• Madness @ BSF - 11/08/13 - Bruxelles

    madness, the inspector cluzo, rachid taha, dandy warholsLe BSF est un festival d'une dizaine de jours s'étalant sur 3 scènes dans le coin du palais royal à Bruxelles. Madness était la tête d'affiche de la journée du dimanche. L'occasion de revoir les Anglais pour pas trop cher et pas trop loin.

    Les Gascons de The Inspector Cluzo ouvraient la grande scène. Qui paraissait vraiment grande pour ce duo guitare/batterie. Le groupe s'en est sorti haut la main avec comme à son habitude un set plein d'humour et de rock'n'roll. Par moments, leur délire et leur musique me fait penser à The Experimental Tropic Blues Band. Le groupe n'a pas non plus peur de dire ce qu'il pense sur un peu près tout (le music bussiness, Madness, Hollande, ...). Toujours aussi bon avec bien sûr le titre "Fucking the bass player" ainsi que quelques nouveaux titres. J'écoute de loin Rachid Taha et son rock teinté de music arabisante. Le concert se clôture par sa reprise du Rock The Cashba des Clash. Je fais de même avec les Dandy Warhols et leur pop bien anglaise. Mon esprit est plus tourné vers les potes et le bar que vers les Dandy Warhols. Madness débarque vers 22h30 pour un concert de plus ou moins 1h30. Comme d'hab, ça démarre super bien avec One Step Beyond, mais très vite le concert s'essouffle avec pas mal de titres du dernier album entre autres. Il faudra attendre l'horrible reprise de Highway to hell avec le saxophoniste au chant et tout ça sur bande (les autres musiciens le regardant faire !) pour que Madness déboule enfin avec ses tubes: Baggy Troussers, Our House, ... et un excellent rappel avec Madness et Night Boat to Cairo.

  • Ieper Hardcore Fest @ Ieper - 09/08/13

    adolescents, black flag, jello biafra and the guantanamo highschool, street dogs, mondo generator, face to face, downset, valient thorr, fisrt blood, TSOL, brutality will prevailCela fait quelques années que l'affiche du Ieper Hardcore Fest me tente, mais c'est la première fois que je fais le pas d'y aller. Je n'y suis allé que le vendredi, ce jour-là rassemblant presque tout ce que je voulais voir.

    Je suis arrivé sur place pendant la prestation de Brutality Will Prevail qui balance du gros son bien hardcore. Pas trop mon truc ... J'ai raté Jucifer passant mon temps à discuter avec quelques copains croisés sur place. Le premier groupe que je vois est donc TSOL, papy de la scène punk ricaine. Le chanteur est habillé avec une jupe (genre jupe traditionnelle bretonne) et le haut d'un costard ... tout sauf classe. Voilà la set list joué par le groupe: World War III, Terrible People, Superficial Love, Die for Me, Property Is Theft, Sodomy, Dance With Me, Abolish Government/Silent Majority, Fuck You Tough Guy, Serious, Code Blue. Très belle confirmation en live de ce que je pensais du groupe, le public répond d'ailleurs présent et semble plus que satisfait.

    Après leur concert, je continue à passer du temps à discuter et boire des coups avec des potes et je ne vois donc pas Circle Takes The Square ni First Blood, gros hardcore bien dégueulasse. Valient Thorr joue sous la chapiteau et est une véritable découverte. Je ne connaissais le groupe que de nom. Les gars m'ont conquis avec leurs 35 minutes d'un set teinté de rock'n'roll. Vraiment tout bon ! Downset suit ensuite sur la grande scène. Ce groupe a bercé mon adolescence et je n'avais pas encore eu l'occasion de les voir. Le groupe a depuis quelques années un nouveau chanteur, mais je ne ressens pas trop la différence. Je suis comme un gamin revenu en enfance devant le groupe qui fait un très bon concert avec un très belle setlist: Empower, Play Big, Take 'em Out, Breed The Killa, Forgotten, Fire, Eyes Shut Tight, Pure Trauma, Against the Spirits, Downset et Anger pour clôturer ! Parfait ! Je reste ensuite devant la main stage pour le concert de Adolescents. Les papys (encore) s'en sortent haut la main avec un très bon concert (No Way, Operation FTW, Lockdown America, Who is dramaticus, Self Destruct, Forever Summer, Serf City, California Son, L.A. girl, Big rock, Tic Tack, Amoeba, OC Confidential et Kids of the black hole).

