• Festytotem @ Kain-la-Tombe - 22/09/12

    abuzska, dirty bees, black sheep, barrio populo, skank killaJe suis arrivé au Festytotem juste pour la prestation du deuxième groupe, les Dirty Bees. Le chapiteau était encore loin d'être rempli mais les gars ont assuré. Leur set était très semblable à celui de Namur de la semaine précédente. Quelques nouveaux titres comme Ghost Town et des titres plus anciens comme Deux hommes, Look Out (avec Vankou en featuring). Les locaux d'Abuzska ont suivi. J'avais entendu beaucoup de bien sur eux. Je suis malheureusement resté sur ma faim. Le groupe joue une sorte de reggae/ska/dub. C'est pas trop mon truc. Changement de style complet avec le punk rock des Black Sheep qui ont bien envoyé la purée ! Très bon concert devant un public assez déchainé. Les nouveaux titres passent de mieux en mieux en live. J'ai raté le début de Barrio Populo, mais j'ai vraiment bien aimé le reste de leur concert. Je m'attendais encore à une enième fanfare et ce ne fut pas du tout le coup. Le groupe lyonnais joue du rock/folk dans la veine des Fils de teuphu. Ca m'a même fait penser par moment à du Noir Désir (la voix du chanteur y est pour quelque chose). Belle découverte en tout cas. Les Skank Killa avait la dure tâche de clôturer le festival devant un chapiteau qui s'était bien vidé après le concert de Barrio Populo. Je les avais vus au début de l'année, mais je n'accorche toujours pas trop à leur dub.

    En résumé: des copains, trois bons groupes et deux qui sont moins mon truc.

  • Lecture musicale

    joker in the park, shoot to kill, a blocPas mal de fanzine sont passés entre mes mains ces derniers temps, voici un compte-rendu des 3 plus vieux que j'ai lus.

    Shoot to Kill, numéro  (février 2012). Ce Zine est un nouveau projet où l'on retrouve derrière la plume pas mal de gars dont Nasty Samy (Megazine), Mickson, GrodadEric, Jean sé et Toniorocks entre autres. C'est Nasty Samy qui est la base du truc, donc on reste dans ses domaines de prédilection: la musique (punk et métal), les séries Z et les bouquins. Au programme un dossier sur le label Deadlight entertainement, un discussion autour du film Echap et un compte rendu du Fest de Gainsville. Le tout est gratuit !

    A bloc, numéro 1 (mai 2011) est un nouveau zine. Il est plutôt dans la veine de Cheribibi. On navigue dans le milieu punk qui a des choses à dire. Au programme, interview de Bobby Six Killers, de Loran des Bérus avec Schultz de Parabellum. Très agréable à lire et pas trop long. A noter que j'ai trouvé ce zine français en Tchèquie.

    Pour finir, Joker in the pack (numéro 4 - février 2012) est une véritable mine d'or pour l'amateur de punk rock que je suis. Au programme: Atlas Losing Grip, Bad Religion, The Helltons, Mute, The Decline et plein d'autres ! De grosses interviews bien cools et que de la bonne zik au programme ! Je cours m'abonner !

  • Gravity Slaves - Come/down

    gravity slavesCe Come/Down est le deuxième album des Français de Gravity Slaves. Il date déjà de 2004. J'ai achêté ce disque en souvenir de mes années rock sound/punk rawk (en gros quand il y avait encore de la place pour des groupes de ce genre dans la presse). C'est d'ailleurs bien dommage que ce genre de groupes n'ait plus accès à la presse, ça nous changerait de la merde radiophonique. Enfin, ce n'est pas le sujet ici.

