• At The Drive In - Palladium (Koln) - 30/03/16

    Ça fait bien longtemps que je n'avais plus parlé d'un concert ici. Je reprends la plume suite à la tournée européenne d'At The Drive In. Un des groupes phare du punk/noise/harcore des années nonante a décidé de remonter sur scène pour un paquet de dates en 2016. Le groupe a splitté en 2001, juste après la sortie de l'incroyable Relationship of command sorti un an plus tôt. Le groupe était déjà revenu sur scène pour 4 dates en 2012 mais uniquement dans d'énormes festivals et avec juste une date en Europe. Cette fois-ci, le groupe annonce une dizaine de dates en Europe. Impossible de me rendre à celle de Bruxelles, je décide donc de m'organiser un mini city trip à Cologne afin de voir enfin ce groupe !

    J'arrive au Palladium à Cologne vers le coup de 20h10. Les Allemands étant bien éduqués, je fais comme eux la file avant de pouvoir rentrer sur place. Énorme salle (qui sent bon la currywurst - stand juste à côté de l'entrée) qui me fait penser à l'AB de Bruxelles mais en 2 fois plus grand. Les Butcherettes sont déjà sur scène, le trio habillé de rouge balance du post-punk qui me fait penser à Nina Hagen (des débuts). Pas trop ma tasse de thé, mais ça à la mérite de plaire aux Allemands. Le trio finit vers 20h35 son concert. Il faut attendre 45 minutes avant de voir les At The Drive In monter sur scène. Mais l'attente valait la peine. Dès le départ, les 5 musiciens balancent un excellent concert sous une pluie de riffs énorme ! Cédric Blixer, le chanteur est surchaud et court dans tous les sens !

    On a droit à 1h10 d'un concert super intense avec un groupe qui semble bien content d'être là et qui communique assez bien avec le public. "La première fois que l'on est venu en Allemagne, c'était à Hamburg. Internet n'existait pas encore et on devait trouver des cabines de téléphone fixe pour parler avec notre famille". Une autre époque où le groupe tournait dans des clubs de 200 places. On est à près de 5000 ce soir !

    La set list fait la part belle à Relionship of command et c'est parfait ! Dans l'ordre, ça donne: Arcarsenal, Pattern Against User, Sleepwalk Capsules, 300 MhZ, Proxima Centauri, Lopside, Invalid Litter Dept, Ursa Minor, Enfilade, Quarantined, Cosmonaut, Catacombs, Non-Zero Possibility avec en rappel: Napoleon Solo et One Armed Scissor qui verra toute la salle partir dans un énorme pogo !

    Le déplacement jusqu'à Cologne valait le détour ! Les At The Drive In ont balancé un excellent concert. Vivement leur retour cet été !

     

     

  • Beach Slang - The things we do to find people who feel like us

    Les Etats-Unis (Philadelphie plus précisément) nous envoient en cette fin 2015 un groupe indie/punk rock de plus. Beach Slang est un quatuor formé avec un ancien membre de Weston (groupe apparemment assez connu en Pennsylvanie). Le groupe date de 2013 et sort sur Polyvinyl records un premier album complet.

    Mais, les Ricains peuvent encore un produire des tonnes des groupes indie punk de cet acabit. Beach Slang sort un premier album parfait qui est une très belle synthèse du genre ! Un mix parfait entre grosses guitares bien punks et une batterie hyper présente et des passages plus indie/mélo. Si vous voulez des riffs de guitare acérés, des lignes de basse survoltés et une section rythmique parfaitement calibré, vous êtes à la bonne adresse. Pendant 26 minutes, Beach Slang dégaine leur indie rock/pop-punk puissant comme si leur vie en dépendait afin de bien toucher sa cible (Cit Les Oreilles Curieuses).

    Parfait à souhait !

