• Silly Snails - Sillyvisation

    silly snails sillyvisationJe suis les Silly Snails depuis maintenant deux ans et j'étais tout content d'acquérir leur premier album surtout suite aux derniers concerts de leur part. Ce disque est une petite déception mais surtout parce que j'en attendais beaucoup.

    Première chose, la pochette n'est pas top et n'annonce pas le style se trouvant dans le cd. Si, on ne connait pas le groupe, en voyant la pochette on s'attend à de la pop-rock-electro en voyant la pochette ... et bien non ! L'album contient 11 titres ska-rock/skacore. Deuxième chose avec la pochette, la liste des titres ne sont pas dans le bon ordre par rapport au tracklisting du cd.

    Enfin, après avoir déballé le disque et mis celui-ci dans mon discman, ma première réaction a été de me demander si c'était bien les Silly Snails actuels. Comme dit précedemment leurs derniers concerts étaient un vrai concentré de skacore avec quelques plus vielles chansons légèrement plus ska/rock. Sur cd, on ne ressent pas cet énergie du live. Les chansons ont un côté très lisse et fort produite. Après cette première surprise et plusieurs écoutes, ce n'enlève finalement rien à la qualité de quelques unes (mais certaines sont assez "pop" par rapport au live).

    Dans les 11 titres, on retrouve de nouvelles chansons comme Devilish, Protest, Welcome in a brand new circus of horror qui sont pour moi les meilleures et aussi les plus skacore. On retrouve de chansons que le groupe joue depuis bien longtemps comme Sans Confessions et La Fouine Masquée.

    Au final, ce disque comprend plein d'erreur du premier disque que le groupe ne fera certainement plus lors de la deuxième livrée. Il est cependant un bon début pour découvrir la musique des 7 Namurois. Si il arrive à convaincre les gens d'aller les voir en live, ce sera un victoire ! Et puis, je me rend compte que j'attendais peut-être trop du disque ce qui fait que je suis fort critique.

  • Du nouveau

    pour Outrage qui vient de sortir son 4ème album.

  • De retour

    Après 8 ans d'absence discographique suite à leur split, No Fun At All, après une tournée au printemps 2008, nous promet un album à venir pour novembre.

  • The Dead 60's - Time to take sides

    the dead 60's
    Le dernier album des Dead 60's est sorti en 2007, deux ans après leur premier qui était une petite merveille.  Quelques mois, après la sortie de cet album-ci, le groupe annonçait sa séparation. C'est bien dommage suite à la qualité des deux skeuds.

    Bolt of steel ouvre l'album avec une intro pop très anglaise. Ce titre me fait penser ensuite au titre phare du premier Shrek (la chanson de Samth Smouth) avec la voix de Joe Strummer. En parlant de Joe Strummer, on a l'impression que le deuxième titre: Beat Generation aurait pu figurer sur London Calling, l'album phare des Clash. Cette impression restera tout l'album, tant les Dead 60's semblent être les fils des Clash. Les 11 titres de l'album arrivent à jumeler de manière exceptionnelle les influences des Clash, de la pop anglaise et de diverses influences reggae, ska et dub. Une merveille !

    Je n'ai qu'une chose à dire pour clôturer (avant de me remettre le disque): acheter cette bombe !

  • And You Will Know Us By The Trail Of Dead

    And You Will Know Us By The Trail Of Dead sortent un nouvel album qui devrait atterir dans les bacs le 21 octobre. 

  • 26 groupes au bord du gouffre

    1216025324Cette compile reprend 26 groupes punks de l'Hexagone et ce dans un esprit très DIY. Il y a pas énormément de découvertes et de chouettes groupes sur cette compile, beaucoup de groupes utilisent une boîte à rythme, ce qui n'est pas trop ma tasse de thé. La pochette et son dessin assez bizarre n'est déjà pas très attrayante.

    Voici les quelques groupes valent la peine.

    8 of spades: la compile démarre avec un très chouette titre, un mélange de psycho et de gros rock'n'roll

    Chepa: très chouette punk/hardcore. Un mélange entre Condkoï, Lofofora et Tagada Jones.

    Les Apaches: du bon punk.

    Dahugarou: du punk-rock dans la veine des Leptick Ficus.

    Cela fait peu pour une compile reprenant 26 groupes.

  • Massilia Sound System - Chourmo

    chourmoalbMassilia Sound System est sur les routes avec son ragga depuis 1984. Cet album date de 1991. Il comprend pas mal des titres phares du groupe qui sont encore joué en live aujourd'hui comme Bus de Nuit, Chourmo!, Le sons des raggas.

    Comme chaque fois, Massilia démarre l'album avec une citation/introduction, cette fois-ci et comme souvent c'est un hymne à la ville de Marseille qui pour eux est une ville multi culturelle et cela se ressent et s'entend dans leurs paroles (La xénophobie vient de l'état centralisé - La chanson de Moussu). D'ailleurs comme dans les albums qui suivent ils parlent de leur ville avec amour, et on retrouve aussi ce mélange des 4 voix.

    C'est toujours agréable de se replonger dans les racines (les premiers albums) d'un groupe que l'on a découvert sur le tard.

  • Pandit Djadje & his divine guys VS Charly Fiasco

    arton1100-ee198
    Souvent dans un spilt, un groupe surpasse l'autre. Ou il n'y a qu'une ou deux bonnes chansons à en retirer. C'est tout l'inverse de celui-ci. Je connaissais déjà un peu Charly Fiasco et j'ai pu découvrir Pandit Djadje & His divine guys qui malgré son nom est une pure merveille punk-rock.

    Le thème du split est la cour de récréation, grâce à un artwork vraiment bien foutu on est déjà plongé en plein dans l'ambiance rien qu'en regardant la pochette et en feuilletant la livret. D'ailleurs entre les 4 morceaux de chacun des groupes, on retrouve une petite piste sonore bien sympa: "Voilà ce que je te propose, soit tu pleuras ta mère pendant que je te roule par terre et que je te cognes, soit tu lèches les semelles de mes chaussures! A toi de te décider mon vieux, il faudra au moins deux coups de langue ... mais, mais si tu en mets trois tu auras la paix pendant deux semaines ! D'accord, c'est la promo du week-end !"

    Pour ce qui est des paroles et des idées, les deux groupes malgré la langue utilisée (l'anglais pour Pandit Djadje et le français pour Charly Fiasco) semblent être sur la même longueur d'onde: l'esprit DIY punk (Du son et du houblon: "A quoi ça sert de monter un groupe, si c'est pas pour tailler la route ? ...), les pseudos révoltés, l'amour (avec un 8h53 bien drôle des Charly Fiasco) etc.

    En résumé, EXCELLENT !

    Et ICI, une interview commune des groupes.