• Rising Strike - Bite the hand that feeds

    rs_1081922403-300x300.jpgRising Strike est un groupe mancunien datant de 2009 (au moins), leur deuxième album, Bite The Hand That Feeds est sorti chez TNS Records en 2011.

    On navigue quelque part entre le skacore à la Capdown et Random Hand et le punk teinté de skacore à la Leftover Crack. Le son est bien crade, ça joue à toute vitesse et il y a aussi un sax qui donne un ton un poil cuivré à l'ensemble. Le truc est bien en place, mais on est loin de la qualité des références du groupe. Le groupe m'avait déjà donné cette impression en live d'être un peu des seconds couteaux.

    Disque et groupe plutôt à conseiller aux vrais amateurs du genre.

  • The Pookies - Dirty flower

    the pookiesDirty Flower est le premier ep des Pookies. Je viens de le retrouver encore emballé au fond d'une pile de skeud et comme leur deuxième album est un de mes disques de chevet ... je me suis empressé de le mettre sur la platine.

    Il est sorti en 2002 alors que le groupe existait depuis 3 ans. Avec ce 7 titres, on est encore loin du Stunt, fights and Mariachies qui sortira en 2005 chez Dirty Witch. Mais néanmoins, on a les prémices de ce que seront les Pookies par la suite. On n'est pas encore au stade du punk rock énervé (voire fou), mais on a déjà de très belles racines punk rock.

    On découvre un groupe, avec ce premier ep, encore jeune qui milite au niveau punk rock dans la zone Unco/Burning Heads ... qui, eux, règnent déjà en maître à l'époque sur le punk rock en France. Il faudra attendre la suite en 2005 pour que les Pookies (avec Stunt, Fights & Mariachies et les tournées avec Swad) rentrent dans la cour des grands !

  • Casually Dressed - The Fine Line

    14257_902515226428563_6768555501682873453_n.jpgCasually Dressed est un jeune groupe allemand existant depuis 2012. The Fine Line est son deuxième ep et la sortie est prévue pour le 8 octobre chez Flix Records.

    J'avais eu l'occasion de voir le groupe en 2012 et ils semblaient très jeunes et peu à l'aise sur scène. Avec ce deuxième ep, on sent que le groupe a parcouru pas mal de chemin (pas mal de tournées et de dates ont coulé sous les ponts). Le truc est bien plus en place et sonne beaucoup plus abouti. On retrouve sur cet ep 7 titres de punk rock parfois teinté de touche émo. Il me reste maintenant à revoir le groupe sur scène en espérant que l'évolution sonnera autant en live !

    En résumé, une très belle progression de la part des Allemands qui semblent encore avoir moyen de faire mieux.

  • Black Pigeon - On se partagera les miettes

    black pigeonBlack Pigeon est un groupe de Toulouse avec Guts aussi présent dans Saturn et Mato aussi présent dans Charly Fiasco. Les gars ont monté Black Pigeon, il y a quelques années pour continuer à s'occuper à côté de leur premier groupe. Ce "On se partagera les miettes" est sorti en 2014 sur Les Disques de Géraldine (le label punk de Toulouse), Panda Records et Never Trust An Asshole. On y retrouve 12 titres punk rock.

    Dès le départ on se rend compte que les textes sont assez noirs: "Sortir la tête de l'eau; plus je force et plus je m'enfonce" (Sable mouvant), "La gueule en carton, les yeux délavés. Vivre sans raison" (Le plafonnier), ... Musicalement, le truc est bien ficelé. Ça sonne punk rock comme il faut, les textes et les refrains sont super accrocheurs, ça joue à toute vitesse ... tout est là. Par contre, après plusieurs écoutes du disque, il y a toujours un truc qui me chiffonne; est-ce la noirceur des textes, le fait que c'est un style déjà entendu ... je n'arrive pas à savoir.

    En définitive, je dirai que les Black Pigeon avec cet album font le taf comme il faut, mais qu'il manque un petit truc pour vraiment sortir du lot et donner l'envie de ré écouter l'album en beuglant les refrains comme un gosse.

  • Ghouls + Riskee and The Ridicule + Spoons Of Knowledge @ Le Spione - Bruxelles - 27/08/14

    spoons of knowledge, riskee and the ridicule, ghoulsHop, hop ... je reprends les comptes rendus de concert (enfin si le temps me le permet). Fin du mois d'août, quelques concerts avant la rentrée scolaire. Je démarre le programme à Bruxelles avec deux groupes anglais en tournée Ghouls et Riskee and The Ridicule ainsi qu'un quatuor bruxellois, Spoons Of Knowledge.

    C'est ces derniers qui ouvrent le bal avec un concert d'une quarantaine de minutes. Je les avais vu il y a ! ou 9 mois et le souvenir que j'en avais, était "bien ... mais encore un peu jeune". Ils ont entre temps changé de batteur et ils ont clairement muri. Le set est bien en place, bien rodé devant un public acquis à leur cause (l'avantage de jouer "à la maison"). Un excellent rock qui est bien en place sur scène. A revoir !

    Suit Riskee and The Riducule, groupe de Londres ... et là, changement de style; on passe à du ska teinté de hip-hop. Le groupe est chaud bouillant sur scène et le public est super réceptif et danse dans tous les sens. Très belle découverte que ce groupe qui me fait penser au début de Sonic Boom 6 (avec chant masculin).