    Retour ensuite sous le chapiteau pour le concert de Street Dogs. Je suis un peu déçu par leur set, le son n'était pas top et je les avais déjà vu bien meilleur. Enfin, ils balancent toujours du street punk de grande qualité, mais j'avais déjà vu mieux. Face To Face suit sur la main stage avec pour eux aussi un concert décevant. Je trouve le set très plat et je trouve qu'il y a peu de monde pour le groupe. A revoir en salle ! La claque va venir de Mondo Generator qui suit avec un set super impressionnant. Mondo Generator, c'est le groupe de Nick Oliveri, premier bassiste des Queens of the stone age. On est ici face à un truc plus rock'n'roll, un trip entre rock psyché super rapide et du gros rock'n'roll. Un belle claque pour un set très intense. Jello Biafra et The Guantanamo Highschool renverra une claque sur l'autre joue. J'avais déjà vu le groupe, il y a 2 ans et j'avais été super déçu. C'est l'inverse cette fois-ci, Jello Biafra est au sommet de sa forme et propose un excellent concert. Au programme: Strength Thru Shopping, John Dillinger, New Feudalism, Road Rage, Barackstar O'Bummer, Mid-East Peace Process, California Über Alles, The Cells That Will Not Die, Nazi Punks Fuck Off, Pets Eat Their Master, Holiday in Cambodia. Après Jello Biafra, place à Black Flag qui sera une grosse déception. Le concert est poussif, le groupe semble avoir été atteint par la limite d'âge tant cela semble lent et emprunté. Belle déception.

    Pour une première et certainement pas dernière, je ne suis pas déçu par le Ieperfest. Le festival est de taille humaine (tout est à moins de 2 minutes, pas de files, ...),l'ambiance est vraiment bon enfant et la programmation peut être intéressante. Pour cette année, je retiendrai: Downset, Jello Biafra & TGHS, Mondo Generator, TSOL et Valient Thorr.

     
     
     
  • The Casualties @ DNA - 07/08/13 - Bruxelles

    immigrants, the casualtiesRetour à Bruxelles et hop, direction le DNA pour clôturer un périple de six jours de concerts d'affilé. La soirée est sold out peu après l'ouverture des portes. Le bar est plein à craquer et la chaleur est bien présente. Immigrants, combo bruxellois ouvre pour The Casualties. C'est la première fois que je les vois jouer. On est dans la veine punk US des années 80' (plutôt côté cote est). Le chanteur passe son temps dans le public et celui-ci est au taquet devant le groupe, ça pogote déjà dans tous les sens. Le groupe s'en sort bien malgré quelques problèmes techniques au tout début du concert. The Casualties débarquent sur le coup de 21h15. On a ensuite droit à 50 minutes de punk ricain. Le public est à fond ! C'est la deuxième fois que je vois The Casualties et j'ai toujours un peu mal avec leur musique que je ne trouve pas assez variée. Après une demi-heure, j'ai l'impression d'avoir déjà tout entendu, ce qui n'est vraisemblablement pas le cas du reste du public qui est chaud patate !

  • Leftover Crack @ Batofar - 06/08/13 - Paris

    leftover crack, anti vigilante, mon autre groupeDeuxième soirée à Paris avec Leftover Crack, vu deux jours plus tôt. Le concert a lieu au Batofar (le nom décrit clairement l'endroit) et on est toujours avec des prix parisiens.

    Mon Autre Groupe ouvre la soirée. On commence donc avec 20 minutes de trashcore. Ca va toujours aussi vite, on ne comprend toujours rien aux paroles et Fanny la chanteuse se dépense toujours autant. Bonne mise en jambe. Les Anglais d'Anti Vigilante suivent. Comme Lefto, je les ai déjà vu deux jours plus tôt. Ils font donc toujours du skacore avec un chanteur qui parfois sort le sax. On est toujours dans la veine de Random Hand sans en avoir la qualité. Je quitte le concert après une demi heure de set trouvant celui-ci trop redondant. Leftover Crack clôture la soirée avec un excellent concert. Un niveau encore au dessus par rapport à celui d'Anvers. A nouveau, on a droit à quelques reprises de Chocking Victim. Le public est aux anges et se donne à fond ! Le groupe, le lui rend bien.

