• Fair Do's - Trying Times

    Fair Do's est un quatuor de Manchester envoyant de l'excellent punk rock. Ce Trying Times est son premier ep et est sorti entre autre chez Bird Attack et No Reason Records en 2014.

    Les 4 gars balancent des titres super court avec une présence assez impressionnante des guitares. On navigue dans de l'excellent hardcore mélo super technique et ultra rapide; quelque part entre A Wilhem Scream, Dead Neck et Strung Out. Ce ep est une excellent entrée en la matière et une petite merveille dans le genre fast melodic hardcore ! A conseiller aux amateurs du genre !

  • War on Women - War On Women

    War On Women est un groupe de Baltimore composé de 3 filles (et 2 hommes). Ce disque éponyme est le troisième et est sorti en 2015 chez Bridge Nine Records.

    Avec War On Women on replonge dans ses cours version riot grrrls. Les Américains reprennent les leçons là où Bikini Kill et L7 les avaient laissé. Les 5 zikos balancent un punk/trash/grunge super efficace. Des titres assez court bien avec une énergie punk et quelques touches trash, métal ou grunge sont la ligne de conduites des 11 morceaux de cet excellent skeud. Comme leurs grandes sœurs, les War on Woman ont des choses à dire et des valeurs à défendre. Quelques titres suffisent d'ailleurs déjà à s'en rendre compte: "Servilia" ou "Pro-Life ?". C'est en tout cas hyper efficace.

    Ce troisième disque de War On Women est à ranger quelque part entre ses sœurs de RVIVR et les mamans que sont Bikini Kill, L7 ... voire même quelques Sonic Youth bien véner. Un excellent disque !

     

  • The Interrupters - The Interrupters

    The Interrupters est un "nouveau" groupe de la scène californienne. Le groupe a sorti en 2014 un premier album chez Hellcat Records et produit par Tim Armsstrong (de Rancid). Le groupe est composé de 3 frères dont 2 jumeaux qui tiennent respectivement basse/guitare et batterie. Aimee Allen, elle s'occupe du chant lead.

    Kevin le guitariste, tenait en fait les claviers lors de la dernière tournée Transplants (en 2011) et c'est à cette période qu'avec l'aide de Tim Armstrong qu'il a commencé à plancher sur le projet The Interrupters.

    Le quatuor nous sort un excellent album a mis chemin entre ska 2-Tone et street punk. 11 titres pour moins de 30 minutes d'une musique qui sent bon les influences de Rancid, Street Dogs, The Clash et Aggrolites voire des débuts de No Doubt. Outre la magnifique voix rocailleuse, nous pouvons discerner des rythmes simples, pas trop complexes, mais très entraînants, nous amenant facilement à chansonner, ce qui fait clairement la base dans ce street/ska/punk. Même si The Interrupters n'a rien inventé, le groupe se contente de reprendre les codes laissés entre autre par Rancid pour nous sortir un excellent premier album qui donne envie de chanter et de danser avec eux !

    Très belle réussite à ranger entre Transplants, The Clash et Rancid. Vivement la suite !

  • Sweet Empire - This Season needs torches

    Sweet Empire est un groupe hollandais. This season needs torches est son premier album (après 2 ep) et est sorti en 2011 via Shield Recordings. On y retrouve 12 titres.

    Les 4 bataves nous envoient de l'excellent punk rock. On navigue plutôt dans la veine californienne. Du punk rock assez rapide, proche du skate punk sans en être complètement. Le groupe a dû écouter des trucs à la Descendents et autres bons trucs du même style pour nous pondre un excellent premier album. Les titres s'enchainent en dépassant rarement les 2 minutes pour le plus grand plaisir des oreilles. L'album se termine par l'excellent No Road Untraveled .. rempli de chœurs !

    Pour les amateurs de Descendents ou de The Apers, foncez sur cet album et sur la discographie de Sweet Empire !

  • Black Sheep - Motion Pictures

    Les potes belges de Black Sheep sortent un nouvel album pour septembre de cette année 2015. Une version limitée a déjà vu le jour cet été (pour leur tournée). C'est à nouveau difficile de faire un compte rendu objectif alors que je vois presque tous les concerts du groupe et que je les accompagne depuis près de 10 ans un peu partout.