    Come/Down est un excellent album qui a été enregistré par Pierre des Burning Heads. Le quatuor nous offre une petite tuerie dans la vague post-punk/hardcore. Ces 12 titres devraient plaire à tous les amateurs de groupes comme Refused, Fugazi voire même Deftones. Ce Come/Down a pas mal de pêche et laisse une grande place aux guitares. Le chant très torturé apporte néanmoins de la variété aux morceaux. Un album qui ne paie pas de mine, mais qui en définitive m'a fait pas mal d'effets :)

  • Torche @ Magasin 4 - Bruxelles - 21/09/12

    Je suis arrivé au Magasin, quand Hangman's Chair démarrait son concert. Les Français jouent une sorte de métal assez lourd et lent. Quelque part entre le Stoner et le Sludge. Je n'accroche pas trop à leur truc, mais c'est malgré tout super bien foutu.

    Castles suit avec son rock métal. Là par contre, je suis un gros fan de la musique proposée par le trio belge. Le truc est bien déjanté et part un peu dans tous les sens. J'adore vraiment leur métal teinté de noise.

    Torche, dont j'avais entendu beaucoup de bien dernièrement, clôturait la soirée. Le groupe est présenté comme une référence niveau Sludge. Pour ma part, oui, il y a bien un côté sludge, mais j'ai trouvé le truc super pop. C'est assez dommage d'ailleurs.

  • Fêtes de Wallonie au Bitu @ Le Petit Bitu - Namur - 15-16/09/12

    revival, die hombre !, asile, dirty bees, overweight, fights and fires, big fat lukum, corbillard, cedric gervy, silly snailsDans le cadre des Fêtes de Wallonie, le Petit Bitu programmait deux jours de concert avec que du bon ! Les Français de Revival ont ouvert le bal. Je ne connaissais pas le groupe, mais les gars ont vraiment bien assuré ! On navigue dans un excellent punk/hardcore. Une toute bonne découverte pour démarrer l'après-midi, ça fait du bien ! On poursuit ensuite avec Die Hombre, avec eux on est plus dans le punk-rock classique. Les gars s'en sortent pas mal et c'est à nouveau une agréable découverte. Avec Big Fat Lukum, l'espace devant la scène commence à bien se remplir (Ils sont du coin, c'est plus facile). On change de style et on navigue vers un truc plus rock. Comme à chaque fois que je les ai vu, je trouve que les gars s'en sortent vraiment bien et font bien ça. Corbillard monte ensuite dans les tours avec comme à leur habitude, un set super énergique. Le public est sous le charme et ça bouge bien devant la scène. Pour la set list, les gars tirent principalement dans les titres de leur album. Les Anglais de Fights and Fires, qui est la tête d'affiche, déboule sur scène ... enfin plutôt devant celle-ci avec un concert hors norme. J'ai déjà vu le groupe plus de 15 fois, et 3 fois cette année-ci; mais les gars arrivent encore à me foutre une putain de claque dans la gueule. En quarante minutes, les Fights and Fires ont retourné le truc, ça court dans tous les sens, ça rocke, ça tabasse tout sur son passage ... juste énorme !

    Dimanche, c'est au tour d'Asile d'ouvrir. Les Sonégiens jouent du punk avec des textes assez revendicatif. Le groupe a pas mal progressé depuis ses débuts, mais je n'arrive pas encore à être conquis. Les Dirty Bees suivent avec un nouveau set où quelques nouveaux titres sont placés. J'avais hate d'entendre ceux-ci en live et ils cartonnent bien. Très bon concert aussi devant un public qui a bien grossi depuis le concert d'Asile. Les Louvanistes d'Overweight ont suivi avec leur ska punk. Toujours aussi bon dans les oreilles. Par la suite, changement radical de style avec Cédric Gervy et sa chanson à texte. Le gars joue devant un public conquis pendant près d'une heure et nous offre entre autres: Le Reggae, Playstation, Le jour du chien et plein d'autres ! Parfait. Les locaux de Silly Snails terminent la soirée avec un concert d'une quarantaine de minutes et une set list identique à celle de vendredi. Ca bouge bien et les Silly achèvent les derniers survivants de ce week-end au Bitu !

