• Charly Fiasco - Plan Marketing & Stratégie de vente

    Les Charly Fiasco sont en pleine attente de la sortie de leur troisième album ... mais celui-ci ayant pris du retard et les Toulousains étant en tournée, ils ont décidé de sortir un 4 titres en attente de sa sortie. Celui-ci se nomme donc avec humour: "Plan Marketing & Stratégie de vente".

    On retrouve les Charly Fiasco exactement là où on les avait laissé avec "Un brin d'essence dans la déroute" sorti en 2011. Les 4 Toulousains nous offrent 4 titres qui annoncent un excellent album à venir pour fin novembre ou courant décembre. Ça sent bon le punk rock sans prise de tête, ça déborde d'énergie, ça dégouline de chœurs et de titres où il est possible de chanter les paroles en une demi écoute ... bref les Charly Fiasco nous annoncent un excellent album !

    (Edit)

    Par contre, qui est-ce ce Mr Pierre du titre 3 ? Je serai bien intéressé d'en savoir plus.

  • Gnarwolves - Chronicle of Gnarnia

    Gnarwoles est un groupe de Brighton (Angleterre). Les gars écument les routes depuis 2011. Ce Chronicle of Gnarnia est en fait une compilation qui reprend leur 3 premiers eps. Il s'agit de Fun Club sorti en 2011 (9 titres), de CRU sorti en 2012 (6 titres) et de Funemployed sorti en 2013 (4 titres). Ce album ne reprend pas les 5 reprises se trouvant sur le premier ep. On trouve donc 15 titres originaux des Anglais.

    Gnarwoles, c'est un paquet d'énergie, du punk teinté de hardcore, de folk-punk, d'emo ou même d'indie. Gnarwolves fait un peu la synthèse de tout ce qu'a sorti récemment l'Angleterre dans ce style de musique (Muncie Girls, Bangers, Arteries, Great Cynics et j'en passe). Un album ultra jouissif pour les amateurs du genre ! Les gars risquent de très vite devenir des références dans le genre !

    Gnarwoles ... c'est juste de la bombe ! Fonce sur cette compile, si tu ne possèdes pas encore leurs eps.

  • Nothington/Paper Arms - Split

    Cargo Records a eu la toute bonne idée de réunion pour un split deux groupes distants de quelques milliers de kilomètres. D'un côté les Nothington de San Fransisco et de l'autre les Paper Arms d'Adélaïde (Australie).

    Sur la première face, deux titres des Ricains qui envoient avec un punk rock bien pêchu tendance Hot Water Music et ce genre de came. Sur les deux titres, on a droit à une petite reprise du titre Idiot de Off With The Heads.

    Sur l'autre face, les tout aussi énervés Paper Arms avec à nouveau deux titres. A nouveau, une grosse débauche d'énergie; un punk bien tendu quelque part entre un Hot Water Music et un Fugazi. Deux petites pépites !

    En résumé, un plus excellent split qui fait le boulot !

     

  • The Poneymen - Hey ! Let's party with The Poneymen

    The Poneymen sont un OVNI qui est apparu dans le ciel musical belge en 2010. Depuis lors le groupe composé de plusieurs inconnus habillés en poney a pas mal écumé les scènes belges pour défendre sa musique basée autour de la surf music !

    En 2013, les gars nous offre un premier single qui est sorti en 7" via Zebra Recording. Sur la première face, on a droit à Let's party with The Poneymen. Titre surf invitant à faire la fête. Les gars ajoutent à la surf la présence d'un sax qui donne une belle couleur au morceau. Sur la deuxième face, The Poneymen est rejoint par Juliette Ponette pour un titre sentant bon la pop française des années 60/70. Un mix de surf, un mix de chant féminin ! Un côté décalé qui aurait eu sa place dans une compile Salut Les Copains !

    The Poneymen est une très belle surprise dans la scène belge ! Ils sont très peu nombreux à évoluer dans le même style et surtout avec une touche d'humour de ce niveau ! Un excellent premier "single" !

  • The Bushmen - Life's hard then we die

    The Bushmen est un groupe de Limoges existant depuis 1994. Par contre, aucune idée si le groupe est encore en activité pour le moment ... dernière trace sur le web en 2010. Life's hard est leur premier full album et date de 1998.

    A l'époque, on est en pleine vague émo punk/power punk et les Bushmen en seront un des dignes représentants de la scène française à l'instar des Burning Heads, Deap Pop Club ou autre Flying Donuts. Ce premier disque est en fait leur deuxième sortie (après un ep datant de 1997) et est sorti en deux versions différentes, un vinyl avec 13 plages et cette pochette et une version cd avec uniquement 12 titres et une autre pochette.

    Life's hard est un excellent album de power pop teinté d'émo et de noise. Ces 13 titres sont à ranger entre la rage d'un Jawbreaker et la classe d'un Samiam. Malgré que les Limousins n'aient pas eu la notoriété de certains de leurs compatriotes (Unco, Burning Heads, ...), leur discographie est à conseiller à tous les amateurs de power punk. Cet album est d'ailleurs un des meilleurs de la scène européenne de cette époque à côté des NRA. Une énergie punk qui suinte de tous les titres, des gros riffs, des passages plus mélo ... en bref, une toute belle réussite !

     

  • The Real McKenzies - Rats in the Burlap

    Les Canadiens de Real McKenzies jouant du celtic punk nous fournissent ici un 11ème album en 23 ans de carrière. Beau score ! L'album est sorti chez Fat Wreck. Le groupe a subi quelques changements de membres (suite entre autres à la mort de Dave Gregg, guitariste de D.O.A. qui les avait rejoint depuis 2010).