  • In x Sane / Despite Everything - Split

    En 2012, deux groupes du sud de l'Europe se sont réunis pour une tournée et pour un split. D'un côté In-Sane, légende punk hardcore de Slovénie et de l'autre les Grecs de Despite Everything. Le tout sous un très beau visuel.

    In-Sane place deux titres sur la première face. On retrouve toute l'efficacité et la hargne du punk hardcore du trio slovène. Le deuxième titre des Slovènes est même proche du post-hardcore tendance Birds in Row, Touche Amoré et ce genre de truc !

    Despite Everything squatte la face B avec deux titres. On est face à un truc plus punk hardcore traditionnel. Hyper bien foutu !

    12 minutes de bonheur pour qui aime le punk/hardcore !

  • Franz Ferdinand - La Tournée des Grands-ducs

    Ceci n'est pas un livre sur Franz Ferdinand et pas non plus un bouquin sur la musique. C'est en fait un bouquin écrit par Alex Kapranos, le chanteur de Franz Ferdinand. Ce dernier était cuisinier avant de percer avec Franz Ferdinand. Le journal The Guardian lui avait demandé d'écrire des courts articles sur la tournée de Franz Ferdinand. Il s'est amusé à écrire des articles autour des restaurants visités en tournée et sur la bouffe mangé !

    C'est assez original. C'est super facile à lire et ça permet de s'évader à travers la nourriture. Une trentaine de nouvelles d'une ou deux pages parlant de bouffe ! Parfait pour s'ouvrir le ventre :)

     

  • Charly Fiasco - Chroniques d'un temps détourné

    Charly Fiasco nous sort en 2016 son troisième album, "Chroniques d'un temps détourné". L'attente fut longue depuis "Un brin d'essence dans la déroute" sorti en 2011. L'album ayant été plusieurs fois annoncé et puis repoussé. Une version démo de 4 titres "marketing" étant même sortie pour faire patienter. Il sort comme les autres sorties du groupe chez Guerilla Asso.

    Les 4 Toulousains qui accueillent Manu Panier à la basse en remplacement de David Mareau, nous offre 12 titres ! Et dès la première écoute, c'est la grosse claque. Les Charly Fiasco reviennent avec un album plein ! Romain Boule et ses camarades nous offrent des textes revendicatifs (Que demande le peuple, Douze hommes en colère) ou festifs (Monsieur Pierre). Le tout sur fond d'un punk rock bien tranchant et sans fioritures ! C'est ultra efficace. A l'instar d'un Justin(e) ou d'un Guerilla Poubelle, les Charly Fiasco sont les patrons d'une scène punk rock française (chantée dans la langue de Molière) qui n'a rien à envier à l'efficacité des ricains ou des anglais. Après une écoute, on connait déjà la moitié des refrains par cœur et à la deuxième écoute, on se surprend déjà à chanter la plupart des titres à tue-tête avec le quatuor. D'ailleurs l'album tourne dans mon lecteur en continu depuis 3 semaines ! Avec ce troisième album, les Charly Fiasco arrivent à maturité.

    Avec "Chroniques d'un temps détourné", les Charly Fiasco sortent clairement un des albums de l'année ! A écouter de toute urgence et à ranger entre "Il faut repeindre le monde en noir" de Guerilla Poubelle, "Accident n°7" de Justin(e) et "The Terror State" d'Anti Flag !

  • Slack Bird/Tim Holehouse - Split

    Tim Holehouse (Uk) et Slack Bird (Finland) ont sorti un split début 2015. Lors d'une soirée probablement arrosée les deux gaillards ont enregistré deux titres chacun au banjo.

    Sur la première face, on retrouve le finlandais Slack Bird avec la compo Jouni et une reprise de Descendents Bikeage. Reprise assez surprenante et très originale. Tim Holehouse s'accapare la deuxième face avec lui aussi une compo personnelle, Bold et une reprise. Il nous offre New Noise de Refused en version solo et avec banjo. C'est là aussi assez déroutant par rapport à la version originale !

