• Fenix Tx - Purple reign in blood - live

    fenix tx live.jpgFenix Tx est un groupe de Houston qui a été fondé en 1995. Le groupe a eu une petite période de gloire fin des années '90. Principalement car Travis Barker est venu jouer à la batterie avec eux pendant quelques temps. En 2005, ils ont sorti ce live avec une pochette bien horrible. Elle fait plus penser à du métal gothique. Sur le disque on a droit 13 titres de punk rock ricain dans la veine Bar Religion, Blink 182, NoFX et autres. Ce live me fait penser à celui de Blink. On retrouve sur cet album entre autres: Minimum wague, Pasture Of Puppets, ...

    Avec cet album, on a vraiment droit à un retour à la vague punk rock ricaine de la fin des années 90. C'est pourquoi, je le conseillerai plutôt aux nostalgiques de cet époque !

  • Nouvel album

    ... pour No One Is Innocent prévu en janvier 2011.

  • Un retour ...

    Kyuss se reforme ... mais sans Josh Homme pour une tournée voire plus ! De passage en Europe en mars 2011

  • Un petit passage TV

    Pour les Black Sheep. Leur concert du 31 mai est disponible sur Goéland TV.

  • Nina School / Black Sheep - Split Serie vol3

    ninabs2.jpgGuerilla Asso continue la sortie de ses splits séries. Le numéro trois voit sur le même album 6 titres les Bordelais de Nina School et les Belges de Black Sheep. Ce split a mis bien du temps à sortir suite à pas mal de problème. Les Nina School devaient le faire Dolores Riposte (mais ceux-ci sont en pause pour composer) et les Black Sheep devaient le sortir avec Mon Autre Groupe mais ceux-ci ont changé de chanteur juste avant l'enregistrement. Ensuite, il y a eu pas mal de problèmes au pressage. Les titres datent donc de la fin 2009 ... mais sortent sur album qu'un an plus tard.

    Voilà pour la présentation, maitenant au niveau du son, je tiens tout de suite à dire que je ne serai pas très objectif. J'ai vu depuis fin 2009, près de 1 concert sur deux des Black Sheep (c'est-à-dire plus d'une bonne vingtaine) et je connais déjà par coeur tous les titres des Black Sheep se trouvant sur l'album avant même de l'avoir déballé :)

    Reprenons, au niveau du son; les Nina School ouvrent avec 6 titres dont une reprise de Dolores Riposte (Veuillez agréer). J'avais déjà aussi entendu les 5 autres titres en concert. Ils démarrent l'album avec "De travers". Dès le début, on retrouve du Nina School pur jus. On est toujours aussi proche de Guerilla Poubelle que sur leur premier album: les compos auraient pu être composé par les Parisiens tant je trouve l'écriture et les compositions construites sous le même schéma que leur grand frère parisien. Attention, je dis cela de manière positive et cela n'empêche que l'on différencie très facile les deux groupes ... c'est fortement influencé sans être de la copie. J'adore leurs 5 compos et leur reprise et j'ai hâte de pouvoir écouter leur nouvel album prévu pour 2011.

    Les Black Sheep placent aussi 6 titres sur l'album dont la reprise de Mon Autre Groupe: Mon Bateau a sombré. Comme je l'ai dit je ne serai pas objectif: ces 6 titres sont parfaits: de la pêche, des passages plus calmes (dont une mini reprise de Roots Radical de Rancid), de l'énergie ... le tout y est pour me plaire ! C'est juste parfait !

    Ce troisième et j'espère, pas dernier, split sorti par Guerilla Asso est pour moi le meilleur (j'ai l'impression de dire cela à chaque fois)... mais me donne envie de réécouter les deux précédents. A noter que la très chouette pochette a été dessinée par Cha. Courez écouter ce disque !

  • Du best of ...

    ... pour Suede et une reformation

    ... pour Bad Religion avec la sortie de l'intégrale de leurs albums par Epitaph.

  • Flow - Nous, on n'regrettera rien

    Front.jpgCa fait longtemps que je connais Flow et j'ai d'ailleurs déjà chroniqué son premier ep sur ce site. Son premier album sort enfin, les titres ayant été enregistré fin 2009 chez lui avec son copain Tim Vantol; le disque sort d'ailleurs sur le même label Road Sweet Road (label créé pour des "one men band"). L'emballage du skeud est vraiment pas mal foutu et cela tourne de nouveau autour de la mort (Flow joue dans un groupe s'appelant Corbillard !) avec une tombe dessinée (qui est en fait une guitare). Après avoir découvert un très beau packaging, je vois que je connais déjà presque tous les titres proposés (à force de le voir ...).

    Au niveau des titres, les sujets tournent autour du fait d'être seul sur la route (Rock en sword), aux assos qui galère (avec le titre Le Shaka Laka mon pote, un bar où Flow se sent chez lui !), et aux copains principalement (Le Shaka Laka mon pote; Song For My Friend; Rock en sword). Certains titres parlent de lui (Travail sur l'égocentrisme, Un air de vivre sans modestie). On a aussi droit à quelques autres trucs comme l'éducation par l'alcool (Bébé pinard). On retrouve aussi sur ce premier album pas mal d'invité comme Tim Vantol, Fab de Justin(e) et un tas d'autres chanteurs et personnages du punk lillois et français. On retrouve aussi deux fois le titre 2012, une version acoustique et une version électrique avec son groupe, Corbillard. Pour finir, on a droit à une petite chanson cachée bien drôle.