  • The Helltons - Nowhere on the map

    the helltonsNowhere on the map est le deuxième album des Helltons de Bordeaux. Il est sorti cette année sur différents labels français: Des ciseaux et une photocopieuse et Never Trust an asshole entre autres. Le groupe comprend dans ses membres Clem qui tient la basse (tout comme dans Nina School).

    Je trouve l'évolution depuis Panick Attac leur premier album remarquable. Leur truc sonne mieux, la musique est plus aboutie. On a moins l'impression d'avoir en face de soi une copie de Blink 182 (ou d'un autre ricain de la même veine). On sent cependant que le groupe a encore du mal de se détacher pleinement de ses références ricaines ou françaises (certains titres comme I'd rather die than take The Bus me fait penser à du Unco).

    Ce Nowhere on the map est un album qui n'arrive pas à m'emballer. J'ai un sentiment un peu bizzare face à ce 12 titres, je n'arrive pas à trouver le truc super cool, mais en même temps, il n'y a rien qui ne me dérange dans leur musique.

  • The Jb Conspiracy @ Fêtes de Wallonie - Namur - 14/09/12

    Je suis arrivé alors que les Silly Snails avaient déjà commencé leur concert (merci la SNCB). Il y avait pas de monde et ça bougeait dans tous les sens. Les Silly Snails étaient ultra motivé et ont bien envoyé la sauce. Pas mal de titres du dernier ep au programme de la set list comme Game Over ... on a même eu droit à La Belette Masque pour clôturer le concert. Après une pause d'une heure, c'était au tour des Anglais de JB Conspiarcy de venir montrer toute leur maitrise niveau ska/core. Les gars ont présenté pas mal de nouveaux titres à sortir sur un nouvel album. Le tout entrecoupé d'autres anciens titres. Dommage que le monde avait quitté le chapiteau, mais les gens qui sont restés n'ont clairement pas été déçu.

  • Buildings @ Magasin 4 - Bruxelles - 09/09/12

    Dernière petit concert pour cette semaine de rentrée et pas des moindres avec The K. et Buildings au Magasin 4. Je suis vraiment fan de la musique grunge/noise des Liégeois de The K.. Leur musique est quelque part entre des trucs comme Nirvana, Refused et At-The Drive In. Une énergie folle sur scène avec un guitariste/cahnteur ultra présent. 40 minutes de pur bonheur musical. Je ne connaissais Buildings que de réputation et celle-ci n'était pas usurpée. Buildings fut une excellente découverte. Un très bon mix de rock et d'énergie. Deux groupes à conseiller en live pour tous les amateurs de trucs bien rocks !

  • Les Conards à l'Orange - Le pied

    conardsalorange.jpgJ'ai reçu ce CD il y a un mois. Il s'agit d'un groupe du Québec qui n'existe plus à l'heure actuelle. Cet album date de 2009 et est autoproduit.

    Ce disque regorge de trucs cools: guitares qui sonnent, sons bien punky, présence d'une trompette, chant assez cool, textes drôles ... mais malheureusement je trouve que ça ne décolle jamais. Il y a très peu d'originalité dans leur musique et j'ai l'impression d'avoir déjà entendu ce genre de truc trop de fois. Bof ... je n'y arrive pas ... Bon, ce n'est pas aussi pourri que le jeu de mots du nom du groupe, mais c'est vraiment pas original.

  • Maladroit @ Taverne du théâtre - La Louvière - 08/09/12

    Je n'ai à nouveau pas vu et pas retenu le nom du premier groupe. De loin, cela sonnait très metal/core. Je n'ai pas vu plus du concert d'Asile étant principalement occupé à discuter avec les autres groupes. Le premier groupe de la soirée que j'ai vu est Burning Lady. C'était un plaisir de retrouver le quatuor du nord de la France qui ont un nouveau guitariste. Le groupe qui allie punk avec chant féminin a toujours autant la classe et le public présent semblait du même avis. Maladroit a clôturé avec un set identique à celui de la veille: énergie de dingue, set list très semblable, potacherie sur scène, fin du concert dans le public ... toujours parfait !

