• Tendinite/Autobus - Split

    tendinite, autobusJ'ai retrouvé ce split vinyl que je pensais avoir perdu suite à un déménagement. Ce très chouette 5 titres reprend deux projets de Romain Boule.

    Sur la première face, on retrouve deux titres de Tendinite. Ce trio est composé de Dick (Charly Fiasco), de Freeleo (I Was a Teenage Alien) et donc de Romain Boule. Ca balance du punk-rock en anglais tendance assez californienne. C'est bien cool, ça donne envie de faire des oh oh et de partir en vacances ... parfait.

    Sur l'autre face, on retrouve Jean-Remi et Jean Loose des Rebel Assholes accompagnés de Romain Boule. On est dans le même genre de trip musical ... en sensiblement plus alcoolisé ! C'est d'ailleurs noté sur le descriptif: on a enregistré ces 3 titres en une journée entre pétanque et pastis.

    Ce split est une bonne surprise ... fuck off les prises de tête et bonjour la bonne humeur ! Tendinite et Autobus ont tout pour te rendre joyeux ! Bravo aussi pour l'artwork des deux groupes !

  • Waterzooi - Waterzooi

    Waterzooi est un jeune quatuor bruxellois qui joue de la chanson française avec quelques touches folks/festives. Leur musique me fait penser à des trucs comme la Rue Ketanou ou des trucs comme Tryo. C'est assez frais et prometteur. A voir en concert pour se faire une idée car ce 3 titres, malgré des bons débuts, ne donne pas encore beacoup d'indices sur le groupe.

  • Wild Board and Bull Brass Band @ Bar du matin - Bruxelles - 19/07/12

    J'avais déjà ce brass band balançant dans le hip hop au début du mois à Bruxelles-les-Bains. Les gars jouaient cette fois au bar du matin. J'ai préféré ce deuxième concert. Le groupe est beaucoup plus proche du public et celui-ci semble conquis par le concert de Wild Board. J'ai trouvé que le set et le concert avait plus d'intensité. J'ai vraiment kiffé le morceau: Mr Pink.

  • The Flatliners @ Sojo Club - Leuven - 17/07/2012

    the flatliners, face the fax, bamboo avenueSoirée sold-out pour ce retour des Flatliners en Belgique. Le groupe qui ouvre est Bamboo Avenue, un jeune groupe de la région. Les gars font du ska punk. C'est encore très frais et on ne sent pas les gars très à l'aise sur scène. Comme dirait l'autre: "c'est fragile ... mais le potentiel est là". Face The Fax, groupe de Leuven, poursuit avec un set tout en puissance. J'avais vu les gars il y a plus d'un an. Quelle évolution ! Ca tabasse, ça envoie dans tous les sens, le set déborde d'énergie ! Bravo !

    The Flatliners clôture avec un set d'un peu moins d'une heure. Les Canadiens augmentent encore le niveau scénique et musical. Ils jouent principalement des titres de Cavalcade leur dernier album. Le public est surchauffé et ça danse et pogotte partout. Juste parfait !

  • Slam & Howie and The Reservemen - Renegade

    slam & howie and the reservemenSlam & Howie and The Reservemen est un groupe que j'ai découvert au Mighty Sounds. Ces Tchèques balancent un très chouette mix de rock'n'roll et de country (avec présence obligée d'un banjo !). Ces 5 gars semblent assez fanas de la musique du sud des Etats-Unis. Même si ce disque est bien foutu, je regrette de ne pas y retrouver la pêche que le groupe avait en concert. Leur musique est avant tout destinée aux amateurs de country et aux musiques bien ricaines; ça devrair plaire aux fans de O Brother !

    On retrouve aussi avec ce CD un DVD comprenant 7 titres (dont seulement deux font office de doublon) enregistré en live dans un décor bien ricain (peau de vache et tête de boeuf accrochés au mur !). Cette petite vidéo sent bon la bière et le sud profond ! On se pourrait se croire dans une grange dans le fond du Teenesse ! Kitch à souhait !

  • Mighty Sounds Festival @ Tabor Capuv Dvur - 13-15/07/12

    bombs from heave, dirty blondes, znouzectnost; Mr Cocoman and the solid vibes, The Detectors, Subsource, The Crimson Ghosts, Poison Idea, Talco, The Adolescents, Biohazard, Alborosie, Prague Conspiracy, bloodsucking zombies from outerspace, Los de abajo, discoballs, irie fm, basta fidel, evil mopped, The Upsessions, Queens of everything, los tres puntos, slam & howie and the reservemen, graveyard johnnys, The skints, the peacocks, toy ellis and the magic touch, Dj Roel, the real mckenzies, the locos, the meteors, fast food orchestra, stage bottles, the resignators, the chancers, buster shuffle, crazy arm, Distemper, set your goals, pipes and pints, frank turner, gallows, unholy preachers, street dosg, sonic boom 6Quelques potes sont déjà au festival ... de Dour ; mais depuis que j’ai vu l’annonce de ce Mighty Sounds Festival à Tabor en République Tchèque, mon choix est fait. Je délaisse le festival belge et son affiche trop éclectique ainsi que ses prix élevés pour le Mighty Sounds et son affiche uniquement punk et ska et ses prix attractifs.

    Après un voyage en avion (et la perte d'une tente), je fais Prague-Tabor en train. Je rejoins le couple d’amis qui est arrivé en voiture. Une fois la place achêtée, direction le camping. Celui-ci est divisée en 2 parties, une petite partie payante et une grande partie gratuite. La partie payante semble avoir très peu d’avantages (douche gratuite, lumières et service de gradiennage), nous nous dirigeons vers la partie gratuite. Le camping vaste semble un peu anarchique sans chemins. Grosse déception, la tente que je pensais avoir acquise est une simple bâche (merci madame la vendeuse de m’avoir confirmé que c’était bien une tente !). Mes potes ont heureusement vus un Intersport à quelques centaines de mettre du site avant d’arriver. J’y achête donc une vraie tente ! Une fois installé (vers 15h), direction le site du festival qui vient de commencer.