    Ce 11ème album est une très belle réussite et est à classer parmi les meilleurs albums des Real McKenzies (10,000 shots; Clash of Tartans; Loch'd & Loaded). On revient aux sources du celtic punk sans entrer dans un celtic punk trop hardcore ou trop folk. On navigue vraiment entre les 2. On a dès le premier titre l'impression de naviguer en terrain connu. Les Real McKenzies nous offrent une belle synthèse de ce qu'ils font le mieux: du punk celtic. C'est comme regarder un vieux film de De Funès que l'on n'aurait jamais vu; on sait dès le départ à quoi s'attendre et l'on sait que l'on va passer un bon moment ! Les chansons sont assez courtes et rapides, c'est ce qui fait le charme de cet album ! On ne s'en lasse pas.

    Un beau retour, 23 ans après leur début, des punks de Vancouver qui sont toujours là pour faire la fête, boire du Whisky ! Un des meilleurs albums du groupe.

  • Beatsteaks - Launched

    On est 1998/1999, nous sommes en pleine euphorie punk rock. The Offspring, Green Day, Rancid ont explosé les ventes, il y a quelques années. Ils ont leur place sur les grosses radios et sur MTV. Epitaph qui a entre autre sorti le And Come The Wolves de Rancid surfe sur la vague et sort une pléiade de groupes. Voulant "agrandir" leur marché le label va fonder une succursale européenne qui va être chargée de trouver des groupes de vieux continent.

    Dès 1998, Epitaph va donc sortir quelques albums de groupes européens: Escape de Burning Heads (Fr), Schizo (et d'autres) de Hederoosjes (NL), Got Another Answer de Looking Up (Be), One For The Money de Undeclinable Ambuscade (NL), 1 World 0 Futur de Terrorgruppe (De) et donc aussi ce Launched de Beatsteaks. Tous ces albums sont à trouver dans toute bonne discographie punk rock/skate punk. D'autres albums de Beatsteaks sortiront aussi sur Epitaph.

    Les Beatsteaks signent donc leur deuxième album en 1999 sur le label américain Epitaph. Cela va leur permettre de sortir d'Allemagne et de conquérir pas mal de fans. 14 titres de punk rock entre punk bien énervé avec quelques tendances hardcore. Les Allemands de Berlin proposent un excellent mix entre leurs diverses influences (Misfits, Nirvana, The Clash). Le groupe tournera à l'époque en compagnie de Bad Religion et Pennywise. Leur musique pouvant être classée dans la même veine que celle de leurs frères ricains.

    En résumé, ce disque doit se trouver dans toutes les bonnes discographies punk rock. Le meilleur album sorti par un groupe allemand !

  • Wank For Peace - We all were kids

    Wank For Peace a commencé à fouler les planches des bars et des salles de concert en 2008, ils sortaient d'ailleurs à l'époque une première démo. 7 ans plus tard, la parenthèse se referme. Le groupe ayant décidé de cesser ses activités fin 2015/début 2016 suite au départ vers d'autres horizons d'un de ses musiciens.

    Ce dernier album de Wank For Peace sort moins d'un an après le précédent, Fail Forward. Mais ce "We all were kids" n'est pas un nouveau disque; c'est la compilation de tout ce qu'a sorti le groupe (hormis les 2 albums). On retrouve sur cette dernière parution 24 titres tirés de Brain, Farts & Tits, leur démo de 2008; Making Onanism the key, l'ep de 2010; Sheep shots youth anthem, l'ep de 2010 sorti uniquement en version digitale; A Toaster in the bathtub, l'ep de 2011; leurs titres venant des splits avec Prevenge et Mon Autre Groupe. On retrouve quelques petites surprises en plus. En gros, rien de nouveau, mais un ensemble de vieux titres qui il est presque impossible de trouver sous format physique (le tout étant épuisé).

    Wank For Peace avec l'aide leur label CanISay ? Records nous offre ici un superbe cadeau de fermeture ! Un condensé de punk teinté de hardcore sans concession. Wank For Peace avec ses 2 albums et cette compilation aura vraiment marqué la scène française pendant 7 ans. Un groupe qu'il fallait voir absolument, un groupe de scène assurément ! On se rend compte avec ce 24 titres de l'évolution du groupe sur ces 7 années et on se rend compte surtout que les Wank For Peace avaient dès le début tracé les limites de leur style musical et qu'ils s'y sont maintenus avec une belle maitrise.

    Album à acquérir absolument et à classer entre les 2 autres albums du groupe ! Merci pour ces 7 ans de scène !

  • Less Than Jake - See The Light

    J'avais un peu perdu de vue les Américains de Less Than Jake. J'étais d'ailleurs passé à côté de cet album sorti en 2013 chez Fat Wreck. Pourtant ce 13 titres qui annonce un retour aux sources pour les gars de Gainsville est un très bon album.

    Less Than Jake nous replonge musicalement dans de l'excellent ska punk. Cet album est à ranger dans leur discographie à côté d'un Pezcore ou d'un Hello Rockview. Une paire de hits punk rock remplis de cuivres dont le titre Bless The Cracks est le parfait exemple de la maitrise du truc. Des cuivres bien présents qui apportent un plus au titre, un hyme catchy avec une belle présence de la guitare et un refrain qui reste en tête. Pour le reste, Less Than Jake nous prouve avec cet album qu'ils sont encore les meilleurs pour jouer du Less Than Jake et que pas mal de nouveaux groupes dans le même genre ont encore pas mal de cours à prendre !

    Ce neuvième album de Less Than Jake est donc à ranger parmi les meilleurs du groupe !