  • Maladroit @ Libr'Air - Bruxelles - 07/09/12

    Avant Maladroit, un groupe jouait sur la terrasse du café. Mais, pas moyen de me souvenir du nom ... et puis j'ai pas regardé grand chose. Vers 21h20, Maladroit a investi la scène pour un excellent concert de punk-rock. La dernière fois que je les avais vu, ça remontait déjà à février. J'ai vraiment adoré leur concert, je suis fana du chant à deux voix. Le concert débordait d'énergie et le groupe a vraiment envoyé la purée avec pas mal de nouveaux titres. Parfait !

  • Sweet Empire/Oliver John Ward - Split

    sweet empire, oliver john wardJ'ai eu l'occasion de voir Sweet Empire, il y a quelques temps lors d'un tournée avec Caves. J'avais bien aimé le punk rock pratiqué par les Bataves. Sur ce split avec l'Anglais Oliver John Ward, les gars propose deux titres. Sweet Empire nous offre un punk rock déjà entendu mais bien éfficace. Ca me fait penser à des trucs entre Millencolin et Bad Religion. Oliver John Ward est lui un Anglais qui se la joue solo. On change donc de registre musical mais en gardant les mêmes codes punk pour les 3 titres acoustiques proposés par Oliver. C'est une très belle petite découverte dans la vague de Greg Laraigne et de Tim Vantol.

    Ce 5 titres ... aurait pu/dû en contenir beaucoup plus car je reste sur ma faim.

  • Attentat Sonore @ LR6 - Bruxelles - 06/09/12

    Attentat Sonore est une fanfare française. Durant sa tournée belge, elle était de passage dans la cave du LR6, ce qui est assez bizzare pour une fanfare. Les gars d'Attentat Sonore sont déguisés dans la même veine que les Marcels et son Orchestre et eux aussi, ils jouent de la musique pour faire la fête. Mais la formule est différente. Ici, nous sommes face à une fanfare avec de grosses influences tziganes mais pas uniquement, on retrouve un mix d'un paquet d'autre musique: salsa, rock, ... Les gars savent en tout cas comment s'y prendre pour mettre l'ambiance. A revoir, mais plutôt dans des conditions plus festives ...

  • Kamakazi @ Auberge de Jeunesse Jacques Brel - Bruxelles - 05/09/12

    kamakazi, goat cheesePetit concert pop-punk calé en dernière minute à l'Auberge de Jeunesse Jacques Brel. Les Français de Goat Cheese ouvrait le bal devant une salle qui se remplissait seulement. Pendant une trentaine de minutes les gars ont montré leur savoir faire avec du punk-rock assez classique mais éfficace. Les Québéquois de Kamakazi ont suivi. Le trio a joué devant une salle assez vide au début, mais grâce à quelques reprises (bien sentie ?): Blink 182, Bryan Adams et un dernier truc dans le même accabit que j'ai oublié. Grâce à cela, ils ont réussi à re remplir la salle et à se mettre un public surchauffé dans la poche. Le plus dur étant fait, ils ont terminé par une demi heure de compos personnelles.

  • Tim Holehouse - Grit

    tim holehouseTim Holehouse est un songwriter anglais. Il pratique un rock-blues teinté de quelques rares touches folk. Il nous offre avec Grit, 8 titres assez vener' de blues-rock. Ce disque, datant déjà de 2009, est destiné aux amateurs du dernier projet de Jack White et ce genre de musique bien rocailleuse. Ce CD dans sa pochette en carton noir/blanc ne paie pas de mine, mais au final, est très agréable à l'écoute.

  • Justin(e) / Santa Cruz - Split

    justin(e), santa cruzLes deux groupes de la région nantaise nous sortent un split vinyl. Le principe est le suivant: chaque groupe reprend 6 titres de l'autre et le traduit. Autre particularité, Justin(e) a enregistré le truc au format 45 tours tandis que Santa Cruz sur l'autre face a fait cela au format 33 tours.