    Avant l'écoute de cet album, j'avais peur de me lasser assez vite du truc après quelques écoutes surtout que je connaissais déjà bien les titres ... c'est en fait tout l'inverse qui se passe et je trouve ce disque hyper bien foutu: frais, varié, plein d'amour et d'humour ! Vivement les prochains concerts de Flow par chez moi !

  • Joss Stone - The Soul sessions

    joss stone.jpegThe Soul Sessions est le premier album de l'anglaise Joss Stone. Elle est parti débuter sa carrière à New York en 2002 et son premier album sortait en 2003. Il s'est bien classé dans les charts à travers le monde et lui a permis (et permet toujours) de faire une belle carrière.

    Dans cet album, on retrouve dix reprises. Elles passent toutes "à la moulinette" soul. La voix de la p'tite dame est clairement faite pour opérer magistralement dans ce genre de registre. On retrouve entre autres comme reprises: All the king's horses d'Aretha Franklin, Dirty Man de Bobby Killer, Some kind of Wonderfull de John Ellison et plus inattendu: Fell in love with a boy des White Stripes. Ces dix titres sont de vraies petites pepites soul. D'ailleurs dès ce premier album, il était clair que Joss Stone allait devenir une des grandes chanteuses de la soul (et pas uniquement). Cet album est vraiment impeccable pour se retrouver au calme avec de la très bonne musique !

  • Tim Vantol - Road Sweet Road

    175.jpgJ'ai acquis la superbe édition vinyl du premier album de Tim Vantol. Celui-ci est un guitariste/chanteur qui se la fait en solo. Le titre de son album est Road Sweet Road et il nous donne déjà une idée du concept du gars: prendre la route accompagné de sa guitare pour jouer à travers l'Europe et le monde. La pochette de l'album avec ses pylones électriques qui servent de cordes de guitare précise ce thème. Le premier titre qui est aussi celui de l'album, nous explique bien que le but de Tim est de partager sa musique de manière simple partout où il peut. Les 9 titres de cet album sont des pures pépites de musique folk. Cet album est fait pour tous les fans de Frank Turner, Chuck Ragan et autres auteurs compositeurs seuls à la gratte acoustique. La voix de Tim est vraiment superbe et n'a rien à envier à Frank Turner (un des meilleurs du genre, pour moi).

    Cet album est parfait en cas de spleen pour se remotiver et s'échapper grâce à la musique ou pour bien d'autres choses ... tant que l'on se laisse emporter par la voix et gratte de Tim Vantol. Pour ceux qui ne possèdent pas de lectuer vinyl, il existe aussi en version cd (de couleur brune).

  • Pretty Johnny - L'essentiel c'est de garder le sourire

    m_f688327f22b4450eb0bd64d773307749.jpgPretty Johnny est un groupe du sud de la France qui a sorti un premier long effort en 2010 sur pas mal de label français dont Guerilla Asso et les Disques de Géraldine. Le quatuor fait du punk rock en français; sans grande originalité, je serai tenté de dire. Mais cela n'empêche que c'est loin d'être des manches. Les chansons sont hyper bien foutues et les titres s'enchainent sans me lasser. Le tout est très rapide, aucun des 12 titres ne dépasse les 3 minutes 15 (moyenne de 2 minutes et une chique). Je trouve que le dessin de la pochette correspond exactement au style et aux textes. Les textes sont cependant assez variés. J'ai une petite préférence pour les titres: Martin m'a dit, La villa d'mon boss.

    En gros, cet album est à mettre entre les mains d'amatteurs de punk-rock en français. Si ce n'est pas le cas, passe ton chemin !

  • Un clip ...

    Pour les Charly Fiasco. Il reprend un passage de la vie du groupe qui a dû se séparer de son chanteur pendant une tournée pour raisons médicales. Visible ici !

  • De Heideroosjes - Ode & tribute

    cover_ode_tribute.jpgPour les 20 ans du groupe, Heideroosjes a sorti fin 2009 un double album, une face de reprises, une face de reprises de leurs titres par d'autres groupes. Au moment de Schizo (1996), j'étais un inconditionnel de Heideroosjes. Le groupe a longtemps été un de mes groupes favoris. J'ai d'ailleurs tous les albums et pas mal d'autres trucs les concernants (T-shirts, DVD, singles, ...). Mais depuis leur tournée des théâtres avec une pièce musicale en 2008/2009, j'ai un peu lâché l'affaire. C'est donc, avec beaucoup de surprise que j'ai trouvé chez un disquaire indé de Bruxelles (eh oui, c'est fini l'époque où on trouvait encore de la bonne zik dans les chaines de musique) une nouvelle sortie des Heideroosjes datant déjà d'un an. Je me suis empressé d'acheter l'album: Un double album de Heideroosjes pour 7€, c'était obligé !

