Black Sheep vont ouvrir les hostilités avec un très bon concert de la part dont voici la setlist: Sabotage, Reste là, Lost, I hate you, Destruction, Ten yeras, Bored to seems, Naïveté et conviction, Wrong escape, This is not a Michaël Jackson gig, My boy, Friendship, Tatto and piercing's et Never give up. Les Nine Eleven et leur excellent punk/hardcore ont suivi sur la même scène avec un set bien énervé. Les gars envoient vraiment bien la sauce.

    P.O. Box est ensuite arrivé sur scène pour y fêter ses dix ans. C'était aussi le dernier concert de leur batteur actuel, Willy. C'était aussi l'occasion de voir dans la salle des anciens musiciens à eux. Ils en ont aussi profité pour jouer quelques titres de leur prochain ep qui sortira à la fin du mois. Un très bon concert et ce dans une ambiance très bonne enfant pour leur 10 ans ... la fête a d'ailleurs continué toute la nuit ... voire plus !

  • D'Hiverrock Festival @ Maison de la Culture - Tournai - 18-19/02/11

    the caroloregians, la troba Kung-Fu, Peter Pan Speedrock, Dead Elvis, Marklunk, Black Sheep, Random Hand, DAAU, Chevreuil, The Inspector Cluzo, Hurra Torpedo, Alek et les Japonaises, Tagada Jones, The Irradiates, Thee Vicars, Willis Drummond, Frank Shinobi, Dubioza KolektivLe D'Hiverrock est devenu pour moi un incontournable des festivals de début de saison. Ce festival en était à sa neuvième édition et a lieu dans la maison de la culture de Tournai. Le programmateur avait réussi à avoir une très belle affiche pour cette année. Cela partait dans tous les sens avec une série de découvertes et des groupes confirmés ... mais sans véritable grosse tête d'affiche.

    Je suis arrivé le vendredi soir alors que le festival avait déjà commencé depuis plus d'une heure. Le premier groupe que j'ai été voir était The Caroloregians. Les Bruxellois/Caroloregians ont encore fait un excellent concert. Leur rocksteady est une pure merveille et leurs reprises dont Satisfaction des Stones sont tout simplement énormes. Place ensuite à La Troba Kung-Fu sur la grande scène. Le groupe est catalan et joue de la rumba. C'est assez spécial de retrouver ce genre de groupe dans un festival rock ... mais cela change et apporte un peu de fraicheur. Il n'empêche que je ne tiens pas tout le concert. Changement de style complet ensuite avec les Hollandais de Peter Pan Speedrock et son punk/rock'n'roll. Les gaillards envoyent de nouveau des titres hyper spéedé à toute vitesse. Toujours aussi impressionnant sur scène, même si je trouve que leur concert manque de variété. De nouveau un changement radical après avec les bosniaques de Dubioza Kolektiv. Ce groupe composé de deux chanteurs, une basse, une guitare, une batterie et un dj (où ils sont tous habillés en jaune et noir) est hyper impressionnant. C'est un mix musical à mi chemin entre House of Pain et Cypress Hill d'un côté et un côté plus punk de l'autre à la Berurier Noir. Une excellente découverte ! La soirée se termina pour moi avec Dead Elvis. Le gars est tout seul et joue du rock'n'roll à l'ancienne avec un masque de Elvis mort sur la tête. Je l'avais déjà vu et comme la dernière fois, sa voix m'a vite lassé.

    Retour assez tôt au festival le samedi. Monotonix a annulé sa venue au festival et n'a pas été remplacé (suite aux échos de leur concert du lundi à Bruxelles ... c'est bien dommage). Le premier groupe à jouer ce samedi était les locaux de Marklunk qui ouvrait la grande scène. Les Mouscronnois font du tout bon rock teinté de noise. Une nouvelle bonne découverte. Leurs amis de Black Sheep ont eux ouvert la petite scène avec comme ils en ont l'habitude un excellent concert. La set liste était "classique". Le public est déjà bien présent et au taquet. Passage ensuite dans l'autre salle pour voir un petit bout du concert de Frank Shinobi. Du tout bon rock bien foutu, mais pas mal de gens avec qui boire des coups et discuter, donc je ne reste pas longtemps. Je retourne dans l'autre salle pour les Anglais de Random Hand. J'avais organisé leurs deux concerts sur Bruxelles et je n'avais donc pas eu l'occasion de bien voir leur show. Je me rattrape ici. Ils assurent sur scène et font un gros concert avec des titres du nouvel album en préparation et du dernier. Le concert du festival !

