black bomb a

  • Durbuy Rock Festival @ Hall du Sassin - Bomal/s/Ourthe - 21 avril 2012

    no one is innocent, lofofora, la phaze, die apokalypischen reiter, do or die, black bomb a, komah, smash hit comboJ'allais au Durbuy rock cet année pour y voir principalement les deux groupes non métals de l'affiche, à savoir Fishbone et La Phaze. Malheureusement le lendemain de l'achat de ma place de concert, Fishbone annule sa tournée européenne et donc son passage au Durbuy Rock et est remplacé par Do Or Die !

    Je suis arrivé à Durbuy vers 16h20 pendant le concert de Smash Hit Combo. J'avais déjà vu deux fois les Parisiens, mais leur frenchcore ne m'avait pas convaincu. C'est toujours le cas ! Ca sonne comme du Watcha actuel et ça a une bonne énergie sur scène ... mais ce genre de truc ne me parle plus. Ensuite, place à Do Or Die sur la grande scène. Là non plus, je n'accroche toujours pas au truc des Montois. C'est beaucoup trop bourrin à mon gout. Il en va de même avec le metalcore de Komah qui suit ... Heureusement La Phaze permet un changement de registre. J'ai vraiment aimé le concert des gars de Rennes et leur punk/dub/electro. Malheureusement très peu de public semblait du même avis que moi et le concert fut écourté suite à pas mal de soucis technique. A revoir dans de meilleures conditions ! Après La Phaze retour au metalcore made in France avec Black Bomb A. Malgré que musicalement c'est pas mon trip, les gars assurent et m'impressionnent. Vraisemblablement, une bonne partie du public était là pour eux et le groupe leur a bien rendu.

    No One Is Innocent est venu défrendre son rock bien trempé sur la grande scène. Je n'avais encore jamais eu l'occasion de voir les vétérans français. J'ai vraiment bien aimé leur concert surtout que la set list était composée de beaucoup d'anciens morceaux (des deux premiers albums). Très bonne pêche sur scène. Di Apokalyptischen Reiter était présenté comme des Rammstein en plus barré. Je dirais plutôt en moins abouti. Musicalement, ça n'a pas la puissance de Rammstein et le délire avec ls déguisements et les décors de scène est très kitch. J'ai pas tenu très longtemps. Lofofora a terminé la soirée avec un set habituel pour le quatuor parisien. Le présence scénique et la pêche est toujours leur force. De plus, ils ont piochés dans tous leurs albums ... dommage que vu l'heure tardive, la salle se vidait petit à petit durant leur concert.