    Il y a 2 scènes extérieures assez grandes (je dirais +/- 7000 personnes) et une grande scène sous chapiteau (+/- 800 places) ainsi qu’une série de chapiteau avec des dj’s. Le prix de la bière est plus qu’attractif (1€10 pour 0,40 l) et la bouffe est variée (locale et internationale).

    Je passe devant le concert de Bombs From Heaven, groupe tchèque qui envoie du punk rock bien foutu. Je reste quelques minutes avant de me diriger vers Dirty Blondes qui jouent sur la deuxième scène en plein air. C’est un quatuor punk-rock avec chant féminin (il semblerait que pour jouer au Mighty Sounds, il faut soit une contrebasse, soit une femme dans le groupe tant la proportion des groupes comprenant l’un ou l’autre est énorme). C’est super bien foutu, ça envoie pas mal. Ca me fait penser à du Annita Babyface. Très bonne première découverte ! A la fin de leur concert, direction le chapiteau pour les Tchèques de Znouzectnost ( !!!!), les gars envoient du punk-rock bien foutu mais pas trop original. N.V.U est le deuxième groupe à jouer sur la deuxième scène. Les gars sont, semble-t-il, une référence dans la scène punk du pays. Leur musique est très punk plutôt tendance Ramones/Sex Pistols. Bof ! Mr. Cocoman and The Solid Vibes annoncé comme un groupe reggae est plutôt ska punk. Encore un groupe du coin qui joue assez bien. Le deuxième groupe dont je vois le concert en entier, est The Detectors. Les Allemands balancent un punk-rock teinté de street punk vraiment bien foutu. Deuxième découverte du festival. Subsource, jouant sur la Main stage, est décrit dans la programme comme un groupe dans la veine de La Phaze. C’est clair qu’il y a quelques similitudes mais les sons sont plutôt électro/rock ... c’est pas très punk, mais les Anglais font bien danser le public présent. Je passe ensuite voir un bout de The Crimson Ghosts, groupe rockab/rock’n’roll. C’est pas vraiment bien foutu et malgré le grand public présent, je trouve le truc assez mou. Je passe donc voir un bout des légendaires Poison Idea. Le chanteur énorme est bien dégueulasse et n’a pas beaucoup de souffle pour jouer correctement. Ca sonne super punk seconde zone. Les Italiens de Talco jouent devant une main stage bien remplie. Leur ska punk ravi le public présent. Musique dans la veine de Ska-P. Retour, ensuite, à la deuxième scène pour d’autres légendes américaines, j’ai nommé The Adolescents. C’est un plaisir d’enfin voir le groupe ricain. Leur concert me plait bien même si les gars sont un peu statique sur scène. Malgré cela, l’heure passée en leur compagnie passe assez vite tant leurs titres sont un régal pour les oreilles. A la fin de leur concert, direction la grande scène pour le concert des Italiens d’Alborosie. Je ne suis pas un grand fana de reggae, mais le chanteur a malgré tout une putain de voix ! Je quitte leur concert pour le hardcore limite métalcore de Biohazard qui officie sur la seconde scène. J’avais vu le groupe en janvier en salle et j’avais préféré ce concert-là. Malgré tout, ça s’acharne sur ses instruments pour envoyer des gros riffs bien lourds. Le public est totalement conquis par la puissance des Ricains. A la fin de leur set, je vais voir Prague Conspiracy. Je croyais connaître le groupe, mais le groupe que je connais est Prague Ska Conspiracy. Le principe est cependant le même, le groupe avec une chanteuse reprend des standards du punk et du rock ; c’est cool d’entendre du Rancid ! Petite pause bouffe locale, avant le début du concert des Autrichiens de Bloodsucking Zombies from Outerspace. Pendant ce temps, Los de Abajo, sur la main stage, reprend le titre Clandestino de Manu Chao. Bloodsucking Zombie que j’avais eu l’occasion de voir l’année dernière est un quatuor jouant du psycho en étant déguisé en zombie. La musique envoie vraiment bien et c’est assez drôle sur scène avec ce chanteur/batteur qui arrangue la foule tout au long du concert. Très bon concert de leur part. Malheurseument, la pluie fait son apparition durant leur concert et le public disparait petit à petit. A la fin de leur concert, je regarde au loin le ska punk de Discoballs ... jusqu’au moment où la pluie double d’intensité, moment où je décide de rejoindre ma tente pour la première nuit ratant au passage La Fanfare en Pétard et La-Boum.

    Lever assez traditionnel en camping de festival (voisins bruyants, chaaleur dans la tente, ...). Je passe la matinée dans un bar/sandwicherie local qui se trouve dans le même batiment qu’un pépinièriste (ou un truc du genre) ... assez chelou. Le groupe d’ouverture est Irie FM et leur reggae. Pas trop mon truc, je vais voir Basta Fidel sur la deuxième scène. Ska Punk avec chant féminin, assez cool mais pas transcendant. Passage ensuite devant le concert des Autrichiens de Evil Mopped. Punk rock bien couillu et bien foutu. Les gars envoient du bon gros son tendance Motorhead et ce genre de délire. Le premier groupe que je voulais voir de la journée est The Upsessions. J’avais déjà vu, il y a pas mal de temps, le groupe des Pays-Bas et je n’en avais pas beaucoup de souvenirs. Leur skinhead reggae est une pure merveille. Les gars tout habillé en vert et jaune (en dirait les Tortues Ninjas) apportent un rayon de soleil sous le temps couvert de Tabor. Vraiment content d’avoir revu ces derniers. A la fin de leur concert, direction le concert de Queens Of Everything. Groupe de punk/rock’n’roll tchèque qui envoie pas mal. Chouette petite découverte. Los Tres Puntos démarre ensuite son concert sur la grande scène. Le groupe français, un peu hautain dans ses interventions. Les Français parcourent leurs différents albums pour un concert assez chouette de leur part sous une pluie qui ne fait qu’augmenter. C’est d’ailleurs pour cela que je vais sous la chapiteau à la fin de leur concert. Slam & Howie and The Reservemen y jouent. Ce groupe tchèque joue de la country mixée avec du rock’n’roll. Excellente découverte. Leur musique permet de se remuer les jambes et m’a bien fait tripper. Je reste ensuite sous le chapiteau à attendre les Anglais de Graveyard Johnnys. J’avais vu un bout de leur concert cet annéed dans un bar à Mons. Les gars m’avaient laissé une très chouette impression. C’est encore le cas maintenant. Leur rockab fait encore bien mouche et le public est conquis pas le trio anglais. Un tout bon concert avec rappel de leur part. A la fin de leur concert, retour du soleil. The Skints, groupe anglais melant des passages reggae et des passages plutôt ska punk joue sur la grande scène. Leur musique cuivrée et le soleil fait passer un bon moment. The Peacocks et son rock’n’roll jouent ensuite sur la deuxième scène, mais je ne reste pas trop longtemps car j’attends avec pas mal d’impatience le concert de Roy Ellis. A la base, c’était Symarip qui était prévu, mais finalement Roy Ellis était accompagné des Allemands de The Magic Touch. J’ai vraiment adoré le skinhead reggae de ce grand monsieur de la musique ska. Excellent concert avec des titres comme Skinhead Girl, Geronimo et d’autres. Après son concert, petite pause musicale pour s’abreuver (encore) et manger un bout. Je me retrouve aussi sous un chapiteau à danser sur les sons ska et punk envoyé par Dj Roel des Pays-Bas. C’est toujours plaisant d’entendre du Looking Up au fin fond de la Tchèquie !