  • Mad Caddies @ Glazart - 05/08/13 - Paris

    get dead, mad caddies, belvedereDirection Paris pour 2 soirs de concert d'affilé. Le mini trip commence par le Glazart et une belle soirée avec Mad Caddies, Belvedere et Get Dead. J'arrive sur place un peu avant l'ouverture des portes et attend patiemment de rentrer dans une chouette salle avec des prix bien parisiens (6€ la bière !).

    Get Dead que je vois pour la troisième fois depuis le début de l'été, fait un excellent concert. Un mélange de punk, de street punk et de rock'n'roll. De mieux en mieux, au fil des concerts vus. En 35 minutes, le groupe a bien mis dans sa poche le public déjà bien présent. Belvedere et son punk mélo joué à grande vitesse débarque ensuite. 40 minutes d'un tout bon show. Le public commence à être chaud bouillant devant la scène et le groupe fait un excellent concert. C'était la première fois que je voyais Belvedere en salle et je ne suis pas déçu. Mad Caddies termine la soirée avec près d'une heure trente de concert. Le set list est assez semblable à celle du concert vu quelques jours plus tôt. Le public bien présent est par contre bien plus chaud dans cette salle de 350 personnes que sous un gros chapiteau. Le meilleur concert de Mad Caddies vu depuis celui de Dour il y 7 ou 8 ans.

  • Foolish - The good old days

    foolishThe good old days est la troisième sortie des Français de Foolish. L'album est sorti sur leur album, Tools Records et chez quelques copains à eux (Beer Records, Carnage, ...). Pour ce petit album (9 titres), gros changement en perspective chez Foolish. Changement de bassiste et surtout exit le cuivre. Le groupe ne compte plus que 4 musiciens.

    Les neufs titres sont donc loin du skacore que le groupe avait l'habitude de jouer jusqu'ici. On navigue dans un registre nettement plus punk/hardcore. On est quelque part entre Dead To Me et A Wilhem Scream. Ca va vite et on est plutôt dans un registre plus technique niveau punk rock. J'ai d'ailleurs un petit faible pour la dernière plage de l'album: Penalty; 40 secondes de punk rock bien branlé !

    Le changement de style effectué par Foolish est réussi ! Reste à attendre la suite ....

  • Greedy Guts - Songs and Bullets

    greedy gutsGreedy Guts est un groupe de Toulouse et ce Songs and Bullets est sa dernière sortie qui date de 2005 et est sorti via Slow Death et Kicking Records. Ce disque n'a failli jamais voir le jour suite à la faillite du label du groupe. Greedy Guts, à l'instar des Burning Heads et autres Unco, est un vétéran de la scène punk rock en France.

    Sur ce Songs and Bullets, on retrouve 13 titres de punk rock mélodique chanté en anglais et étant assez rapide. On peut les situer quelque part entre Hard-Ons et Ramones, avec un chant assez clair faisant parfois penser à des trucs plus "propres" comme les premiers Blink 182. Ce disque est plutôt destiné aux amateurs du genre, pour les autres, il ne sera clairement qu'un disque de punk rock à roulettes de plus.

  • Leftover Crack @ Kavka - 04/08/13 - Antwerp

     

    Je suis arrivé avant l'ouverture des portes dans ce centre des jeunes anversois. La salle tout en longueur avec un bar dans la pièce derrière est assez cool. Et me fait penser dans sa conception à un mini Vk*.