    Le premier disque est consacré à des reprises par Heideroosjes. Le groupe a d'ailleurs l'habitude de faire pas mal de reprises en concert. Les titres choisis sont variés et bien foutus. On retrouve Rock This Town de Stray Cats, Wouldn't it be nice de Pennywise, De Werled draait Door de Billy Joel, Screaming for change de Uniform Choice, Back home de Golden Earring, The riddle de Nik Kershaw, Een oorlog tegelijk de Jeroen van Merwijk, Nothing is easy de Spermbirds, Doe maar net alsof je neus bloedt de Doe Maar, We are 183/American Psycho de Misfits, Ring of Fire de Johnny Cash, I wanna be sedated des Ramones et une reprise de Metallica. Tous les titres sont vraiment excellents et on a vraiment l'impression d'avoir un vrai album de Heideroosjes avec des titres déjà connus.

    Après l'écoute du premier disque, je me suis calé l'album de reprises des titres de Heideroosjes par d'autres groupes. La particularité de tous ces groupes est qu'ils parlent tous la langue de Vondel.  Dès le deuxième titre, j'ai ouvert de grand yeux et j'ai vite regardé de plus près quels étaient les groupes qui reprenaient mes anciennes idoles. A la lecture des noms, pas mal de noms inconnus: Blof, Di-rect, Jacqueline Govaert, Rowwen Hèze, BZB et Jeremy's. Et dans les noms connus, peu m'inspire. Après une ou deux écoutes: on peut classer les reprises en trois paquets: bien, honnête, hou-là !. Les groupes qui s'en sortent, sont The Apers (avec Scapegoat Revolution), Jacqueline Govaert (avec Time Is Ticking Away repris au piano ... splendide). Ceux qui se débrouillent, mais sans plus sont: Peter Pan Speedrock (avec I'm not deaf), The Kids (Nothing For Free), Backfire (Break the public peace), Rowwen Hèze (Time is ticking away), Belgian Asociality (avec Tering Tyfus Takketruf) et BZB (avec Sjonnie and Anita). Les autres: Epica, The Opposites, Di-Rect, Blof, Gorki, Nailpin, Jeremy's, Urbanus sont à oublier au plus vite !

    En définitive, ce disque contient deux volets, un excellent où on entend Heideroojes et un bien plus mauvais où l'on reconnaot parfois du Heideroosjes !

  • Everyday is like sunday - #4

    home.jpgC'est déjà le 4ème megazine de la part de Nasty Samy. Il est clairement dans la veine des 3 précédents: gros, bien foutut, revendicatif, créé pour les amateurs de Série B, de punk et de métal.

    On retrouve dans ce quatrième numéro des interviews de Pat Moriarty qui dessine aussi la couverture du zine, de Scott "Deluxe" Drake qui a officié entre autres dans The Humpers, de Mickson - un Lillois qui est en relation via un blog commun avec Nasty Samy - et de Morteau Morille, un humoriste du Doubs (vidéo facilement trouvable via google). Hormis les habituelles critiques de films, livres, fanzines, on trouve aussi quelques pages consacrées à Ronny James Dio qui nous a quitté cette année.

    On apprend aussi que le gazier prépare un livre de compte rendu de concerts et de sa vie sur la route avec des groupes avant la sortie d'un éventuel cinquième numéro du zine.

    Everyday is like sunday est toujours aussi agréable à lire et est toujours aussi bien fourni. Clairement pour les amateurs de culture underground. Il y a aussi avec le zine, un petit cadeau (un cd de Sleech) que je n'ai pas encore écouté.

  • Octobre ... concert !

    Voici quelques concerts pour octobre.

    03/10 - The Dilliger Escape Plan - VK - Bruxelles

    04/10 - Antillectual + Black Sheep - 'T Verdiet - Zele

    07/10 - Sonic Boom 6 + Silly Snails + Fire Me ! - Péniche Inside Out - Liège

    09/10 - Rock Or Ride Festival (From Plan To Progress, Poulycroc, ...) - Centre d'animations - Quiévrain

    14/10 - Dub Inc - Botanique - Bruxelles

    16/10 - Mr Pierre Birthday (Charly Fiasco, Black Sheep, ...) - Salle du Sacré Coeur - Ecaussinnes

    17/10 - Fenix Tx - Magasin 4 - Bruxelles

    21/10 - Dirty Bees + Flow - Coiffure Liliane - Bruxelles

    23/10 - Les Rasoirs Electriques + Lisa A Peur + Elektrik Shepherd - La Taverne du théâtre - La Louvière

    24/10 - The Display Team - Magasin 4 - Bruxelles

    27/10 - Laika + Elektrik Shepherd - Le Cheminot - Mons

    28/10 - La Relève + I.M.M.O.D.I.U.M + Silly Snails - Cercle - Namur

    29/10 - Moon Hop + Train'stone - Magasin 4 - Bruxelles

    30/10 - Astro Zombies - Magasin 4 - Bruxelles

    31/10 - Messer Chups - MJ - Tamines