    The Real McKenzies jouaient devant un public très nombreux sur la deuxième scène du festival. Leur concert fut une grosse déception. Les gars ont joué de manière acoustique la plupart de leurs titres; ça manquait de punch et c’était très mou. Je ne suis d’ailleurs pas resté voir tout leur concert. Vivement un passage en salle, car leurs deux derniers concerts en festival m’ont bien déçu. Je suis donc passé voir un bout du concert de The Locos. Leur ska-punk a ravi le public présent en nombre devant leur concert. Il faudra un jour que l’on m’explique la différence entre Ska-P et The Locos ... car musicalement, je n’en vois aucune. Après eux, les légendaires Meteors jouaient sur la deuxlème scène ... devant un public très clairsemé. Cela ne les pas empêché de faire un excellent concert ! Un des références de la musique psycho ! Un concert nickel ! Passage ensuite devant Fast Food Orchestra, la tête d’affiche tchèque de la journée ... un truc mixant du ska punk et de la pop punk ... bof bof. Le street punk des Allemands de Stage Bottles était bien plus à mon goût ! Toute bonne découverte dont je connaissais juste le nom. A revoir !

    Lever assez tardif pour me diriger à 13h vers le premier groupe de la seconde scène, The Resignators. Encore un groupe tchèque, ils jouent du ska punk assez bien foutu ... parfait pour terminer de se réveiller. A la fin de leur concert, direction la main stage pour le concert des Praguois de The Chancers. Je connaissais déjà ce groupe ska ayant eu à un moment un de leur cd sur mon pc. Ce joue du ska version 2-tone assez bien foutu. Très bonne confirmation de ce que je pensais du groupe. Je suis resté ensuite sur la même scène pour voir les Anglais de Buster Shuffle. C’est la troisième fois que je les vois en deux mois et je ne m’en lasse pas, les gars pratiquent un excellent ska.

    A la fin de leur concert, le vent s’est levé et une grosse pluie a pointé le bout de son nez. J’ai passé une grosse heure à boire des cannettes dans la voiture à l’abri de la pluie. Retour sur le site pour le concert des Anglais de Crazy Arm que j’adore. Malheureusement il y a peu de monde pour leur concert. Celui-ci est cependant, comme à leur habitude, excellent. Les gars sont à 6 avec chanteuse additionnelle et clavier. Le groupe joue principalement des titres de leur dernier album, Union City Breath. Daren pousse même le public à faire une pyramide humaine sur un des titres ... tout ça termine bien évidemment dans la boue. A la fin de leur concert qui a eu du retard, je vois juste le dernier titre des Russes de Distemper ... tanpis ce sera pour une prochaine. Je passe aussi voir un bout du punk/hardcore des ricains de Set Your Goals. Ca envoie du bon son bien lourd ! Retour ensuite sur la grande scène pour les Pipes and Pints. Excellent découverte que ce groupe de street/celtic punk. Ca part dans les sens, le public est au taquet et ça bouge sur scène ! A revoir ! Je les quitte à contre coeur avant la fin, mais je n’ai pas envie de rater une miette du concert de Frank Turner. J’ai bien raison, l’anglais et son groupe, The Sleeping Souls a fait un très bon concert, le meilleur du festival et de loin. Le public a semblé conquis par la prestation de Frank Turner. Voilà la set list du bonhomme:  If every I stray, The road, Peggy Sang The blues, Reasons not be an idiot, Glory Hallelujah, The Real Damage, Wessex Boy, Substitute; Recovery, I’m Disappeared, Long live the Queen, Four simple Words, Try this at home, I still believe et Photosynthesis. Dès que le concert fini, je file voir le punk/hardcore de Gallows. Je les ai déjà vu deux fois (avec leur ancien chanteur) et j’avais deux images différents – un excellent et un concert tout pourri. Cette fois-ci ce sera plutôt un bon concert. Les gars assurent et envoient du lourd. Je pousse ensuite une tête jusqu’au chapiteau pour Unholy Preachers, excellent groupe de garage/rock’n’roll tchèque ... une dernière bonne découverte pour ce Mighty Sounds. Place ensuite au Street Dogs. De nouveau un excellent concert de la part des Bostonniens. On retrouve la même set list que pour leur concert au Magasin 4 en juin. Tout bon ! Je termine le festival par Sonic Boom 6. J’adore le ska/punk/hip-hop des Anglais qui étaient programmés en remplacement des Voodoo Glow Skulls. Malheureusement, ce concert sera bien mauvais. Les gars semblent avoir délaissé le ska/punk pour du hip/hop énergique. Je me force à rester jusqu’au bout mais ça manque de dash ... dommage.