    Ghouls terminent la soirée et terminent d'achever ceux qui en veulent encore. Les 5 gars balancent du ska punk dans la veine de Random Hand et ce genre de truc super énergique ! A nouveau une très belle découverte !

  • Dark Country - Dark Country

    0001558515_10.jpgDark Country est un groupe de Portland, Oregon qui existe depuis 2009. Ce disque est son premier album complet. Pour l'Europe, il est sorti chez Gunner Records. J'ai eu l'occasion de suivre les gars pour quelques dates en mai en Europe ... en live, ils assurent !

    C'est aussi le cas avec cet album 8 titres. On est face à du rock bien lourd aux multiples influences ... les gars se considèrent comme du Sabbath rapide ou du Maiden sous weed. Je pencherai plutôt pour du Sabbath qui aurait bouffé du Black Flag. On est effectivement dans un truc avec des tendances métal (avec d'ailleurs un paquet de solo). Je rattacherai ça aussi quelque part entre les Misfits et Danko Jones. Ça beugle bien, ça envoie des solos super courts à tout moment: du tout bon son ... juste assez punk et rock comme métal pour pouvoir ravir mes oreilles. Rapide et efficace !

    Encore une toute belle sortie/découverte chez Gunner Rcds !

  • Shut Up ! Twist Again ! - We laught at danger

    a3438936050_2.jpgShut Up ! Twist Again ! est un jeune groupe de Bayonne (en France). Ce We Laugh At Danger est leur premier cd sorti en autoprod. On y retrouve 11 titres.

    Lors de la première écoute du cd, j'ai eu l'impression que le truc partait un peu dans tous les sens et que les gars n'avaient pas encore bien défini leur style ... tout en étant bien dans le punk rock ! Après plusieurs écoutes, cette impression est toujours là, mais n'est plus dérangeante. Elle apporte un plus à ce skeud ultra rapide (à peine 25 minutes), cela varie de titres assez rapides à des trucs plus punk melo et même des titres avec des passages acoustiques.

    Très belle découverte, qui je l'espère, annonce d'autres sorties de ce sympathique groupe du sud. A conseiller à tous les gars qui ont dans leur discographie des disques d'Iron Chic, Red City Radio, Pennywise, Tim Vantol, ...

  • Ghouls - Ten Thousand Words On

    ghoulsGhouls est un jeune groupe de Londres. Il comprend en son sein, le guitariste d'Imperial Leisure. Le groupe est composé de 5 membres assez jeunes.

    Musicalement, comme très souvent avec les groupes anglais, c'est en place. Le groupe balance un ska punk proche du skacore. C'est super énergique, ça part dans tous les sens. On est pas loin d'un truc à la Random Hand ... tout en étant légèrement plus pop par moments. En écoutant l'album, on sent déjà que le truc est taillé pour le live et déborde d'envie et d'énergie !

    En résumé, Ghouls est un nouveau groupe issu d'Angleterre qui mérite qu'on y jette une oreille plus qu'attentive. En attente de les revoir en live et d'un deuxième album !

  • Implants - From Chaos to order

    implantsQuand un Ten Foot Pole, un Strung Out, un Pulley et un The Tank! s'ennuient dans leur Californie profonde, les gars décident de se retrouver dans le fond d'un garage et de trouver un chanteur pour monter un petit projet sur le côté. Avec les gus présents et dès les premières notes du cd, on se rend compte que ce side-projet est plus qu'un petit projet pour s'amuser. Implants existe depuis 2013 et a déjà pas mal tourné pour défendre ce premier album sorti fin 2013.

    On y retrouve 12 titres qui sentent bon les 90's et le punk rock mélo. On est clairement dans le veine de ce que les gars font avec leurs groupes respectifs, mais c'est bon d'entendre en 2013, des "nouveaux" groupes qui sonnent de cette manière. Le disque s'écoute d'une traite et est - n'ayons pas peur des mots - une petite merveille dans le genre. Il ira se ranger à côté des albums phares de No Use, de Pulley, de 1208, de Good Riddance, de Pennywise ... et il ne dénotera pas dans cette belle série.

    Des quarantenaires qui font du punk rock comme ils le faisaient lors de leur 15/20 ans, c'est juste du tout bon pour les oreilles !!!

  • A Wilhelm Scream - Partycrasher

    a wilhelm screamA Wilhelm Scream a sorti en 2013 son quatrième album depuis 2002. Il a cependant fallu attendre 6 ans depuis Career Suicide le disque précédent. Il est vrai que ce dernier a permis au groupe d'exploser et les gars ont donc traversé le monde dans tous les sens pendant 5 ans pour le défendre sur scène.

    Malgré l'attente, en 6 ans d'absence discographique, hormis le fait qu'A Wilhelm Scream est passé chez NO Idea Records, pas grand chose à signaler point de vue évolution musicale. Attention, cela n'a rien de négatif. Career Suicide était une bombe punk/hardcore, ce Partycrasher l'est tout autant. Les gars continuent à envoyer des titres à toute vitesse quelque part entre du Propaghandi et du Strung Out. Avec 11 titres, l'album est super efficace: ça cogne toujours aussi fort, les guitaristes jouent toujours aussi vite et le chant continue (avec un max de chœurs) à alterner chant rapide et passage plus mélo.

    En gros, une très belle suite donnée à leur album phare. Pourvu maintenant qu'il faille attendre moins longtemps avant un nouvel effort studio.