    Je passe par après voir Willis Drummond, cela avait été la découverte du festival il y a 4 ans d'ici. Je suis cette fois-ci légeremment déçu par les jeunes basques. Je ne retrouve pas dans leur rock la follie qui m'avait frappé la dernière fois. S'ensuit le concert de DAAU. ce groupe joue de la musique classique avec la façon de faire des rockeurs pourrait-on dire. Au final, c'est plus de la branlette musicale qu'autre chose. Ils sont excellents sur cd mais leur concert me déçoit. Chevreuil qui devait jouer sur la troisième scène a décidé de jouer au milieu du hall d'entrée. Le duo guitare/batterie balance une noise bien foutue. The Inspector Cluzo est aussi un duo guitare/batterie (d'ailleurs ils emmerdent les bassistes et le font savoir). Ce duo est le groupe français du moment. C'est drôle sur scène, ça joue la provoc et ça envoie du très bon rock. Dès qu'ils finissent, je vais en vitesse voir le début du concert des Suédois de Hurra Torpedo. Ce trio est complétement déjanté: il est composé d'un guitariste et deux batteurs ne jouant que sur des appareils électroménager (plus d'idées via Youtube). Ils ne jouent que des reprises, mais je ne reste pas car The Irradiates joue en partie en même temps. Le quatuor français envoie de l'excellent surf/rock'n'roll. Un concert devant pas mal de monde et les gars mettent une putain d'ambiance. Vivement leurs prochains concerts en Belgique. Pour la fin de soirée, je reste devant cette scène-là (ou plutôt le bar qui en est proche) et je regarde le concert des anglais de Thee Vicars. Il s'agit de trois gamins qui jouent déjà le rock comme les grands ! Ils sont sacrément bons ! La soirée se termine avec le duo kitch: Alek et les Japonaises qui comme à leur habitude mettent une excellente ambiance.

    Cette neuvième fournée du D'Hiver Rock fut d'une excellent qualité. A retenir: les bières et rencontres ainsi que Black Sheep, Random Hand, The Irradiates, Thee Vicars, The Caroloregians, Dubioza Kolektiv.

  • Sonic Boom 6 @ Bateau Ivre - Mons - 16/02/11

    sb6_mons_16_02_11_web.jpgLes Mouscronnois de Black Sheep ont ouvert la soirée. Ils sont montés sur scène avec l'envie de faire bouger le Bateau Ivre. Ce qu'ils ont réussi à faire, le public déjà conquis n'en demandait pas tant. Ils ont de nouveau joué plusieurs nouveaux morceaux et d'autres tirés de leur deux efforts discographiques: Lost, My Boy, Ceci n'est pas un concert de Mickaël Jackson. Pendant 35 minutes, ils ont pu conquérir les quelques gars dans la salle qui ne les connaissaient pas encore. Comme, ils en ont souvent l'habitude ... un excellent concert !

    Après, une petite pause, place aux Anglais de Sonic Boom 6 avec leur ska/hip/hop/punk/.../rock. C'était la 7ème ou 8ème fois que je les voyais, mais la première fois dans un lieu aussi petit. Ce qui a d'ailleurs permis que ce soit bien rempli et que l'ambiance soit présente du début à la fin. Ils m'on à nouveau foutu une bonne claque. Ils bougent pas mal sur scène ... même si c'est dur avec la taille de la scène. Et les deux voix me font toujours autant plaisir. Sonic Boom 6 est capable de foutre l'ambiance ! Après 50 minutes, vu la demande du public, ils ont encore placé un titre.

    Une excellent soirée avec deux tout bons groupes dans un lieu qui en vaut vraiment la peine !