• Forest Pooky - We're Just Killing Time Before We Die

    Forest Pooky nous revient avec un 5 titres qui est sorti en 2016 chez Little Rocket et Kicking Records. Le castard a défendu son nouvel ep (en format vinyl) un peu partout en Europe et dans le monde depuis lors. Le titre est assez noir et peut être pris de manière assez négative, mais d'après Forest: "C'est juste la réalité".

    On retrouve donc 5 titres où Forest nous promène avec sa guitare et sa voix entre anti folk teint de noirceur avec "One In The Morning" et folk plutôt groovy avec "Dance with me" (excellent clip signé David Basso à voir). Comme à l'accoutumé avec le bougre, la qualité est là ! Une très belle réussite !

  • The Dillinger Escape Plan - Dissociation

    Dernier album en date (octobre 2016) et dernier album tout court pour les Ricains de The Dillinger Escape Plan. Le groupe a annoncé début 2016, un dernier disque et une dernière tournée mondiale. Ce Dissociation, sorti chez Party Smasher est donc le chant du cygne de TDEP.

    On retrouve 11 titres qui sonne comme du Dillinger Escape Plan (en même temps, c'est que l'on demande). Le groupe continue à nous envoyer un métal teinté de mathrock. Ça tabasse pas mal, mais le groupe nous laisse quelques surprises comme des titres plus mélodieux et moins déstructuré. On navigue entre expérimentations jazz (Symptom Of Terminal Illness) et mathrock. Le tout toujours dans un univers ultra lourd et propre au groupe. 

    Une belle manière de refermer l'histoire Dillinger Escape Plan.

  • Gipsy Rufina - Moons and Mussels

    Gipsy Rufina nous sort en ce printemps 2017 un nouvel ep. Il se compose de 7 titres et est sorti via Road Sweet Road et AeM Project. L'album a été en partie composé à Bruxelles, l'Italien ayant quitté son pays pour venir vivre à Bruxelles. Le titre (qui aurait pu être Mons and Brussels, à quelques lettres prêts) évoque d'ailleurs en partie son arrivée au pays du moule frites. Certains titres existent déjà depuis 2014 et ont déjà un beau vécu en live.

    7 titres qui naviguent en pleine pop acoustique avec quelques touches country et folk. Gipsy nous offre un excellent album qui me fait parfois penser à Venus, cet ancien groupe belge tant l'univers est proche. A l'écoute des 7 titres, ce qui est certain, c'est que le bougre se débrouille bien avec la guitare ou la mandoline.

    Gipsy nous sort, à mon avis, un de ses meilleurs ep. Envoutant, superbe !