    Santa Cruz reprend Treillières Uber Alles qui devient Reze Uber Alles, Plus de cerveaux/plus d'estomac, Quelque chose entre, La chute, Vie de merde et pour finir Affreux, sales et méchants. Justin(e) reprend Rich Kids on Cocaïne, I read books, I wanna be a cop, Basket Ball Nightmare, Boston Celtics qui devient Treillières Basket et Yo! Contrairement à toutes leurs autres sorties, je suis déçu par ce vinyl de Justin(e) et Santa Cruz. Je trouve que le délire est une bonne idée à la base, mais le rendu est en dessous des vrais sorties des deux groupes. Je ne suis vraiment pas fan des reprises faites par les Santa Cruz. C'est certainement parce que la voix d'Alex est très particulière et que connaissant très bien les titres, je ne retrouve pas mes repères habituels. Je trouve néanmoins que les arrangements dub pour "La Chute" devenu The Drop ne sont pas trop mal et donne une deuxième vie au titre. Connaissant moins les 6 titres des Santa Cruz, j'ai un peu moins de soucis avec les chansons de la face Justin(e). Même si je trouve que les textes n'ont clairement pas la richesse des originaux et surtout des autres textes de Justin(e).

    Pour conclure, je dirai que l'effort est louable, mais que les reprises n'atteignent pas la richesse des versions originales.

  • Freygolo - Surprizé fool

    freygoloSurprizé fool est le premier album des défunts niçois de Freygolo. Cet album remonte à 2002. On retrouve les 16 premiers titres du groupe. Ce n'est clairement pas le meilleur album du groupe (je préfère clairement les deux albums suivants: Time To Drop The Gun et Stereo Fighters). Néanmoins avec ce premier album, les gars montrent déjà très bien où ils veulent en venir. Ces Niçois sont un des seuls groupes représentant le ska punk type Mad Caddies ou Catch 22 en France. On retrouve déjà sur ce premier album, ce qui fait Freygolo: des cuivres bien présents, une énergie débordante, un mix de passage plus skas et de passages plus rapides, ... Tout est déjà en place pour une belle carrière. Même si ce n'est pas le meilleur album, je ne boude pas mon plaisir à l'écoute de ce premier album.

  • Dirty Bees @ Le Libr'Air - Bruxelles - 31/08/12

    Après un retard, les Dirty Bees ont débuté vers 21h30 (pour terminer à 22h). Ils étaient bien véners et ont envoyé leur truc à grande vitesse. Cela n'a pas empêche qu'ils fassent un bon concert bien rentre dedans. Le public présent malgré le set très court a bien apprécié le concert qui était vraiment bien cool.

  • Fights and Fires @ El Bar - Mouscron - 29/08/12

    Wank For Peace et Fights and Fires faisaient un bout de chemin ensemble en cette fin août avec un passage en Belgique. Cette date prévue une semaine avant, c'était l'occasion de revoir deux groupes qui assurent.

    Les Wank For Peace montent sur scène vers 20h30 pou 35 minutes de concert. C'est assez court, mais leur bassiste n'est pas là pour cette mini tournée, c'est Hugo des Nina School qui se retrouve à la 4 cordes. Les gars sont super chauds, ça bouge, ça saute dans tous les sens et le public le rend bien au groupe. On a droit à quelques nouvelles chansons en prime. Il en sera de même avec les Fights and Fires. Ca bouge dans tous les sens, ça hurle et ça chante. On a aussi droit à pas mal de nouveaux titres tirés de l'album qui devrait arriver cet hiver. Les gars jouent une quarantaine de minutes et dans leurs nouveaux costumes, ils terminent tout suintant.

    Je ne regrette pas le long déplacement à Mouscron pour ces deux groupes qui méritent d'être plus connus et reconnus.