    Un excellent split 7 pouces. A conseiller à tous les amateurs de whisky, guinness ! Les 4 titres sentent bons la bière et la fond d'un bar ! Parfait !

  • Dead To Me - Moscow Penny Ante

    Moscow Penny Ante est le troisième album des Californiens de Dead To Me. Il est sorti en 2011 chez Fat Wreck Records. Le groupe a pas mal changé autour de Jack Dalrymple pour cet album. A l'heure actuelle, cet album est la dernière sortie de Dead To Me.

    Dead To Me nous offre un excellent troisième album. On est face à un truc moins énervé que Cuban Ballerina sorti en 2006. Dead To Me nous offre de l'excellent punk rock qui en 12 titres de 2 minutes 30 est super concis et donne envie de beugler avec eux ! Cet album est moins rentre dedans que Cuban Ballerina le premier album du groupe. Cette fois-ci, on navigue entre plusieurs courants du punk, un peu à l'instar d'un Against Me !

    Un excellent album de punk-rock qui devrait être décortiqué dans les écoles tant après 2 écoutes, les mélodies restent en tête et on se surprend à chanter avec le groupe !

  • Blondie - Plastic Letters

    Avoir son père qui te donne sa platine et qui te permet dès lors de piocher dans ses disques, c'est une bonne chose. C'est encore mieux quand il y a quelques disques qui en valent la peine.

    Plastic Letters des New Yorkais de Blondie est sorti en 1978 en pleine période punk. C'est le deuxième disque de la bande à Debby Harris. Du punk bien typé '77 à la sauce new-yorkaise (NY Dolls, Patti Smith, ...) et avec un chant féminin. On retrouve sur ce disque quelques classiques comme l'excellent "Denis" ou "I'm on E". La production n'est par contre pas exceptionnelle et le son a bien vieilli mais cela donne un cachet au disque. Ce n'est peut-être pas le meilleur album de Blondie, mais en tout cas, il ouvre la voie à la scène pop punk.*

    En résumé, c'est toujours bonnard de se plonger dans ses classiques !

  • Crazy Baldhead - The sound of 69

    Je n'ai aucune idée de comment ce disque est arrivé chez moi. Aucune idée d'où j'ai acheté ni quand j'ai acheté cette plaque. Le seul indice que me donne la pochette, c'est que c'est du ska. C'est sorti en 2008 et on retrouve du beau monde dans le groupe avec entre autres Vic Ruggerio, Victor Rice, David Hillyard (The Slackers), Alex Desert (Hepcat), Steve Jackson (The Pietasters).

    Le groupe veut faire hommage à l'année 1969 en reprenant 11 titres datant de cette année. Et ce à la sauce ska. Sur la plupart des titres, on retrouve d'autres invités au chant dont Bucket des Toasters. On a droit comme reprise à Come Together des Beatles, à Monkey Man des Stones, à 1969 des Stooges, à Communication Breakdown de Led Zep, à Wild Child des Doors, à Funky Drummer de James Brown. Certains titres comme Come Together sont reconnaissables, d'autres sont bien réarrangés et sont plus durs à reconnaître.

    L'effort est louable, mais l'album n'est pas transcendant. Je préfère clairement me replonger dans la discographie des Slackers ou de Hepcat. 

  • You nervous ? - Furry Tales

    Les Gantois de You nervous ? qui sillonnent la Flandre et l'Europe depuis 2013, sortent en ce début d'année 2013 un 1er album. On y retrouve 11 titres et c'est sorti chez Bearded Punk.

    Alors les 4 gars se disent fan de Blink 182 et des Uncommonmenfrommars ... On est clairement en plein dans ce genre de pop punk super énergique ! C'est super bien en place, ça donne envie de chanter les chœurs et les refrains à chaque écoute tout en dodelinant la tête ! 11 titres d'une moyenne de 3 minutes bigrement efficace !

    En bref, une belle réussite de la part des You nervous ? Avis à tous les amateurs de skate punk !