    En résumé, Mighty Sounds est un excellent festival où je compte bien retourner. Pas mal de découvertes locales: Dirty Blondes, Slam & Howie and The Reservemen, Discoballs, Unholy Preachers, The Chancers, Prague Conspiracy et j'en passe. Quelques déceptions: The Real McKenzies et Sonic Boom 6 ainsi que d'autres excellents concerts comme The Adolescents, The Meteors, Crazy Arm, Roy Ellis et Frank Turner

  • The Rebel Assholes - Deactived

    the rebel assholesDeactived est le troisième album des Rebel Assholes et est sorti sur Productions Impossible Rcds. J'avais vraiment bien aimé leur deuxième disque, Click and Say Yeah. Celui-ci sonnait comme du punk-rock à la californienne (Pennywise, Good Riddance). Avec ce disque-ci, on monte encore d'un cran. Les gars nous sortent clairement leur meilleur disque à ce jour. On a quitté les rivages purement skate/punk-rock pour des passages plus rock'n'roll et d'autres plus punk. Avec les 12 titres, les gars ne font aucune concession à leurs diverses influences et balancent un punk-rock bien pechu !

    Cet album sera pour moi, clairement, un des albums de cette année 2012. Je suis tombé sous le charme de titres comme Wait, New Generation, Behind The Mirror et le titre acoustique I wish I have. La pochette nous montre un cerveau débranché/désactivé ... mais en tout cas, les Rebel Assholes ont bien branché leurs instruments pour nous balancer un excellent album débordant d'électricté et d'énergie ! Une réussite à 100% !

  • Ben Weasel - The Brain that wouldn't die

    ben weaselCet album live de Ben Weasel est sorti sur Asian Man Records. Il s'agit en fait d'un concert où Ben Weasel reprend la quasi intégralité de l'album My Brain Hurts de Screeching Weasel. Il est accompagné de Danny Vapid, aussi ex-Screechnig Weasel à la guitare et d'autres musiciens pour la basse et la batterie. Donc, on retrouve sur ce disque tous les titres écrits par Weasel pour le mythique album de Screechnig Weasel (pas de I Can see clearly ni de Fathead remplacé par deux autres titres du groupe: Cool Kids et This ain't Hawaii). Même si Ben Weasel n'est pas un grand féru de concert (le gars est agoraphobe), ce live sonne très bien et ces versions live des titres de My Brain Hurts sont ultra cool.

    Du pur punk-rock à la ricaine, version 90's à se mettre dans les oreilles ... c'est toujours bon !

  • Manu Chao @ Place du Jeu de Balle - Bruxelles - 11/07/12

    la troba kung fu, manu chaoManu Chao était de passage à Bruxelles pour 2 dates à la place du Jeu de Balle. C'était organisé par le Summer Festival (en gros, la ville de Bruxelles). Niveau organisation, il y a quelques améliorations à faire. Je trouve cela dommage, de ne pas profiter de toute la place du jeu de balle au lieu de nous cloisonner entre des Heras ! Aucun horaire communiqué ni info sur le site du BSF. Et j'ai aussi trouvé dommage de prendre un groupe espagnol inconnu en première partie alors que beaucoup de groupes belges auraient eu leur place en ouverture.

    Donc, pour ouvrir à 19h30, les Espagnols de La Troba Kung-Fu ont réveillé la place du Jeu de Balle en train de se remplir. Les gars font de la musique typiquement espagnole, un mix de rumba et de sons bien festifs espagnols. Les gars arrivent à faire danser les premiers rangs, mais c'est clairement pas eu que le public attend.

    Sur le coup de 20h45, Manu Chao avec La ventura débarque sur scène. La Ventura est non nouveau groupe avec l'ancien batteur de la Radio Bemba, les anciens guitariste et bassiste de la même Radio Bemba. On retrouve le trompettiste de Superamazoo et l'accordéon du premier groupe sur quelques morceaux. Manu Chao envoie pendant une cinquantaine de minutes, son mix habituel de morceaux tirés de ses différents albums. Après une petite pause, il remonte sur scène pour une quarantaine de minutes. Sur la place, ça saute et ça danse dans tous les sens. Les gars jouent devant un public qui leur mange dans la main. Comme d'habitude avec Manu Chao les morceaux s'enchainent sans interruption. Le groupe reviendra encore pour une petite demi-heure après une mini pause avec des morceaux moins sautillant mais en terminant par Mala Vida repris à la Mano Negra. Suite à la demande du public, le groupe reviendra encore deux fois pour relancer la sauce quelques minutes.

    Ayant déjà vu Manu Chao plus d'une fois, ce concert ne m'a pas déçu ... même si j'avais déjà assisté à des concerts de plus 3h de sa part et que ce concert dépassant d'un peu les 2h m'a semblé bien court et comme le gars n'a rien sorti de nouveau depus bien longtemps, rien de nouveau au niveau des titres non plus. Enfin, comme à chaque fois, le gars sait comment il faut faire pour mettre l'ambiance et foutre le feu devant un public conquis !

    Voici la set list: Rainin' in Paradize, Mr Bobby, Luna y sol, Por el suelo, Por donde saldra el sol?; Clandestino, La vida tombola, La primavera, Me Gustas Tu, Bongo Bong, Radio bemba, Que paso que paso, Rainin' in paradize, Mi vida, King Kong Five, Politik Kills, Machine Gun, L'hiver est là. 1er rappel: Bienvenido a Tijuana, El Viento, Minha Galera, Me Llaman el Desaparecido, Lagrimas de Oro. 2ème rappel: Rumba de Barcelona, Mentiar, Mala Vida. 3ème rappel: Piccola Radiolina et dernier rappel avec Promiscuity.

  • Pink Flamingos - EP 2010

    pink flamingosPink Flamingos est un trio venant de Le Havre. Cet ep est leur deuxième sortie (il y a un autre ep datant de 2009 et il y a aussi un ep sorti en 2012). Sur celui-ci, on retrouve 5 titres de punk-rock bien enragé et surtout hyper bien foutu. Les 3 gars sont loin d'être des manches et cet ep est une vraie réussite. Ca gratouille comme il faut, le batteur tape quand il faut et ça chante nickel !

    Ce disque (et ce groupe) est à conseiller à tous les amateurs de ce qui se fait de mieux actuellement niveau punk vener' (à la Dead To Me, Arteries, Bangers, ...). En plus, les gars ne font pas les choses à moitié car le disque est encarté dans une superbe pochette en carton faite main. A écouter de toute urgence !