    Depuis le dernier album sorti en 2012, il y a à nouveau un changement de guitariste. Exit Jeremy et place à Romain qui est aussi le gars qui les enregistre depuis le début. Le quatuor nous sort 11 titres.

    Musicalement on reste dans la veine punk rock avec une petite tendance hardcore, mais les titres sont moins énervés que ceux de l'album précédent ... bon on est loin de la pop et des trucs tout mous pour autant. Quelques titres perpétuent ce qui a été fait dans l'album précédent comme All My Friends Are In Trouble ou Good Intentions. Du punk rock ultra rapide teinté d'une petit touche hardcore. D'autres titres s'écartent un peu de cette ligne et fleurent avec ce qui se fait actuellement dans la scène punk rock (Red City Radio, Iron Chic, ...). On retrouve quelques passages un poil plus mélo mixé avec un chant toujours aussi vener'.

    Comme les groupes précités, Black Sheep est un digne successeur de Latterman (référence dans le genre), dont la description wikipedia peut coller aussi à merveille aux Belges: " le quatuor jouait un punk rock énergique, aux guitares agressives et au chant rauque et parfois crié, proche du punkcore mélodique, mais Latterman prêtait aussi attention aux mélodies et aux refrains, toujours entraînants et propices à être repris en chœur".

    Bref si ce genre de truc comme Latterman, Red City Radio, ...; fonce sur le dernier Black Sheep, tout devrait t'y plaire !

  • No Bones - Belongings

    No Bones est un groupe de Montreal, Canada, né des cendres de Tightrope. Ce Belongings est sorti en 2013 et hormis une démo est la seule sortie du groupe qui semble être en pause (ou ne plus exister).

    Les 5 titres présents sur ce 7' sont autant de petites merveilles punk rock teinté de hardcore. Avec, parfois des touches street punk surtout dues à la voix (le titre Belongings en est le parfait exemple). Les gars à l'instar de leurs confrères de Prevenge nous sortent un excellent ep.

    5 titres à conseiller à tous les amateurs de Dead To Me ou Wank For Peace. Une belle première plaque pour ce groupe de Montréal !

  • Eels - Royal Albert Hall

    Eels a sorti en 2015, un triple vinyl live d'un concert enregistré le 30 juin 2014 au Royal Albert Hall de Londres. On y retrouve près d'une heure trente de musique et 28 titres. Les vinyls sont accompagnés d'un DVD qui reprend aussi le concert.

    Je suis un fana de Mark E Everett et de sa bande Eels. Mais on ne peut qu'applaudir des deux mains la réussite de ce live. C'est déjà le troisième live du groupe, mais c'est clairement le plus réussi.

    Eels et E, son chanteur/maître à penser/compositeur parcourt et réarrange à merveille les titres tirés de sa nombreuse discographie. E manie l'humour noir (et répétitif) entre les morceaux et nous entraine tout au long du live dans son univers magique. On est quelque part entre Bob Dylan, Tom Waits et la grâce d'un Nick Cave. Le lieu semble en plus apporté une touche en plus aux morceaux du groupe. Ce spectacle saisi sur le vif est bâti sur une sorte de storytelling qui le rend attrayant : E ne cesse de jouer avec un running gag plutôt mauvais dans lequel il passe son temps à qualifier sa propre musique de « vieux rock mollasse et casse-couilles » mais on en reparlera plus loin. Mais il y a surtout un faux suspense qui court tout du long au travers duquel on se demande si oui ou non Everett sera autorisé à jouer avec l’orgue géant et ultraprécieux du Royal Albert Hall. La résolution de cette intrigue dans le concert donnera lieu à un final surprenant, surréaliste et de toute beauté. On a droit entre autres à My Beloved Monster, Last Stop:this town, Gentlemen's Choice et un superbe final à l'orgue avec The Sound of Fear.

    Autre point positif du disque, plus on l'écoute et plus on a envie de recommencer ! Eels nous sort ici une petite (enfin plutôt une grosse) merveille. Pour moi, un des meilleurs lives de tous les temps !