    Outline ouvrait la soirée. Formation flandrienne qui joue du punk/hardcore. Il y avait peu de monde dans la salle pour les écouter. A revoir dans des meilleures conditions. Les potes de Black Sheep ont ensuite joué une demi huere devant une salle légèrement olus remplie. Bon concert pour les moutons noirs avec pas mal de'énergie dégagée. Place ensuite aux ricains de Get Dead que j'avais déjà pu apprécier au début de leur tournée. Les gars balancent du punk rcok avec des touches street punk qui envoient du bois. Comme lors du Mighty Sounds, je suis sous le charme des 5 gars de SF. Excellent, même si le public regarde le concert assez passivement. Place ensuite à Anti Vigilante. Les Anglais jouent du skacore dans la même veine que Random Hand (avec un sax au lieu du trombonne). Mais malheureusement, ils n'ont pas - je trouve - le niveau de ces derniers. Je ne regarde le concert que par bribes, mais ça sonne sans me convaincre à 100%. Place ensuite à Leftover Crack qui m'avait déçu lors de leur passage au Mighty Sounds. C'est l'inverse cette fois-ci. Gros concerts de la part des New-Yorkais. Hormis le chanteur, le bassiste est aussi celui d'origine. Le second guitariste étant celui d'Anti Vigilante qui s'enchaine deux concerts par soir. Le chanteur communique pas mal avec le public, boit énormément de Wihsky entre les morceaux et le public est déchaîné (pogos, stage, ...). La set list est cool avec 3 ou 4 titres de Choking Victims en prime.

    Une toute belle soirée placée sous le signe du punk/skacore et avec Leftover Crack qui a effacé de ma mémoire son abominable prestation du Mighty Sounds.

  • Charly Fiasco/Wank For Peace @ DNA - 03/08/13 - Bruxelles

     

    charly fiasco, wank for peace, small brainsPetite soirée placée sous le signe du punk rock au DNA avec la dernière date de la tournée des français de Charly Fiasco et de Wank For Peace. Ce sont les locaux de Small Brains qui ouvrent. Le combo bruxellois n'a plus joué depuis un petit temps et intégre un nouveau membre en son sein, Billy l'ancien trompettiste de Happening Leek qui les rejoint au trombone. Ils jouent du punk/hardcore teinté de cuivres et ils s'en sortent pas mal devant un public venu principalement pour eux. Le trombonne s'intègre pas trop mal sur les anciens titres et trouve parfaitement sa place dans les nouveaux titres. Un bon début de soirée. Wank For Peace et son punk hardcore suit. Les gars enchainent les titres avec une précision d'orfèvre. C'est toujours aussi bon en live ! Les Charly Fiasco terminent la soirée avec Jérôme de Mon Autre Groupe à la batterie pour la moitié du set et Flo des W4P pour l'autre partie. Malgré ces changements de batteur, le concert est vraiment cool et on remarque à peine l'absence de Jules (le batteur habituel). Comme à chaque fois, Romani fait le spectacle et cela plait au public. Une grosse demi heure de punk rock avec la plupart des titres de dernier ep et quelques anciens (Mon pire souvenir de concert, Un exutoire pour névrosé). Une belle soirée punk rock bien comme il le faut !

  • Strandfuif @ Glabbek - 02/08/13

     

    mad caddies, the datsuns, marky ramonesRetour au Srandfuif après avoir manqué l'édition de l'année dernière (avec Boy Set Fire, Heideroosjes & Sick Of It All). Cette année, l'affiche était moins grosse et moins bandante. Mais l'ambiance du festival et la présence de Mad Caddies a l'affiche a suffi à me convaincre.

    Lorsque j'arrive sur le site (après un passage par un camping et un parking désert), je me rend compte que le chapiteau a été réduit au moins de moitié (il ne sera d'ailleurs jamais très rempli).

    Je suis arrivé au début du concert des Néo-Zélandais de The Datsuns (en ayant raté les 2 premiers groupes), ça envoie du rock assez bien foutu, mais ça n'arrive pas me convaincre plus que quelques morceaux, ce qui semble être aussi le cas de pas mal de monde. On a droit à une heure de set d'un truc assez fade, le bar fera plus l'affaire. Vers 22h, c'est au tour des Mad Caddies de monter sur scène, le public afflue devant la scène et se trémousse pendant un peu plus d'une heure aux sons du ska punk du groupe de Santa Barbara. Un excellent concert, du très bon ska punk, un peu de reggae, une belle présence des cuivres et un public ravi qui saute dans tous les sens. Parfait ! Marky Ramones et son Blitzberg Band (ou je ne sais quel nom en l'hommage au Ramones) jouent après Mad Caddies et clôture la soirée. On retrouve donc Marky Ramones a la batterie et un backing band pour le reste. On a droit à ne bonne partie de discographie des Ramones. Mais le tout manque terriblement de saveur et sonne creux. D'ailleurs le public quittera petit à petit les lieux durant le concert. Belle grosse arnaque de la part de Marky Ramones qui fait du fric sur son nom (attention, ceci est dit sans porter un jugement).