  • The Kerbcrawlers - Hunter's parade

    images.jpgJ'ai décidé de fouiller un peu dans l'énorme bac des cds que j'ai déjà acquis il y a quelques temps et dont je n'ai toujours pas trouvé le temps d'ouvrir et d'écouter. Quel bonheur de retomber sur ce disque des Liégeois de The Kerbcrawlers. Cette démo auto produite date de 2009. Depuis lors pas mal d'eau à couler sous les ponts. Le groupe a changé de nom pour devenir The K. et a surtout gagné le concours circuit 2012 (concours de la communauté française). Le groupe est un peu la révélation "rock dur" de cette année 2012.

    Sur cette démo, on retrouve déjà tous les ingrédients qui font la réussite actuelle du groupe. Le trio nous balance un rock teinté d'une énergie punk. Par moments, la ressemblance est frappante avec le In Utero de Nirvana (pour les avoir revus sous le nom de The K. depuis lors les gars ont réussi à se différencier de leurs influences). Cet ep est un mix rock/grunge/punk/noise qui devrait convenir à tous les amateurs de Nirvana (bien sûr), Fugazi, At The Drive-In et autres trucs de cet ampleur.

    A l'époque, cette démo a dû certainement être considérée comme prometteuse ... quand on voit où en est le groupe à l'heure actuelle, on peut se dire que les gars avaient déjà de bonnes bases !

  • We are BXHell

    zinq, eleven!, butcher boogie, sport doen, speedcorpse, the ratzingers, Furious, siamese queens, coubiac, sons of disaster, the U'lers, the mighty progerians, trouble kidz, my diligence, immigrants, Lovegang SSWe Are BXHell est une compilation mise sur pied par quelques groupes de la scène punk bruxelloise. On retrouve sur cette compile 16 groupes dont le point de chute semble être le DNA, sorte de CBGB bruxellois où jouent régulièrement la plupart des groupes de cette compilation. La compile reprend des groupes officiant dans divers styles mais ayant le côté underground et une démarche DIY en commun. On retrouve à côté des groupes punk plus traditionnels (Trouble Kidz, The Ratzingers, Speedcorpse ...) des trucs plus noise/rock lourd comme Siamese Queens et Coubiac, des trucs plus rock'n'roll comme Eleven !, des trucs plus riot girls comme The U'lers, des groupes plus anciens comme Sport Doen, Butcher Boogie et Furious et des nouveaux groupes comme Immigrants et Siamese Queens entre autres.

    De mon côté mes coups de coeur vont au punk/rock'n'roll de Eleven ! et de Lovegang SS, au punk de Sons of Disaster, à la noise/punk de Siamese Queens et au rock bien tranchant de The Mighty Progerians. Le seul petit regret est la qualité de l'enregistrement de certains titres ce qui ne jouent pas en leur faveur. Pour le reste, cette compile a le mérite de mettre en avant une scène ayant peu accès aux médias. L'initiative mérite d'être soutenue !

  • Wild Board and Bull Brass Band @ Bruxelles-les-Bains - Bruxelles - 06/07/12

    Petit concert d'un Brass Band programmé pour l'ouverture de Bruxelles-les-Bains. En fait, ce n'est pas trop un brass band, mais plutôt un gars faisant du hip-hop accompagné d'un groupe avec pas mal de cuivres. On navigue pas trop dans la musique des Brass Band mais plutôt dans une musique cuivrée avec du chant hip/hop. Malgré tout, cela m'a bien plu, les gars ont bien la patate et les cuivres assurent ! Impeccable dans ce genre d'endroits :)

  • Dan Andriano @ JH Thrope - Brugge - 05/07/2012

    monx, brendan kelly, dan adrianoPetite soirée acoustique prévue à Bruges ce jeudi soir. Le programme était alléchant avec le projet solo du chanteur de Lawrence Arms et celui de Alkaline Trio. Je suis arrivé durant le concert de Minx, qui n'est autre que le chanteur de Flatcat en solo. J'ai déjà assez de mal avec Flatcat ... alors le projet solo du gars, ce ne sera pas ma tasse de thé ! En plus, l'accent anglais du fin fond de la campagne brrrrrugeoise est assez horrible à supporter.

    Changement de niveau et de style avec Brendan Kelly, chanteur de The Lawrence Arms. On évolue dans un registre beaucoup plus punk et moins édulcoré. Malheureusement, au bout de quelques minutes, on a compris que ce ne sera pas un grand concert. Brendan Kelly passe plus de temps à parler entre les morceaux qu'à jouer. On apprend que la pause de 4 ans de Lawrence Arms est due à la nouvelle paternité des musiciens, puis on apprendra des banalités comme le fait que la bière belge, c'est cool :) Le gars n'est vraiment pas au niveau de son groupe. La fin où Dan Andriano de Alkaline Trio viendra l'accompagner sauvera un peu le désastre. Les quelques titres en duo sont vraiment bien foutu et bien en place. Dan Andriano termine le concert seul. On a enfin un artiste à un niveau acceptable. On est dans registre beaucoup plus folk, tendance Frank Turner. Le gars est au moins concentré sur ce qu'il joue et nous offre une quarantaine de minutes de punk/folk assez correct.

    En gros, j'ai plus eu l'impression que les deux gars, pendant une pause de leur groupe, sont venus se faire un peu d'argent de poche et de plaisir dans la cadre d'une tournée européenne. L'affiche n'aura pas tenu ses promesses.

  • Couleur Café @ Tour et Taxis - Bruxelles - 01/07/2012

    Madé J, sebastien sturm, orquestra buena vista social club, zebda, brigitte, ben l'oncle soul, hypnotic brass ensemble, gogol bordelloC'est toujours agréable de passer un moment à Couleur Café. Ce festival presqu'urbain qui a lieu à Tour et Taxis, laisse la place à pas mal de découverte et une programmation assez variée. Cette année, le site comportait quelques changements dans sa disposition et une nouvelle scène. Le première groupe qui joue est Madé J. C'est un trio blues/rock'n'roll avec un guitariste/chanteur, un contrebassiste et un batteur. C'est une agréable surprise et une très belle découverte pour ouvrir ce dimanche venteux. A conseiller à tous les amateurs de blues et de rock'n'roll. La petit reprise de Johnny Cash a bien fait plaisir. A revoir. J'ai ensuite été voir l'Orquesta Buena Vista Social Club. Avec ce groupe, on a l'impression d'humer l'air de La Havane. Mais cela devient vite répétitif et lassant. Je passe alors jeter un oreille au reggae de Sebastien Sturm. Du reggae sans grande originalité.

