• PO Box - In Between the lines

    po box in betweenPO Box sort son deuxième album depuis le début de son existence en 2001. J'avais adoré le dernier album et les derniers concerts où j'ai vu les Français. Après plusieurs écoutes, je suis cependant déçu par cet album. Il est loin d'être mauvais, mais au vu des derniers concerts et de l'énergie de ceux-ci je m'attendais à mieux de la part de PO Box (une tros grosse attente ?). 

    Après une intro assez silencieuse qui se clôture par le cri: "Everything is so wrong", place à l'excellent "So Milgram Knew It", premier single de l'album. On a droit à du très bon PO Box avec ce titre: des passages assez calmes qui se mélangent avec d'autres ultras rapides. I refuse all qualms s'ouvre sur la batterie et est un titre hyper rapide. Pour moi le meilleur de l'album surtout avec les choeurs et le passage avec les "No happy end". The Legacy of the lie est un titre légèrement plus calme. 59'99'' est de nouveau hyper rapide et les cuivres sont très présents à l'ouverture du titre et sur les passages plus rapides, le titre est très court et ne dépasse pas une minute. Il s'enchaîne parfaitement avec We, The people qui est dans la même veine. De l'excellent ska punk. Skinocracy est lui beaucoup plus calme et Victor Ruggerio des Slackers est invité sur ce titre pour y jouer du clavier. Avec I want a steady revolution, on a un droit à un titre acoustique: guitare et chant. Ensuite, We rise up and we say no: est clairement formaté pour être une petite tuerie en concert: du ska punk avec des passages ska core et d'autres passages très calmes plus proche du ska. Avec Mesmerize the masses ont revient directement à du ska puk pur jus avec des choeurs, tout comme Going to the court où est invité le chanteur des Flatliners. Awakening the world's conscience et and the world collapses viennent légèrement calmer le bazar avant une plage vierge de tout son. D/E/A/D termine l'album et est de nouveau un titre acoustique guitare et chant.

    Au niveau des textes l'album est assez révendicatif avec pas mal de passages assez noirs. Le groupe n'a pas peur de montrer et défendre ses convictions politiques (anti consommation de masse, anti guerre, ...).

    En définitive, cet album est un très bon album de ska punk. Il est clairement dans le veine Mad Caddies, Big D et la scène Fat Werck Records (les Français ne feraient d'ailleurs pas tache sur le label du chanteur de NOFX). Il est à mon goût un peu moins bon que le 1er et manque parfois d'énergie comparé à ce dont le groupe est capable en concert. Si tu aimes Mad Caddies, NOFX, Big D et ce genre de musique, fonce découvrir (acheter) ce deuxième effort des Nancéens car cet album devrait te plaire.

  • Fishbone - Live

    fishbonelive_coverwebC'est seulement le premier live de ce groupe de Los Angeles. Je les ai vu lors de leur dernière tournée de promotion de ce live CD et DVD enregistré à Bordeaux en 2008. Et, après les avoir vu sur scène et depuis lors écouté et ré écouté le CD et regardé et re regardé le DVD, il est étonnant que ce ne soit que le premier live de ce groupe vieux de vingt ans (Ils ont quand même permis au Red Hot de faire leur première tournée mondiale en leur proposant leur première partie).

    Dans ce coffret, très bien fourni, on retrouve tout ce qui fait Fishbone sur scène: de l'énergie, des solos impressionnants (rien que dans le premier titre, il y a déjà un solo de trombone et un autre de sax à couper le souffle), des musiciens qui se jettent à tout moment dans le public, de l'humour, ... En gros, après avoir écouté le cd et vu le DVD, on n'a qu'une envie être à un vrai concert de Fishbone. Car en concert, le groupe ne se moque pas du public, le DVD contient 2h30 de live ... le CD, faute de place, est lui bloqué à la septante de minutes possibles. On retrouve ainsi 18 titres sur le DVD et 12 sur le CD (ceux du cd sont tous sur le DVD).

    Ce double DVD/CD, édité par le label français de Fishbone: Ter à Terre; est déjà à ranger dans les sorties majeures de 2009

  • Sons of Buddha - The Devil, The Unknow...

    arton1Sons of Buddha est un groupe de la région de Valence en France. Ils sont 3 et jouent tous dans d'autres groupes. Bad Chickens, Isp pour la bassiste, Uncomonmenfrommars pour le batteur et The Pookies, Black Zombie Procession, ... pour le guitariste. J'ai d'ailleurs déjà eu l'occasion de chroniquer leur dernier album. Celui-ci est donc leur premier et date déjà de 2004. Il est aussi bon que leur deuxième skeud (et inversément).

    Au programme 13 titres où le trio fait la part belle à leur influence américaine: Screeching Weasel, Rancid, ... Ces titres dépassent d'ailleurs rarement les 3 minutes. Et la prticularité est la présence des 3 voix ... même si celle de Forest (guitare) et de Ed (batterie) sont plus présentes.

    Si vous avez aimé le deuxième album du groupe, vous ne serez pas déçu par celui-ci. Et si vous aimez Screeching Weasel, Roger Miret et la scène punk californienne ce disque devrait aussi vous plaire.

  • Nouveaux skeuds en préparation ...

    ... pour From Plan To Progress qui rentrent en studio en octobre.

    ... pour Didier Super qui annonce un cd pour début octobre.

  • Jim Murple Memorial - Five'n'yellow

    1152895288_fivenyellow.jpgJim Murple Memorial est un groupe qui fait de la musique par amour et plus spécialement par amour des années 50/60 et ce même si ils font du ska. Leur ska est d'ailleurs teinté de rythm'n'blues et de rocksteady. A l'écoute de leurs albums (et c'est encore le cas avec leur actuelle avant-dernière production), on se rend compte que le groupe veut obtenir un son bien particulier. Et il y arrive. 

    Les Parisiens emmenés par la superbe voix de Nanou nous emmènent faire un voyage dans le ska, la chanson et le rocksteady comme ils sonnaient il y a près de 50 ans. La musique très calme et bien posée ... donne cependant l'envie de remuer le popotin aux rythmes de paroles. On pense parfois aux Caraïbes rien qu'à l'écoute. Les 13 titres sont soit en français soit chantés en anglais, mais aucun ne dénote et aucun n'est à jeter.

    En tout cas, ça parle d'amour, ça donne envie de s'enlacer et c'est bien doux à l'oreille, tout comme leurs concerts sont autant de petites merveilles ! Il ne reste plus qu'à se procurer les autres albums !

  • The Death Set - Worldwide

    coverweb2The Death Set a été ma découverte à Dour cette année. Sur scène le groupe a mis tout le monde dans sa poche grâce à l'énergie déployé, le côté décalé et leur musique qui est une sorte de mélange entre Beastie Boys et Nirvana (dont ils ont fait une reprise).

    Suite à cette découverte scénique, je suis étonné par le disque et après plusieurs écoutes déçu aussi. Le disque est assez éloigné du concert. La musique est de l'électro/rock avec même des passages à la Alec Empire et d'autres à la Gossip. Cependant le groupe n'est pas avare et place sur le disque 18 titres mais ils sont tous dans une veine électro/rock ce qui n'est pas trop ma tasse de thé. Le disque devrait plaire à tous les amateurs de ce genre de musique car il est assez varié et loin d'être mauvais.