    En définitive, bien content d'avoir fait le déplacement pour Mad Caddies et j'espère que l'année prochaine, l'affiche sera à nouveau plus conséquente en punk rock.

  • The Attendants - Division act in the human nation

    the attendantsCe Division Act in The Human Nation est le premier album des Nantais de The Attendants. A l'époque (2011), on retrouve au chant Alex, le chanteur de Justin(e); mais celui-ci a quitté le groupe entre temps. Le groupe comprend aussi son frère à la basse et au chant ainsi que Ollar (de chez Justin(e) aussi) à la guitare et le frère de ce dernier à la batterie. Le tout est enregistré par Fab, bassiste des Justin(e).

    The Attendants est donc un peu le petit frère de Justin(e). Les gars nous proposnte 15 titres de punk rock chanté en anglais et influencé par le punk anglais. Même si en matière humaine le groupe est très proche de Justin(e), je trouve que musicalement il n'évolue pas trop dans la même veine. Il me fait plus penser à des trucs plus anglais comme The Arteries, Bangers et ce genre de trucs. On retrouve aussi un titre qui parle de football comme c'est souvent le cas avec Alex, il s'agit ici de l'excellent titre Toto Schillaci.

    En gros, même si la filation est grande, ce groupe n'a rien à envier à Justin(e) et mérite pas place dans n'importe quelle discothèque punk rock tant il est bien foutu et agréable à écouter !

  • Burning Heads/Adolescents - Split

    burning heads, adolescentsDeux légendes du punk rock se sont réunis en 2009 pour un split vinyl. Sur une face, on retrouve les Burning Heads. Vétérans de la scène punk rock française. Ca fait près de 25 ans que les gars font du punk à roulettes. Sur leur face, on a droit à deux titres originaux et une reprise de Adolescents (No Way). Ces vétérans de la scène punk IS reprennent aussi un titre des Burning, I Was Wrong avec aussi 2 titres originaux.

    Un petit split - avec seulement 6 titres -, mais un split avec deux légendes dans leurs pays respectifs (voire plus pour les Adolescents !). A nouveau, à conseiller à tous les amateurs de skate punk.

  • Nofx - Self/entitled

    SelfEntitled_300dpi_1500_rgb__22043_zoom.jpgSelf Entitled est le dernier album des papys du punk rock que sont NOFX. Il est sorti l'année dernière (2012) sur le label du gros Mike, leur chanteur.

    Bon, si le punk rcok à roulettes est pas ton truc, cesse de lire cette chronique. Si c'est ton truc, on a droit à un nouvel album de NOFX. Les gars, après 30 ans de carrière, arrivent toujours à sortir de l'excellent punk rock. C'est toujours autant rempli d'humour, ça ne se prend pas le chou et ça fait ce que le groupe sait faire de mieux: des pop/punk songs d'une moyenne de deux minutes. Il n'y a pas sur cet album un véritable single comme sur certains (Linoleum, Don't call me white, ...) mais juste 12 titres de NOFX et c'est déjà bien suffisant !

  • A Band of Buriers @ DNA - Bruxelles - 30/07/13

    A Band of BuriersPetite soirée calme proposée par Hexagen BXL avec au programme les Anglais de A Band of Buriers pour leur première date en Belgique. Le DNA est bien rempli et le concert tarde à commencer (groupe parti se changer et ingé son dans la nature), il fait étouffant et c'est la première fois que je transpire lors d'un concert acoustique. Vers 21h20, le groupe va monter sur scène. Au centre (et occupant presque toute la place); un chanteur (parfois guitariste) habillé à la Beastie Boys. Il est entouré par des choeurs, un clavier et un violoncelle, tous avec leurs habits du dimanche, ce qui contraste pas mal avec le leader du groupe. Musicalement on est face à un truc super classe, quelque part entre du Sigur Ros ou du Portishead très calme pour la touche apporté par l'orchestre et le tout avec un chant qui varie entre rap/spoken word et chant plus pop/folk. C'est super beau et envoutant. Les gens sont scotchés devant la scène et le groupe semble prendre son pied. Très belle découverte, loin des trucs bruyants que j'écoute habituellement.