    Zebda ouvre ensuite la grande scène. C'est LE groupe pour lequel j'ai fait le déplacement. Les Toulousains ne me déçoivent pas du tout. Pendant une heure, le groupe partage son univers et sa musique urbaine aux multiples influences. Après neuf ans de pause, les gars reviennent avec une grande pêche sur le devant de la scène et parcourent leur discographie en terminant le set énergique avec - bien sur - "Tomber la chemise" et "Motivés". Comme leurs potes de Massilia Sound System, les gars savent se mettre un public dans la poche et partager leur plaisir. A la fin de leur concert, je me dirige vers la dernière grosse sensation de la scène française: Brigitte. Ce duo féminin au chant distille une musique entre électro/rock et hip-hop. C'est beaucoup moins cliché que ce à quoi je m'attendais. Leur reprise de Ma Benz de NTM est bien foutue et ça vaut le déplacement. Je les quitte pour aller manger un bout avant de me diriger sur la grande scène pour le punk/tzigane de Gogol Bordello. Les New-Yorkais savent aussi comment se mettre la foule dans la poche. Cela faisait un petit temps que je ne les avais plus vu et ce fut un plaisir de les retrouver. Le seul regret est que leur laisser la scène pendant 1h15, c'est un peu trop. Je trouve qu'il y a une vingtaine de minutes en trop et malgré leur énergie, je décroche un peu vers le milieu du set.

    A la fin de leur concert, petite pause footbalistique devant l'écran géant (mais pas assez grand pour le public amassé devant) qui diffuse la finale de l'Euro. Je passe aussi voir le concert de la déliceuse Ayo qui propose un funk bien doux. J'avais préféré son concert sur la grande scène, il y a quelques années. Je pars légèrement déçu pour retourner voir la deuxième mi-temps avec Ben l'Oncle Soul qui monte en pleine forme sur la grande scène. Le Français a un grand succès public, mais un peu moins critique (il y a clairement des groupes souls bien meilleur que le sien). Je me laisse cependant surprendre par sa présence sur scène et sa soul de bonne qualité. Je le quitte après une demi-heure pour me diriger vers Hypnotic Brass Ensemble. Ce Brass Band composé de 8 frères nous viennent de Chicago et joue sous un chapiteau un peu vide (foot oblige !). Je suis directement par leur musique de Brass Band teinté de hip-hop. Les gars assurent et mettent le feu sous le chapiteau. Seul regret, pendant les interludes entre les morceaux, on entend le son de la grande scène ... c'est assez dérangeant. Leur concert (et le week-end musical) m'achève. Je retourne chez moi avec leur musique enivrante résonnant dans les oreilles !

  • Verdur Rock @ Théâtre de Verdure - Namur - 30/06/2012

    la phaze, the toxic avenger, general elektriks, hernan dune, ODyL, jean-louis muratJe suis arrivé au milieu d'après-midi au Verdur Rock, je n'ai donc pas vu les groupes participant au tremplin/concours. Lorsque je suis arrivé l'amphithéâtre était en train de se remplir doucement. Le premier groupe que j'ai vu est la jeune formation française ODyL. Rien à voir avec les Nuls et madame De Rey ... même si il y aurait moyen de faire un lien, tant ce groupe m'a fait penser à Superbus. On est donc face à un quatuor qui joue du rock chanté principalement en français et avec énergie. C'est bien en place, la chanteuse occupe bien la scène, mais parle trop (et est d'une banalité) entre les morceaux. A retenir dans un coin de la tête avant que ce groupe qui semble très produit explose au niveau médiatique. Après le concert d'ODyL, on a droit à une grosse pause car le groupe Hernan Dune est en retard suite à un problème d'avion et des soucis d'embouteillage. L'attente a cependant valu la peine. Je ne connaissais ce groupe que de nom et ce fut une très belle découverte. Hernan Dune, c'est un duo qui propose de la pop lo-fi, un peu à la Beck. J'ai vraiment bien aimé leur concert et le groupe est très proche du public (les gars jouaient sur l'avant-scène) et semble fort sympathique. Tout l'inverse de Jean-Louis Murat qui a suivi. L'Auvergnat n'a pas adressé la parole au public avant le dernier morceau. Son set était super froid et distant. Sa musique semble conçu pour les gens déprimés. Place ensuite, à la nouvelle sensation française, General Elektriks. En m'en avait dit le plus grand bien et j'ai très vite déchanté. Ca sonne super hype ... et c'est tout. Un mix d'electro et de rock dansant; mais sans grande originalité. Le bassiste est à mourir de rire tant son apport sur scène est pathétique ! La Phaze suit avec un set nettement plus punk et rock. J'avais vu les Nantais, il y a peu et leur concert, malgré les problèmes techniques m'avait bien plu. J'ai eu un peu plus de mal ici. Cette grande scène en plein air n'était clairement pas à leur avantage. Ils ont aussi joué pas mal de titres de leur dernier album que je ne me suis toujours pas procuré et que je connaissais donc pas. Malgré cela les titres comme Nouveau Défi et Assaut Final font toujours leur effet. Toxic Avenger en DJ set a clôturé une soirée bonne enfant avec deux groupes à retenir: Hernan Dune et La Phaze.

  • Concert de la 5ème @ Risquons-Tout - Mouscron - 29/06/12

    max le daron, siamese queens, petula clarckChouette programmation prévue à Mouscron pour cette fin du mois de juin, c'est l'occasion de descendre jusque là pour une soirée bien cool. Siamese Queens ouvre le bal, le chanreur Vankou venant du coin, pas mal de monde était présent pour le concert. Les 5 gars ont bien assurés. C'était la première fois que je voyais un de leur concert dans son entierété et ce fut un vrai plaisir. On navigue dans un registre noise teinté de punk et de post-rock. Ca envoie la patate et le public est conquis par la prestation des Bruxellois.

    Le duo montois Petula Clarck, que j'avais vu en début d'année continue à mettre l'ambiance. Au milieu de la salle, le duo guitare/batterie joue devant un public acquis à sa cause. Les gars jouent pas mal de titres de leur dernier album sorti en 2011. Une petite heure de noise/punk avec pas mal de cassures et de changement de rythme. Parfait !

    Max le Daron, dj local clôture la soirée en permettant aux dernières personnes présentes de danser jusqu'à pas d'heure.

  • The Mars Volta @ AB - Bruxelles - 26/06/12

    The Mars Volta a été formé fin 2001 par deux anciens membres de At The Drive-In, groupe référence de la scène underground américain. Celui-ci a splitté en 2001 pour divergences musicales entrainant la formation de deux nouveaus groupes: Sparta d'un côté et The Mars Volta de l'autre. J'avais déjà eu l'occasion de voir Sparta plusieurs fois et j'avais adoré leur pêche et leur côté punk/noise/hardcore. C'était la première fois que je voyais The Mars Volta.

    Le Bucherettes, autre projet du basssiste ouvrait la soirée. Trio rock avec chant féminin. Pas trop mal. Ca m'a fait pensé à la scène Riot Grils en moins punk et en plus noise (entre L7 et Le Tigre). The Mars Volta a suivi avec un concert de près d'une heure sans rappel. Les gars jouent du rock progressif ... quelque part entre Creedence Clearwater et Pink Floyd. Après deux titres, j'ai déjà compris que cela n'allait pas être ma tasse de thé ! C'est trop prog pour moi, ça ne communique pas, ça laisse paraître aucune émotion et ça se branle sur son instrument. Je tiendrai péniblement tout le concert. J'attends maintenant avec impatience un passage de la reformation de At The Drive-In ou de Sparta et je fais une grosse croix sur la casse The Mars Volta !

  • Street Dogs @ Magasin 4 - Bruxelles - 25/06/12

    street dogs, sons of disasterLes Bruxellois de Sons of Disaster ouvraient la soirée. Leur rock teinté de punk a plu au public dont une bonne partie était déjà conquise avant même le début du concert. De mon côté, j'ai trouvé leur concert assez linéaire, les gars m'avaient déjà montré mieux. Les ricains de Street Dogs ont ensuite déboulé pour un concert de street punk bien foutu de près d'une heure. Les gars ont parcouru leurs différents albums avec des titres comme Free, Portland, Two Angry Kids, Ratlle and roll et Punk rock and roll. Le public a bien répondu présent devant la scène avec pas mal de pogos. Street Dogs s'est aussi fait plaisir au niveau des reprises avec Get Up et Do Or Die de Dropkick Murphys (il faut savoir que le chanteur de Street Dogs est le premier chanteur des Dropkick et a donc, à l'époque, écrit ces morceaux). Ils ont aussi repris Guns of Brixton des Clash (en clôture du set) et Borstal Breakout de Sham 69 (en clôture du rappel). Je n'avais vu qu'une fois le groupe en salle et un paquet de fois en festival; rien à faire, les Street Dogs sont bien meilleurs en salle et de loin ! Excellent concert de leur part, à noter dans les concerts de cette année !

  • Cannibal Mosquitos - Cannibal Mosquitos Surprise Attack

    cannibal mosquitosCannibal Mosquitos est le dernier venu sur la scène surf française et comme le titre de l'album l'indique, je pense, qu'il a pris un peu tout le monde par surprise. Le trio vient de Valence et compte dans ses rangs à la basse, Pat que l'on retrouve aussi à la 4 cordes dans ISP, Bad Chickens et Sons of Buddah (beau palmarès !). Le gars m'avait déjà parlé de ce projet surf qu'il mettait en place il y a quelques années. Le bougre a tenu parole et a réussi son coup plutôt deux fois qu'une !

    Les Moustiques Cannibales arrivent avec un premier 33t contenant 9 titres. Les gars ont déjà tout compris au fonctionenment du surf: riffs piqués à des standards du rock, références au cinéma et au série B ou Z, humour et plaisir ! Ce disque est une petite merveille et les gars n'on rien à envier aux grands noms du surf. La France a, avec Irradiates, un deuxième groupe de classe mondiale jouant de la surf music ! De l'excellent surf à découvrir de suite ! Vivement que je puisse les découvrir sur scène.

  • Fête de la musique @ Cinex - Namur - 23/06/12

    mc mushrooms, corbillard,wolves scream,foolish,struggling for reason,silly snailsChouette programme punk-rock et apparenté prévu pour les fêtes de la musique à Namur. Corbillard a ouvert les hostilités à 18h devant une salle déjà bien remplie, ce qui sera le cas toute la soirée ! Les 4 gaillards débordent toujours autant d'énergie et envoie la purée. Ils ont principalement jouer des titres de leur premier album. Parfait pour se mettre en jambe. Changement de style avec Wolves Scream et son hardcore moderne (tendance Defeater, Comeback Kid et ce genre de truc). Les gars ont dépensé pas mal d'énergie pour un concert bien pêchu. Les Français de Foolish suivent. Le groupe a depuis peu perdu son cuivre, les gars ne sont plus qu'à 4. Fini donc les côtés plus ska, place à un truc plus punk-rock ricain tendance Flatliners et autres . Le changement de style m'a bien plus. J'ai bien aimé leur nouveau set et je suis toujours aussi fan de leur côté nonchalant ! Punk-rock rural rules ! Struggling For Reason a ensuite déboulé dans la même veine avec un truc légèrement plus propre au niveau du son. J'ai déjà vu près de 15 fois le groupe cette année 2012, mais je ne m'en lasse pas ! Les Silly Snails ont clôturé avec un set plus ska-punk. Les gars ont fait dansé les derniers survivants dans une très bonne ambiance. Les titres tirés de leur dernier ep sonnent vraiment bien en live !

    Très bonne soirée, très bonne ambiance, à refaire ! Mention spéciale aux djs finaux: MC Mushrooms !

  • Hypnotic Brass Ensemble - ...bulletproof brass!

    hypnotic brass ensembleHypnotic Brass Ensemble est un brass band originaire de Chicago. Il est composé de 8 frères venant d'une famille de musicien (d'après leur bio). On retrouve entre autre le groupe sur d'autres projets, ils accompagnent Gorillaz sur le titre Plastic Beach ! Cet ep, 6 titres, est sorti en 2011. Un nouvel album est sorti en 2012.

    Avec ces 6 titres, les gars de Chicago nous envoie de la musique de brass band en pleine figure. Mais après les avoir vus, je suis légèrement déçu par le disque. On n'y retrouve pas toute l'énergie que le groupe peu déployée en live. Cela n'empêche que ça sent bon les cuivres, avec quelques passages rapés/slammés entre les parties cuivrées. Entre les gros passages où les cuivres envoient la sauce, on ressent bien les influences de la culture noire ricaine dans cet ep.

    Disque plutôt à conseiller aux amateurs de Brass Band. Si ce style ne vous dit rien, commencez plutôt avec Madri Gras BB ou Youngblood BB.

  • Romano Nervoso - Class of '77

    romano nervosoAprès avoir sori fin 2010 un premier album, les Italiens de La Louvière remettent le couvert avec un nouvel ep autoproduit. On retrouve sur cette petite pépite 6 nouveaux titres (enfin, trois reprises et quelques nouvelles compos).

    J'ai déjà dit tout le bien que je pensais de ce groupe hors norme (avec The Experimental Tropic Blues Band) de la scène belge. Ce ep ne fait que confirmer tout le bien que je pense d'eux. Les gars démarrent par Neat Neat Neat, une reprise des Damned et le moins que l'on puisse dire est qu'ils s'en sortent haut la main. Par la suite, le groupe place trois nouveaux tritres avec Guilty Guilty, One of us et Not Good. On navigue toujours en plein mélange de rock'n'roll et de glam-rock. Le dernier titre annoncé est Have love will Travel repris aux Sonics. Aussi bon que l'original ! Le groupe termine par une petite reprise de Elton John bien délirante et offerte en bonus track.

    Les gars savent y faire (comme diraient les Foolish) et sortent une petite galette parfaite pour ce début d'année 2012. Ca sent encore bon la bière, le rock'n'roll et la sueur !

    PS: impossible de trouver la pochette originale sur le web :(

  • Sons Of Disaster @ Mj le Gué - Bruxelles - 22/06/2012

    Avec les fêtes de la musique, je continue mon périple des salles de la capitale. En ce vendredi, j'ai poussé une pointe jusqu'à la MJ le Gué, maison des jeunes de Woluwé assez loin du centre. Je n'y ai vu que le concert des Sons of Disaster qui y jouaient en première partie de Speedcorse (ayant autre chose plus tard dans la soirée, je ne les ai pas vu). Les Sons of Disaster pnt drainé pas mal de monde pour ce concert. Le public était content d'être là et une partie de celui-ci s'est bien déchainé sur les titres envoyés par le combo bruxellois. Dommage que la salle n'a pas une acoustique prévue pour les concerts et que cela s'est ressenti sur le son du groupe car l'ambiance était là.

  • Les Trash Croutes @ Micro Marché - Bruxelles - 21/06/2012

    Le concert de Romano Nervoso fini, je me suis dirigé vers celui des Trash Croutes que j'avais déjà vues il y a quelques mois. Je découvre un nouveau lieu de concert adapté pour l'acoustique avec le Micro Marché. Les Trash Croutes sont 5 filles qui ne se prennent pas la tête. En acoustique et sans micros les dames nous ont amenés dans leur univers kitch à souhait. Elles sont déguisés comme pour sortir en boîte au début des années 90 (fluo power !) et sur des airs connus (ABBA, Queen), elles nous font découvrir leurs univers de filles déjantés avec des titres comme Jean Claude, Sois mon keumé ou Je Survivrai. Un mix entre Marcel et son Orchestre et Alex et les Japonaises ! Assez déroutant mais en définitive très plaisant !

  • Romano Nervoso @ Fête de la musique - Bruxelles - 21/06/2012

    La Stib (RATP bruxelloise) organisait pour les fêtes de la musique des concerts le jeudi 21 juin dans la station de la Bourse. Les Romano Nervoso y jouaient en tête d'affiche. Les Louviérois présentaient (pour moi) un nouveau set. On y retrouvait une reprise des Sonics, des titres de leur nouvel ep comme Guily Guily et One of Us ainsi que pas mal de titres de leur premier effort comme l'excellent Mangia Spaghetti qui a clôturé le concert. Malgré le lieu, un peu particulier (un coin reculé d'un grand hall d'une station de métro), le public venant de divers horizons (ça allait du clochard, au fan en passant par les gars passant là par hazard en sortant du taf) et l'odeur assez désagréable, le groupe s'en est très bien sorti. Il est clair que les gars savent comme s'y prendre pour retenir l'attention d'un public. Excellent concert dans un lieu improbable !

  • Larry and his flag - All that we know

    larry and his flagLarry and Hi Flag est un groupe de folk américain. All that we know semble être son deuxième album et il est sorti en 2011. Le groupe est composé d'un batteur et de musiciens jouant en acoustique des instruments comme de la guitare, du banjo et de la contrebasse. On est aux confins entre la folk, le bluegrass et une touche country. Ce disque sent bon le sud et le midwest des Etats-Unis ! La plupart des 14 titres donne des fourmis dans les jambes et l'envie de boire des grosses pintes. Certains titres sont cependant plus calme comme Slow it down par exemple qui a côté presque pop. Le seul petit regret de ce disque est que l'on ne retrouve pas la puissance du live. Ce disque est à conseiller aux amateurs de trucs comme Old Man Markley, Frank Turner (sans avoir la puissance du chant).

  • Future of The Left - At magnetic west

    future of the leftFuture of the left nous offre cette année deux nouveautés, un album et un 3 titres. Ce dernier est sorti en version vinyl uniquement (chez Xtra Mile). Avec ces 3 titres, on retrouve tout ce qui fait la musique du groupe: de la brutalité, du rock, du punk, de la noise. En 3 fois quelques minutes, les citoyens de la reine d'Angleterre envoie du très lourd. Juste parfait ! Amateurs de trucs bien alternatif comme Sloy, Nirvana (pour les grosses pointures) et autres; foncez sur cet ep !